17/07/2014

La 2e saison de "Seraing-Les-Bains" ouvre ses portes ce soir au Val Saint-Lambert

Seraing-Les-Bains 2014.JPG

Après le succès de la première édition l’année dernière sur le site du magasin Carrefour à Boncelles, « Seraing-Les-Bains » revient dès ce soir pour une seconde saison. Cette fois, c’est sur le site du Val Saint-Lambert que cette plage artificielle sévira pendant 18 jours jusqu’au dimanche 3 août prochain.

 

« Avec l’arrêt de Liège Sur Sable, nous sommes l’un des derniers villages de ce genre en région liégeoise », interviennent les organisateurs. « Nous serons pratiquement les seuls durant cette période à proposer un village de ce genre. » Comme l’année dernière, les nombreux exposants seront abrités dans des cabines de plage. Rayon nouveautés, on pointera un nouvel espace dédié aux enfants et entièrement sécurisé, un espace central avec deux terrains de sport, un cadre verdoyant et un site qui est passé de 2 à 3.000 m². « En tout, nous y avons déversé près de 200 tonnes de sable fin. Comme l’année dernière, nous proposerons les jeudis, samedis et veilles de jours féries des soirées à thème avec des DJ’s. Mais pas question de rivaliser avec les festivals électro. Comme l’année dernière, la musique sera variée et commerciale. Il y aura une soirée italienne, une journée latino ou encore une soirée disco 80. Nous nous adressons avant tout à un public familial. » Cette grande plage artificielle ouvre ses portes ce soir à partir de 19h00. Le site sera ensuite accessible gratuitement tous les jours de 15h00 à 23h00 en semaine et jusque minuit le week-end.

 

> www.serainglesbains.be

Jolie affiche pour la cinquième édition du Micro Festival

Nisennenmondai1 (c) libre de droits.jpgDe tous les festivals d’été, c’est le préféré des puristes. Le plus ‘old school’ aussi. Au Micro-Festival, on oublie les sponsors omniprésents, les groupes à la mode et la démesure des grands-messes musicales telles qu’on les connaît aujourd’hui. Une seule scène, un cadre intimiste et un maximum de découvertes, tels sont les ingrédients du festival concocté par le collectif JauneOrange.

Cette formule à l’ancienne n’empêche pourtant pas l’évènement de cartonner chaque année. Les quatre éditions précédentes affichaient ainsi toutes systématiquement complet, et ce malgré l’ajout d’une deuxième journée depuis l’édition 2012. Un succès qui se confirme encore cette année, puisque les dernières places seront probablement elles aussi vendues dans le courant du mois de juillet. La preuve qu’avec une atmosphère conviviale et quelques curiosités bien senties, on parvient encore à faire recette.

Cette année comme lors des deux éditions précédentes, le festival débutera dès le vendredi. On pourra voir à l’œuvre 4 formations entrecoupées d’autant de DJ-sets. Les liégeois d’It It Anita lanceront les hostilités à 19h30. Ils seront suivis par Quintron and Miss Pussycat, Larry Gus et Nisennenmondai, un trio de japonaises proposant un rock instrumental à la fois énergique et dansant. A voir.

L’ode à la Belgique des ‘Tropics’

The Experimental Tropic Blues Band1 (c) libre de droits.jpgLe lendemain, place à une programmation encore plus riche et variée, avec des concerts et des DJ’s qui se succèderont sans temps mort entre 13h et 3h du matin. Parmi les quelques 17 shows proposés, on pointera notamment les excellents bruxellois de BRNS, le DJ new yorkais Jonathan Toubin et le fabuleux spectacle ‘The Belgians’. Concocté par les liégeois The Experimental Tropic Blues Band, cet hommage 100% rock ‘n roll à notre beau pays mérite à lui seul le déplacement.

Le dimanche 3 août, enfin, le week-end s’achèvera avec une foire du disque vinyle dès 10h du matin puis un tournoi international de chaise musicale qui verra les enfants s’affronter à 15h et les adultes 1h plus tard. Avec un week-end pareil dans les pattes, on ne serait pas étonnés de voir les aînés ridiculisés par les plus jeunes.

  • Micro Festival, du 01 au 03/08 à l’Espace 251 Nord (251, rue Vivegnis à 4000 Liège).
  • Tarifs des préventes : 10 euros pour le 01/08, 12 euros pour le 02/08, 15 euros pour les deux. Entrée gratuite pour les moins de 12 ans. L’accès à la Foire du vinyle et au tournoi de chaise musicale est gratuit.
  • Préventes disponibles jusqu’au 31/07 à la Fnac, à La Carotte et chez Livre aux trésors.

09/07/2014

Ardentes J-1: notre sélection des artistes à ne pas manquer

Top 10 - Stromae (c) libre de droits.jpgAvec plus de 80 concerts et DJ-sets répartis sur quatre jours, les Ardentes proposeront un menu particulièrement copieux. Certains étant programmés au même moment sur des scènes différentes, il faudra fatalement opérer quelques choix. Alors que les festivités débuteront dans quelques heures, nous vous dévoilons notre sélection des 10 concerts à ne pas manquer. Parmi eux, on retrouve ceux de M.I.A. et de Stromae, tous deux prévus samedi soir aux alentours de 23h. La preuve que même avec un programme très ciblé, il faudra opérer quelques choix douloureux.

