26/08/2016

Le C.U. Festival devient Sioux, mais ne perd pas son grain de folie

An Pierlé1 (c) libre de droits.jpg

Le C.U. Festival est de retour. Rebaptisé « Sioux » pour cette troisième édition, il prendra possession de la cité ardente le temps d’un week-end, réunissant plus de 20 évènements répartis sur une quinzaine de lieux.

Né en 2014 à l’initiative de l’ASBL liégeoise Animacy, le C.U. (pardon, Sioux) festival s’est directement inspiré des Nuits Secrètes de Maubeuge et de Pop Montréal. Ces deux évènements ont pour particularité d’investir complètement les villes qui les hébergent, en y proposant une multitude d’activités. Au fil des éditions, leur pendant liégeois a su développer sa propre identité, en grande partie grâce à tous ceux qui font bouger la cité ardente tout au long de l’année. Car l’idée géniale du projet, c’est de mobiliser les différents acteurs de la culture locale pour mettre en place un festival commun. Bien décidé à faire travailler tout ce petit monde main dans la main, les membres d’Animacy leur ont fourni une aide logistique, un soutien financier et des outils de promotion. Artistes, programmateurs de concerts, gérants de salles… chacun a pu se retrousser les manches pour proposer ce rendez-vous à la fois éclectique, foisonnant et joyeusement surréaliste.

Lakuti1 (c) libre de droits.jpg

Concerts, soirées, barbecue ouvert à tous et promenade en petit train

La programmation de la première journée du festival illustre parfaitement la volonté des organisateurs de sortir des sentiers battus. Dès 17h, un apéro d’ouverture aura lieu chez Grand Maison, l’excellent Esspresso bar situé sur le Quai de la Goffe. On traversera ensuite la Meuse pour embarquer sur le Love Boat, où se tiendra une croisière musicale animée par la DJette sud-africaine Lakuti (photo). En soirée, le Live Club et La Zone organiseront chacun leur propre soirée estampillée « Sioux », avec une série de concerts à la clé.

Parmi les nombreux évènements proposés le samedi, on pointera le concert d’An Pierlé au Théâtre de Liège, le DJ-set de Jonathan Toubin au Live Club, l’open barbecue prévu au Cupper Café ou encore la visite guidée en petit train organisée par le collectif de graffiti Jnckingz. Elle permettra de découvrir les plus belles fresques urbaines de la cité ardente tout en apprenant une foule d’anecdotes sur l’histoire du street art à Liège. Le dimanche, enfin, un picnic urbain et des concerts de Lieutenant et Queen Ka auront lieu au Théâtre de Liège, tandis que la place du XX août sera agrémentée d’un marché vintage, d’un DJ-set de Sonar et d’ateliers de Live Painting par le collectif liégeois Spray Can Arts. Le jeune montois Haring se produira quant à lui en soirée, dans un lieu encore tenu secret. Il est vrai qu’avec le Sioux, on n’est jamais au bout de nos surprises.

 > Sioux Festival, du 9 au 11/09 dans toute la ville de Liège.
 > Des bracelets donnant accès à l’ensemble ou à une partie du parcours sont disponibles pour 9, 11, 16 ou 26 euros chez Grand Maison ou via le site Internet du festival.
 > Infos et programme complet sur www.siouxfestival.be

24/08/2016

Septième édition pour Jazz04 Au Fil De L’eau, le festival qui fait marcher les mélomanes

Jef Neve1 (c) libre de droits.jpg

Ce dimanche, les promeneurs que vous croiserez à Liège risquent bien d’être aussi des mélomanes. En proposant neuf concerts répartis dans huit lieux différents, le festival Jazz04 Au Fil De L’eau permet en effet de vivre quelques très bons moments musicaux tout en visitant la cité ardente. Le tout pour un prix dérisoire qui achèvera de convaincre les derniers réticents.

Organisé pour la septième année consécutive, Jazz04 Au Fil De L’eau est rapidement parvenu à se faire une place à part dans le petit monde des festivals liégeois. Destiné à promouvoir le jazz sous toutes ses formes ainsi que les différents lieux qui en programment tout au long de l’année, il a pour particularité d’être un évènement itinérant. Des neufs concerts programmés, seuls deux se dérouleront au même endroit, à savoir le centre culturel des Chiroux. Pour tous les autres, un itinéraire avec un parcours balisé et fléché permettra de se promener le long de la Meuse pour voyager entre les différentes salles.

Flygmaskin1 (c) libre de droits.jpg

Un programme alléchant et des tarifs riquiqui

Comme l’an dernier, le festival débutera par un spectacle destiné aux enfants. Zap’Pain Perdu et Into the Wind se produiront en effet tour à tour sur la scène des Chiroux, pour le plus grand bonheur des bambins et de leurs parents. On pourra ensuite voir à l’œuvre Luigi Tessarollo & Roberto Taufic à l’Aquilone, Jef Neve (photo) au Théâtre de Liège, Raphaëlle Brochet & Philippe Aerts Duo à l’An Vert, Tikit à la Cafétaria du Trianon, Tripod aux Ecuries de la Caserne Fonck, Amis Terriens au Café Le Parc et enfin Flygmaskin (photo) au JP’s Jazz Club. Comme le veut la tradition, ce concert de clôture sera aussi l’occasion d’une grande jam session. Une partie des artistes programmés cette année monteront donc sur scène pour improviser tous ensembles, accompagnés par des musiciens de la région. Un bouquet final qui se termine généralement aux petites heures et contribue largement au succès du festival.

