• Les Ardentes franchissent une nouvelle étape

    Marilyn Manson3 (c) libre de droits.jpgVous en rêviez ? Les Ardentes l’ont fait. Après Mika, Snoop Dogg et Limp Bizkit l’an dernier, les programmateurs du festival ont annoncé la venue de 50 Cent et de Marilyn Manson en tête d’affiche de l’édition 2012. Fabrice Lamproye a évoqué avec nous ces premières confirmations, tout en levant un coin du voile sur les tendances auxquelles on peut s’attendre.

    50 Cent et Marilyn Manson sont des stars internationales. Comment êtes-vous parvenus à les attirer en bord de Meuse ?

    Curieusement, cela s’est révélé moins difficile qu’on ne pourrait le croire. Les Ardentes sont réputées pour la qualité de leur organisation et de leur accueil. Les agences de booking nous font donc de plus en plus confiance et de notre côté, nous faisons le maximum nous en montrer dignes. Nous avons franchi un cap important l’an dernier en faisant venir Snoop Dogg et Limp Bizkit, mais j’ai l’impression que l’affiche de cette année sera encore plus prestigieuse. 50 Cent et Marilyn Manson publieront chacun un nouvel album en 2012 et ils nous ont réservé l’exclusivité pour les festivals en Belgique. On peut dire que ça démarre plutôt bien.

    Tous deux traînent une réputation assez sulfureuse. Vous n’avez pas peur des débordements ?

    Nous avons déjà accueilli des personnalités assez fortes dans le passé et cela s’est toujours bien passé. Des gens comme Snoop Dogg, Joey Starr ou Pete Doherty ne sont pas non plus des enfants de chœur, mais ils ne nous ont pas posé le moindre problème. Les grandes stars bénéficient d’un entourage très pro, tout est mis en œuvre pour qu’ils arrivent sur scène dans les meilleures conditions. C’est plutôt avec des artistes de moindre envergure qu’on a connu le plus d’ennuis. Mais davantage que la réputation de nos invités, c’est la qualité de leurs spectacles qui préside à nos choix. Et sur ce point, les commentaires à l’égard de nos deux premières têtes d’affiche sont particulièrement élogieux.

    L’an dernier, la programmation faisait la part belle aux artistes belges. Ce sera aussi le cas cet été ?

    Nous sommes tributaires de l’actualité musicale. Malheureusement, aucun belge n’a eu le même impact que Selah Sue, Stromae ou Puggy en 2011. Il y aura évidemment des artistes du cru au programme, mais on n’en retrouvera pas parmi les têtes d’affiche. On remarque aussi qu’il y a moins d’artistes francophones en vue que par le passé. La cuvée 2012 sera donc plus anglo-saxonne que celle de l’an dernier.

  • Ardentes 2012 : Marilyn Manson le vendredi, 50 Cent le samedi

    Ardentes - entrée2 (c) .jpgLes Ardentes 2012 auront lieu du 5 au 8 juillet sur le site du Parc Astrid et dans les Halles des Foires de Coronmeuse. Marilyn Manson sera la tête d’affiche du vendredi. 50 Cent, Death in Vegas et Joker sont quant à eux prévus le samedi. Caravan Palace et le duo français Brigitte sont pour l’instant les seules confirmations pour le jeudi et le dimanche, ce qui a eu le don de titiller notre curiosité. Les organisateurs nous ont néanmoins promis qu’ils annonceraient régulièrement de nouveaux noms dans les prochaines semaines. Quelque chose nous dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

  • Les premières têtes d’affiche des Ardentes révélées pendant les Transardentes

    50 Cent4 (c) libre de droits.jpgMinuit pile aux Transardentes : l’ambiance monte d’un cran. Dans une Sphere Room déjà chauffée à blanc par les prestations des DJ’s, le public découvre en avant-première les noms des premiers artistes appelés à se produire aux Ardentes cet été. Les noms de Caravan Palace, Joker, Brigitte, Death in Vegas, Marilyn Manson et 50 Cent défilent tour à tour sur l’écran géant placé derrière la scène. De tous, ce sont évidemment les deux derniers qui suscitent le plus de commentaires. « Ca n’a pas été simple  de garder le secret jusqu’au bout », confie Fabrice Lamproye, un des responsables de l’évènement. « Pour éviter les fuites, je n’ai même pas donné les noms à mes enfants. » L’effet de surprise est en tout cas réussi.

    Un an après Snoop Dogg, les Ardentes accueilleront donc une autre figure marquante du rap américain en la personne de 50 Cent. L’auteur des tubes planétaires « In Da Club », « Candy Shop » et « Ayo Technology » traîne derrière lui une réputation sulfureuse. Ancien dealer dans la banlieue New Yorkaise, il s’est fait pas mal d’ennemis en critiquant ouvertement ses collègues rappeurs dans des textes particulièrement violents. Mais ce garçon charismatique et doté d’un sens des affaires inouï est aussi un dur à cuir. Victime d’une fusillade en mai 2000, il n’a eu besoin que de 13 jours à l’hôpital pour se remettre des neufs balles éparpillées dans son corps bodybuildé.  

    Marilyn Manson est quant à lui un tout autre oiseau. Un corbeau, plus précisément. Celui qui a dynamité la scène rock américaine avec son look effrayant et ses textes provocateurs est avant tout un artiste total. Peintre à ses heures, il conçoit son aspect extérieur comme partie intégrante de son œuvre. Même ses plus féroces détracteurs ne peuvent nier la qualité des concerts-spectacles dans lesquels il se met lui-même en scène. Il sera aux Ardentes pour présenter « Born Vilain », un huitième album studio dont le premier single éponyme est un éloge au sadisme et à la perversion. Eloignez les enfants du poste.