• Un ciné comme vous ne l’avez jamais vu

    Frank Shinobi 1 (c) Barreteau - Lapasin.jpgVoilà une « toile » dont vous ne ressortirez pas indemne. Mercredi soir, le centre culturel des Chiroux vous proposera de voir les liégeois de Frank Shinobi interpréter en direct la bande originale du film dont ils font l’objet. De quoi satisfaire les amateurs de rock autant que les fans de ciné. Baptisé « Frank Shinobi, an Experimental Musical Movie », cet ambitieux projet n’a pas été initié par le combo lui-même, mais par le réalisateur Karim Ouelhaj. Inauguré il y a un an, le spectacle sera seulement projeté pour la troisième fois. « La formule est assez compliquée à mettre en place », explique Grégory Dubois, guitariste et chanteur au sein de la formation. « Au niveau du matériel, elle nécessite de gros moyens. Nous ne la proposons donc pas spontanément aux organisateurs de concerts, mais c’est un plaisir pour nous quand ils se montrent intéressés. »

    Pour Grégory et sa bande, ce concert sera un des derniers de l’année. Un an après la sortie de leur premier album, le quatuor a décidé de souffler pendant quelques semaines. « Nous sommes tous les quatre fort occupés pour l’instant », reconnait Grégory. « Nous aimerions faire une pause et composer de nouveaux morceaux tranquillement. Ce break ne signifie pas pour autant la fin du groupe. Un nouveau disque est d’ailleurs prévu dans le courant de l’année prochaine. »

    Après une première qui avait fait salle comble au Cinéma Le Parc l’an dernier, la projection de mercredi sera la deuxième en cité ardente. Pour ceux qui n’étaient pas de la partie en 2010, le trailer disponible sur Internet permet de se faire une idée sur le climat du film. Il raconte l’histoire de Marek, un jeune homme sans histoire qui est soudainement pris d’un désir incontrôlable de création. Dansun univers sombre et oppressant, son esthétique est à couper le souffle.

     > Frank Shinobi, an Experimental Musical Movie + Tony Gromyko, le 01/06 (20h) aux Chiroux.
     > Préventes (7 eur au lieu de 9) disponibles aux Chiroux.

    Crédit photo : Barreteau - Lapasin

  • Ty Segall présente son nouvel album à La Zone

    Ty Segall1 (c) libre de droits.jpgCertains types ont décidément tout pour eux. Prenez Ty Segall, par exemple. A 23 ans, ce blondinet est aujourd’hui LA figure de proue de la scène rock de San Francisco, une des plus actives au monde. Accessoirement, il est aussi plutôt beau gosse et particulièrement doué pour le surf, la passion n°1 de tout jeune Californien qui se respecte. Pour peu, on en viendrait presque à le détester, tant le bonhomme réunit toutes les qualités pour nous faire de l’ombre en soirée. Mais le chéri de ces dames est aussi un garçon simple et attachant. Ecœurant.

    Particulièrement prolifique, Segall s’est d’abord signalé avec « Horn the Unicorn », un premier album publié en 2008. Depuis lors, le garçon en a sorti trois autres et s’apprête à dévoiler le suivant. En trois ans à peine, il se sera donc montré plus productif que certains pendant toute leur carrière.

    Quantité n’est cependant pas synonyme de qualité, et la discographie de Segall n’échappe pas à la règle. Le détonant « Horn the Unicorn » a ainsi été suivi par les plus faiblards « Ty Segall » et « Lemons », où le chanteur semblait s’enfermer dans un style rock déglingué trop conventionnel. Il est heureusement revenu en force l’an dernier avec « Melted »,  qui fut pointé parmi les meilleurs albums de 2010 par Rolling Stone Magazine et Pitchfork. 

    Baptisé « Goodbye Bread », le cinquième album du bonhomme sera disponible le 21 juin. Le single « You Make The Sun Fry » et les premières critiques publiées sur la toile laissent présager d’un opus au style plus apaisé que ses prédécesseurs. Revendiquant ouvertement l’influence des Beatles et de Neil Young, Segall affirme avoir voulu y faire parler son goût pour les mélodies bien troussées. On pourra se faire un avis ce soir à la Zone, où il se produira à l’initiative de JauneOrange. Décidément, le collectif a le chic pour nous faire saliver.

     

     > Ty Segall + Ping Pong Tactics, le 31/05 (20h) à la Zone (6 eur).

  • 7evenpm renaît de ses cendres au Tipi

    7evenpm,tipiVous vous souvenez de 7evenpm ? Fin 2009, ces membres du collectif Startin’Pop décidaient de faire un break, après des années de présence sur la scène rock liégeoise. Pour beaucoup de formations, ce genre d’évènement sonne comme le début de la fin. Ce n’est heureusement pas le cas pour eux.

    A la surprise générale, les voilà en effet de retour, des projets plein la tête. « A un moment, j’ai bien cru que le groupe ne survivrait pas »,
    avoue  aujourd’hui Raphaël Grignet, le chanteur de la bande. « Mais les autres membres m’ont recontacté pour me proposer de nous produire en concert. J’ai immédiatement accepté et nous nous sommes retrouvés tous ensemble pour répéter. Là, tout s’est tellement bien passé qu’on a décidé de préparer un album. » Prévu au début de l’année prochaine, le disque devrait sortir sur le label liégeois Sköhl Records, qui a récemment produit ceux de Can D et The Engines of love.

    D’ici-là, il ne nous reste plus qu’à retrouver 7evenpm sur scène, pour ce fameux concert prévu samedi soir au Tipi. « Ce sera sans doute notre seul live cette année »,
    confie Raphaël. « Nous avons donc décidé de nous faire plaisir. Nos amis de The Pundits se chargeront de la première partie et des DJ’s prendront le relais pour prolonger la soirée en musique. » Connaissant les goûts de l’apôtre, elle devrait faire la part belle au rock à l’anglaise.

     > 7evenpm + The Pundits + DJ Lo et Pat St-Rem, le 28/05 (20h) au Tipi (5 eur).