Cet alléchant programme n’a pas modifié la politique de prix abordables prônée par les organisateurs, qui espèrent ainsi faire connaître le jazz au plus grand nombre, et notamment au jeune public. Les concerts prévus aux Chiroux et à l’Aquilone seront ainsi accessibles gratuitement, tandis que tous les autres lieux les leurs portes pour 4 euros à peine. Les enfants de moins de 14 ans pourront quant à eux carrément assister à tous les concerts gratuitement. Avec des tarifs pareils, le beau temps annoncé rendra la ballade encore plus belle.

 > Jazz04 au fil de l’eau, le 28/08 dès 11h aux Chiroux, à l’Aquilone, au Théâtre de Liège, à l’An Vert, à la Cafétaria du Trianon, aux Ecuries de la Caserne Fonck, au Café Le Parc et au JP’s Jazz Club.
 > Infos pratiques : www.jazz04.be

18/08/2016

Deux festivals coup sur coup pour mieux prolonger l’été

Ram Dam en Fanfares1 (c) libre de droits.JPG

Qui a dit que la saison des festivals était terminée ? Si cette période bénie pour tous les mélomanes touche effectivement à sa fin, il nous reste encore quelques très beaux os à ronger. Dans les prochains jours, deux évènements du genre viendront d’ailleurs animer tour à tour la Province, pour le plus grand bonheur des amateurs de musique live.

Si vous aimez les musiques qui bougent et qui donnent la pêche, vous serez ravis d’apprendre que Ram Dam en fanfares est de retour ! C’est en effet ce dimanche qu’aura lieu la septième édition de ce festival entièrement gratuit réunissant neuf orchestres plus pétaradants les uns que les autres.

Organisé par l’ASBL Présence et Action Culturelles, Ram Dam en fanfares prendra possession de la Batte et de l’Esplanade Saint-Léonard ce dimanche de 12h à 20h30. L’évènement prône ouvertement le mélange des genres et réunit de nombreux styles de fanfares, des plus traditionnelles au plus modernes. Une formule qui ravit tant les spectateurs que les musiciens eux-mêmes, puisque ces derniers peuvent découvrir de nouveaux répertoires et d’autres manières de travailler.

Sans tambour ni trompette1 (c) libre de droits.jpg

Parmi les neuf sociétés sélectionnées cette année, on retrouve quelques vieilles connaissances comme Pouet en Stock, une formation liégeoise qui a le chic pour semer la bonne humeur partout où elle passe. La joyeuse bande de Sans Tambour ni Trompette (photo) risque elle aussi d’en séduire plus d’un. Composée de violons, de trombones, d’accordéons et de saxophones, elle dépoussière joyeusement l’idée qu’on peut se faire d’une fanfare. On s’en voudrait aussi d’oublier Vlakidrachko, un orchestre qui réunit saxophones, trompettes, percussions, trombones, clarinettes, tubas et flûtes traversières pour interpréter les plus grands airs world & pop-folk. Sur le coup de 17h, les 180 musiciens présents pour l’occasion se réuniront pour interpréter le fabuleux « Kashmir » de Led Zeppelin. On en frissonne déjà de plaisir.

Dalton Telegramme2 (c) libre de droits.jpg

La semaine prochaine, cap sur le Bucolique Ferrières Festival

Quelques jours plus tard, place au rock, à la pop et à l’électro, pour la onzième édition du Bucolique Ferrières Festival. Désormais organisée sur la Place de Chablis, au centre du village de Ferrières, la grand-messe a prévu deux journées à la programmation aussi alléchante que variée. Les concerts gratuits du vendredi réuniront notamment Aprile, Les R’tardataires, Konoba et Faon Faon. Le lendemain, les talents noirs-jaunes-rouges seront particulièrement à l’honneur avec Sharko, Hollywood Porn Stars, Dan San, Gaëtan Streel, Italian Boyfriend ou encore les sympathiques Dalton Telegramme (photo). Le week-end s’annonce d’ores et déjà chargé, mais grandiose !

 > Ram Dam en Fanfares, le 21/08 dès 12h sur l’Esplanade Saint Léonard (gratuit). Infos pratiques : www.pac-liege.be
 > Bucolique Ferrières Festival, les 26 et 27/08 sur la Place de Chablis à Ferrières. Tarifs des préventes : vendredi 26 : gratuit / samedi 27 : 15 EUR en prévente / 20 EUR sur place. Préventes disponibles dans toutes les enseignes du réseau Night & Day, à la Cop (Ferrières) et à La Parra (Liège). Infos pratiques : www.bucolique.be

 

Nos rubriques