30/10/2014

Le chanteur de Machiavel rend un vibrant hommage à son épouse disparue

 Mario Guccio3 (c) libre de droits.jpgC’est un véritable drame qui s’est abattu sur Mario Guccio, le chanteur de Machiavel. En février dernier, son épouse Angie décédait d’un cancer, un mal qui la rongeait depuis plusieurs années déjà. Bien décidé à poursuivre sa carrière d’artiste, il s’est alors noyé dans le travail, enchaînant les projets pour tenter d’atténuer la douleur. Après un roman publié le mois dernier, il s’apprête aujourd’hui à dévoiler « Link », un premier album solo en forme d’hommage à sa muse disparue.

« Chacun traverse ce genre d'épreuves à sa manière », explique le chanteur du premier groupe belge à avoir rempli Forest National. « Pour ma part, la seule échappatoire que j’ai trouvée était la création. Alors qu’Angie était encore en vie, j’ai rédigé ce premier livre qui s’appelle ‘Aveux Soumis’ et pour lequel j’ai décidé de reverser les droits d’auteur au Télévie pendant deux ans. Je me suis ensuite mis à composer une quinzaine de nouveaux morceaux. Je les ai d’abord proposés à Machiavel, mais les membres du groupe n’en ont gardé que quatre. Ils trouvaient les autres tellement personnels et introspectifs qu’ils m’ont conseillé de les rassembler sur un album solo. C’est ainsi qu’est né ce disque qui rend hommage à toutes les femmes, et à la mienne en particulier. Dans les bons moments comme dans les coups durs, je trouve qu’elles ont une force de caractère à toute épreuve. En tant qu’homme, je n’ai eu qu’à assister à la naissance de ma fille pour prendre une véritable leçon de courage. »

« Dans les bons moments comme dans les coups durs, les femmes ont une force de caractère à toute épreuve »

Mario Guccio - pochette de l'album Link (c) libre de droits.jpgDisponible à partir du 15 novembre, « Link » fera bien évidemment l’objet d’une tournée promotionnelle. Mario Guccio proposera tout d’abord une séance d’écoute à Blegny, une semaine avant la sortie officielle du disque. Il y sera possible de découvrir ces dix nouveaux morceaux dans des conditions optimales, tout en se restaurant dans une ambiance conviviale. Suivront ensuite une série de concerts pour lesquels le chanteur a décidé de ne se faire accompagner que de musiciennes, dont une avec laquelle il entretient un lien tout particulier. « Ma fille Isabelle sera effectivement sur scène avec moi », confie l’artiste. « Mon projet d’hommage à Angie lui tenait bien évidemment à cœur, mais c’est aussi l’occasion pour nous d’entretenir une nouvelle relation. Quand nous jouons ensemble, il n’y a plus de père ni de fille mais des amis et des musiciens qui travaillent et prennent du plaisir ensemble. Elle a des idées très novatrices par rapport à mes chansons et à leurs arrangements, elle m’apporte beaucoup d’un point de vue artistique. » A l’évidence, le talent se transmet par les gênes dans la famille Guccio.

  • Mario Guccio - « Link  », disponible à partir du 15 novembre chez les disquaires et sur les plateformes de streaming et de téléchargement.
  • Séance d'écoute A VI BLEGNE à Blegny le 8 novembre et show case à Ans le 5 décembre.

Crédit photo : Stone Design

Alain Souchon et Laurent Voulzy ensemble et en concert au Country Hall en 2015

Voulzy & Souchon (2).jpgAprès Christophe Maé et dernièrement Florent Pagny, le Country Hall enregistre pour l’année 2015 sa première tête d’affiche. Ou plutôt une double tête d’affiche avec un concert proposé en commun par le duo inséparable Laurent Voulzy et Alain Souchon. Un concert qui est programmé le vendredi 13 novembre 2015.

Nous vous l’annoncions dans notre édition de lundi, l’année 2014 a marqué le retour sur le devant de la scène du Country Hall. Fort du succès de ses deux grands concerts emmenés par Christophe Maé et Florent Pagny, le Country Hall s’est enfin érigé comme un lieu pouvant accueillir de grands événements à Liège. « Notre volonté est de proposer deux grands concerts par an », nous expliquait Jean Mathy, le directeur et gérant des lieux. « Nous sommes actuellement en discussion avec plusieurs promoteurs de spectacles afin de proposer au public liégeois de grands noms de la scène française. » Et c’est dans cette optique que le Country Hall a levé un coin du voile hier en annonçant la double venue du célèbre tandem français. Car Souchon et Voulzy, c’est une grande et belle histoire d’amitié qui dure depuis 1974, l’année de leur première collaboration sur le titre « J’ai 10 ans ».

40 ans plus tard, le duo s’est enfin décidé à se réunir sur un album commun intégralement co-écrit et chanté par celui-ci. L'album intitulé tout simplement "Alain Souchon & Laurent Voulzy" sortira officiellement le 21 novembre prochain. Un premier single intitulé « Derrière Les Mots » est déjà disponible. Mais l’événement est double : en plus de régaler ses fans, le duo vient d’annoncer un retour sur scène et une tournée qui passera par la Belgique. Une première date est programmée le 20 juin à Forest National et une seconde à Liège au Country Hall le 13 novembre. Un nouveau gage de réussite pour Jean Mathy et son équipe.

> Infos et tickets: 0900/00.600, FNAC, www.ticketmaster.be, 070/660.601 et www.countryhall.be

28/10/2014

Concert à Liège: Florent Pagny dans un Country Hall plein à craquer

10733677_10205203117101027_2029890821_n.jpgAprès deux dates à Forest National, Florent Pagny était de passage à Liège samedi soir dans un Country Hall plein à craquer et qui affichait complet avec 7.500 spectateurs.

Des fans venus de Liège mais aussi de France, du Luxembourg et de Tournai. Entouré de dix musiciens sur une scène impressionnante, le chanteur Français s’est de suite rappelé aux bons souvenirs des Liégeois. Il s’était en effet déjà produit une première fois au Country Hall il y a quatre ans. Florent Pagny a proposé un concert de près de deux heures composé d’un savant mélange d’anciennes et de nouvelles chansons issues de son dernier album « Vieillir Ensemble ». Une organisation parfaite du Country Hall qui annonce le retour des grands événements à Liège. Deux grands noms de la chanson sont d’ailleurs en préparation pour 2015.

Photo: Luc Deglin.

 

Nos rubriques