  • Le plus en vogue : Schoolboy Q, le 10/07 (21h) dans la salle HF6

    C’est une des attractions de la journée d’ouverture des Ardentes. Agé de 27 ans et auteur de trois albums, ce rappeur américain né sur une base militaire en Allemagne n’est pas franchement un nouveau-venu sur la scène hip hop US. Ce n’est pourtant qu’avec son troisième opus paru cette année qu’il a réellement explosé, suscitant des comparaisons élogieuses avec des pointures telles que NAS et 50 Cent.

  • Le plus prometteur : Son Lux, le 11/07 (18h10) dans l’Aquarium

    Parmi les derniers artistes à s’être invité à l’affiche des Ardentes cette année, on retrouve l’étrange groupe du chanteur américain Ryan Lott. Incroyablement talentueux, ce jeune homme originaire de New York marie des genres aussi éloignés que le folk, l’électro et la musique de chambre pour créer un style unique et fascinant à la fois. Avec lui, les amateurs de découvertes risquent bien de se prendre une grosse claque.

  • Le plus culte : Giorgio Moroder, le 11/07 (0h30) dans la salle HF6

    Top 10 - Giorgio Moroder2 (c) libre de droits.jpgNe cherchez plus la plus grande star de cette neuvième édition des Ardentes. Selon nos prédictions, un moustachu de 74 ans répondant au sobriquet improbable de Giorgio Moroder risque bien de voler la vedette à Stromae, Placebo et consorts. Figure centrale du mouvement disco dans les années ’70 et ’80, le DJ italien est revenu sur le devant de la scène grâce à Daft Punk, qui lui a consacré un morceau-hommage sur son dernier album. Sa venue est une excellente nouvelle pour tous ceux qui viennent avant tout aux Ardentes pour faire la fête et remuer leur popotin.

  • Le plus cinglé : Earl Sweatshirt, le 12/07 (13h30) dans le Parc

    Il faudra arriver tôt dans la journée de samedi pour applaudir ce rappeur originaire de Los Angeles, mais le jeu en vaudra largement la chandelle. Connu pour ses prestations scéniques complètement folles, l’ancien membre du groupe Odd Future est un auteur remarquable qui ne se prend jamais au sérieux.

  • Le plus rock ‘n roll : Mark Lanegan, le 12/07 (21h10) dans la salle HF6

    Encore un vieux de la vieille qui peut être qualifié d’artiste culte. Pionnier du mouvement grunge avec le groupe Screaming Trees, celui qui a notamment collaboré avec Kurt Cobain et Queens of the Stone Age est une figure majeure du rock américain. Près de 30 ans après ses débuts, son charisme et sa voix rocailleuse nous font toujours le même effet.

  • La plus intense : Mélanie De Biasio, le 12/07 (22h10) dans l’Aquarium

    On a dit de Miles Davis qu’il parvenait à faire aimer le jazz à tout le monde. Avec Mélanie De Biasio, c’est un peu la même chose. Originaire de Charleroi, ce beau brin de fille à la voix envoûtante a pris tout le monde de court avec « No Deal », un deuxième album qui lui a valu une présence au festival de Werchter et un concert sold out à l’AB. Méfiez-vous de ses charmes, l’addiction vous guette. 

  • La plus rare : M.I.A., le 12/07 (23h) dans la salle HF6

    Top-10 - M.I.A. (c) libre de droits.jpgAprès s’être désistée en 2008 pour cause de grossesse, la star anglaise se produira enfin en bord de Meuse. Un véritable tour de force de l’équipe de programmation, tant la demoiselle a pour habitude de se faire rare. Là où d’autres passent leur été à écumer les festivals pour remplir leur compte en banque jusqu’à l’été suivant, M.I.A. privilégie sa vie de famille et ne se produit que dans des évènements triés sur le volet. Son concert aux Ardentes sera le seul en Belgique cette année.

  • Le plus attendu : Stromae, le 12/07 (23h15) dans le Parc

    Dire que son concert aux Ardentes est attendu relève de l’euphémisme. Partout où il passe, le « Formidable » Paul Van Haver suscite les passions et affole les compteurs. La journée de samedi des Ardentes a d’ailleurs été la première à afficher complet cette année. La routine, quoi…

  • Le plus mystérieux : Cascadeur, le 13/07 (14h50) dans la salle HF6

    Il est français et se cache derrière un casque, mais ce sont là ses seuls points communs avec Daft Punk. Là où le duo de DJ’s revisite le disco avec brio, ce messin fait plutôt dans les compositions piano-voix évoquant Robert Wyatt et Radiohead. Il n’y a rien de tel qu’un moment de légèreté pour digérer un quatrième jour de festival en douceur.

  • La plus sexy : Banks, le 13/07 (18h30) dans le Parc

    Top-10 - Banks (c) libre de droits.jpgOn vous conseille de la tenir à l’œil, celle-là, et pas seulement parce que c’est la plus belle fille à l’affiche cette année. A 26 ans, cette demoiselle originaire de Los Angeles possède tous les atouts pour devenir une icône de la pop et de la mode, à l’instar de sa compatriote Lana Del Rey. Son premier album baptisé « Goddess » est une petit concentré de R’n’b lascive et aguicheuse.

 

 

Nos rubriques