24/01/2015

La crème des DJ’s réunie aux Transardentes

Les Transardentes1 (c) libre de droits.jpgLes clubbers piaffent d’impatience. Dans une semaine aura lieu la huitième édition des Transardentes, le plus grand rassemblement de musiques électroniques organisé en Wallonie. L’an dernier, pas moins de 12 000 fêtards s’étaient fixés rendez-vous à Coronmeuse pour communier avec la crème des DJ’s internationaux. Ils seront tout aussi nombreux cette année, seuls les tous derniers tickets devant encore trouver acquéreur.

Prévu à 18h, le début des festivités mettra clairement les Belges à l’honneur. Le vainqueur du concours organisé par Proximus essuiera les plâtres dans Pyramid Room (6000 places), tandis que Faisal, Pomrad et le liégeois Mr Something mettront respectivement le feu aux poudres dans la Sphere Room (3000 places), la Cube Room (1500 places) et la salle Elektropedia. Une trentaine d’artistes se succèderont ensuite sans discontinuer jusqu’à dimanche matin, pour le plus grand bonheur des amateurs de Techno, de House et de Drum & Bass.

Nina Kraviz1 (c) libre de droits.jpgDes nombreux genres représentés, c’est la Techno qui se taillera la part du lion avec notamment Adam Beyer, Chris Liebing et le producteur français Gesaffelstein dans la Pyramid Room. Confinée dans une Cube Room plus étroite, mais à l’acoustique plus travaillée, la House opposera quant à elle une belle résistance avec Claptone, Secondcity ou encore Oliver Dollar. On vous conseille aussi d’y tenir à l’œil la performance de Paul Woolford, un de nos coups de cœur de cette huitième édition. Dans la Pyramid Room, on suivra aussi avec attention les DJ-sets de Ten Walls et de la ravissante Nina Kraviz (photo), qui avait déjà fait sensation en bord de Meuse en 2012.

Drum & Bass : un plateau unique en Belgique

Sigma1 (c) libre de droits.jpgTout ce beau monde nous ferait presque oublier que c’est dans la salle dédiée à la Drum & Bass que le plateau le plus alléchant sera proposé. Comme chaque année, l’équipe de programmation est en effet parvenue à réunir le plus beau line-up du genre en Belgique. Avec notamment Sigma (photo), Friction et le surdoué Alix Perez, un petit carolo qui cartonne littéralement en Grande-Bretagne ces derniers mois, la Sphere Room sera une fois encore la salle la plus torride de la soirée. Que la fête commence !

 > Les Transardentes, le 31/01 (18h – 6h) aux Halles des Foires de Coronmeuse.
 > Préventes (42 euros au lieu de 50 euros sur place) disponibles au Media Markt, à la Fnac, au Stand info de Belle-île et sur www.sherpa.be. Des formules VIP à partir de 60 euros sont également proposées.
 > Navettes TEC gratuites entre le centre-ville, les Guillemins et Coronmeuse. La ligne 1 sera gratuite pour les détenteurs d'un billet d’entrée.

09/01/2015

Musique à Liège : l’agenda 2015 est déjà bien rempli !

Transardentes1 (c) libre de droits.jpg2015 sera musicale ou ne sera pas. Cette année encore, les différents acteurs de la scène liégeoise vont se démener pour nous offrir 365 jours de découvertes et d’émotions. Vous le verrez ci-dessous, l’agenda des premiers mois de l’année est déjà bien rempli.

On commencera en force avec la soirée organisée au Cadran le 16 janvier. Les amateurs d’électro pourront en effet se régaler au son des DJ’s Cari Lekebush, Pierre et Dany Rodriguez. Toujours dans la jolie salle de la rue de Bruxelles, on ne manquera pas de souligner le concert du groupe liégeois The Bukowskies le 29 janvier, ni la soirée hip hop programmée le lendemain. Ca va chauffer !

Les Transardentes figurent elles aussi parmi les évènements les plus attendus de ce début d’année. Elles se tiendront le samedi 31 janvier aux Halles des foires de Coronmeuse. Avec notamment Adam Beyer, Alix Perez, Chris Liebing et Claptone en tête d’affiche, la soirée s’annonce particulièrement grandiose. En prémisse aux Ardentes, qui s’étaleront du 9 au 12 juillet, les organisateurs du festival ont également programmé plusieurs rendez-vous dans leur toute nouvelle salle du centre-ville : le Reflektor. Celle-ci ouvrira ses portes le 4 mars à l’occasion du concert sold out du phénomène flamand Oscar & The Wolf. Dans la foulée, on pourra y applaudir quelques grands noms tels que les revenants de Spain, le français Jean-Louis Murat, le courtraisien Ozark Henry ou encore les très attendus Swans.

Du liégeois dans les bacs des disquaires

The Bukowskies1 (c) libre de droits.jpgOutre les petits nouveaux de The Bukowskies (photo), plusieurs groupes liégeois profiteront eux aussi des mois à venir pour publier un nouvel album. Ce sera notamment le cas de Showstar, dont le quatrième opus atterrira dans les bacs au mois de mars prochain. Les fous-furieux de The K sont également sur le point de dévoiler leurs nouvelles compositions, tout comme les excellents Dan San et les très ambitieux Lieutenant. A suivre. On restera également attentifs aux faits et gestes des belles promesses de la scène principautaire telles que La Cécité des Amoureux, It It Anita, La Plage, Ulysse ou encore Baume.

L’année à venir sera bien évidemment rythmée par de nombreux festivals, parmi lesquels le Bel’Zik qui se tiendra les 19, 20 et 21 mars prochains. On y retrouvera notamment Compuphonic, MLCD, Soldout et l’icône des années ’80 Kim Wilde. Du côté des Francofolies, qui s’étendront du 17 au 20 juillet, Florent Pagny, Calogero, Antoine Chance et Hugo figurent parmi les premières confirmations. 2015 a plutôt mal débuté avec l'horrible drame de Paris, mais la musique sera heureusement là pour nous accompagner toute l'année.

29/12/2014

Une page qui se tourne : le Fiesta Club ferme ses portes au 1er janvier!

Olivier Da Silva (Fiesta Club) et 50 Cent.jpgC’est une grande page du monde de la nuit liégeoise qui va se tourner ce 1er janvier. En effet, la discothèque de Boncelles le Fiesta Club a décidé de fermer ses portes au lendemain du réveillon. L’ancien Millenium, ouvert en 2001, avait été successivement repris par deux fois suite à sa fermeture en 2010. Le groupe Circus, propriétaire des lieux, a décidé d’y consacrer désormais un projet commercial qui reste à déterminer.

Ouvert depuis octobre 2012, le Fiesta Club de Liège fermera définitivement ses portes le 1er janvier. Une décision que le patron bruxellois Olivier Da Silva assume et nous explique. « Après douze années sans relâche, j’ai décidé de faire une petite pause dans ma carrière nocturne. J’ai deux enfants de 5 et 8 ans que je n’ai pas vu grandir. J’ai envie de profiter de ma famille et d’arrêter de courir. » En deux ans, le Fiesta Club aura amené à Liège de nombreuses vedettes. De Snoop Dog à 50 Cent, en passant par Chris Brown, Kat de Luna, Gary Dourdan, Sexion d’Assaut, les Diables Rouges Franck Ribery ou encore Nabilla, toutes et tous sont passés par l’espace VIP du Fiesta Club. « Etant Bruxellois, j’ai découvert Liège qui est un monde à part », enchaîne Olivier Da Silva. « Une ville et des gens chaleureux que je n’oublierai jamais. Je tiens d’ailleurs à remercier les Liégeoises et les Liégeois pour leur accueil. » Le Fiesta Club employait une soixantaine de personnes lors de ses jours d’ouverture ainsi que six personnes dans ses bureaux. La disparition de cette enseigne est une perte pour la région liégeoise mais également pour les personnes qui y travaillaient. La question qui se pose désormais est le futur qui sera donné au bâtiment. Situé sur une esplanade commerciale le long de la route du Condroz, le site est composé d’un hôtel, d’un bowling, d’un centre de jeux, d’une banque et d’un centre esthétique. Propriétaire des lieux, le groupe Circus et la famille Léonard ont décidé de ne plus poursuivre l’activité nocturne du bâtiment. Contacté par nos soins, Jean-Marie Léonard nous confirme l’information. « La volonté du groupe n’est plus de faire de cet endroit une discothèque. Nous allons y consacrer un projet commercial qui reste à définir. » Voilà donc une grande page qui se tourne pour le clubbing liégeois.

Du Millenium au Fiesta Club

1113965-joeystarr-950x0-1.jpgDu Millenium au Fiesta Club en passant par le M Club, c’est treize années de clubbing qui auront marqué le microcosme nocturne liégeois. C’est en 2001 que débarquait pour la première fois en région liégeoise le Millenium du côté de Boncelles. Une initiative pharaonique imaginée et soutenue par le groupe Circus mais surtout un véritable OVNI qui allait bousculer le monde de la nuit à Liège. Une discothèque qui allait également marquer les générations de clubbeurs liégeois pendant neuf années. Quelque peu essoufflé par ses neuf années de succès, le Millenium fermait ses portes le 15 février 2010. Le 19 septembre de la même année, un groupe bruxellois reprenait les activités sous le même nom mais sans jamais parvenir à retrouver le public. Devenu par la suite le « M Club » avec le tragi-comique épisode de la fausse Pamela Anderson, le club a ensuite subsisté tant bien que mal jusqu’à l’arrivée du Fiesta Club et de son enseigne bruxelloise le 30 octobre 2012. Pendant deux ans, le Fiesta Club aura ramené ses lettres de noblesses au célèbre établissement en misant sur des soirées et des stars R&B destinées à une jeune clientèle. Ce mercredi 31 décembre, à l’occasion du réveillon de la Saint-Silvestre, sera une date qui marquera l’histoire de ce lieu légendaire. Une ultime soirée où le joueur de football français du Bayern de Munich Franck Ribery est annoncé. Un dernier baroud d’honneur qui devrait rassembler les plus nostalgiques. Notons encore que l’enseigne du Fiesta Club devrait revoir le jour début d’été prochain mais du côté… du Maroc à Marrakech. Une formule « Fiesta Beach » est actuellement en préparation sous le soleil.

 

Nos rubriques