• Le Barman, c’est toi: entrez avec vos consommations !

    Alcool 1.jpg

    Les organisateurs de soirées ne manquent pas d’imagination et rivalisent d’ingéniosité. Deux jeunes Liégeois ont décidé de lancer un nouveau concept à la rentrée qui devrait ravir les plus jeunes. Le 15 septembre prochain aura lieu au Country Hall une soirée dont le thème est : « Le Barman, c’est toi ! ». Une soirée clubbing où il vous sera possible d’arriver et d’entrer avec votre propre bouteille d’alcool sous le bras.

    « A la base, l’idée n’est pas de nous », expliquent les organisateurs. « La discothèque La Bush, située près de la frontière française, a lancé ce concept il y a peu. Cette boîte propose à ses clients d’entrer avec leurs consommations. Le succès étant au rendez-vous, nous avons décidé de tenter l’expérience à Liège. » Cette nouvelle façon de faire la fête en soirée pourrait créer des émules. « C’est surtout une façon de permettre aux petits budgets de venir faire la fête comme les autres. Nous tenons toutefois à mettre les jeunes en garde contre l’abus d’alcool. Notre but n’est pas d’encourager à la consommation d’alcool. L’entrée de la soirée sera de toute façon interdite aux mineurs. ». Voilà en tout cas une nouvelle tendance qui traduit à merveille une époque où la crise s’est installée dans le quotidien des jeunes comme des plus âgés. Désormais, les plus jeunes privilégient généralement la consommation d’alcool en dehors des établissements. Il n’est pas rare d’observer des groupes consommer de l’alcool dans les voitures avant d’entrer en boîte où dans les rues du Carré. Ils consomment des bouteilles qu’ils ont été acheter à moindre coût dans des « night shop ». Une mode à la consommation sauvage qui est partie des plages d’Espagne il y a quelques années et qui est désormais devenue chose commune dans les rues de Liège. « C’est vraiment ce genre de choses que nous voulons à tout prix éviter », continuent les organisateurs. « Cette fois, ils pourront entrer avec leur propre bouteille. »

    Mais il y aura néanmoins des règles à respecter. « Nous autoriserons une bouteille d’alcool maximum par groupe de deux personnes. Les bouteilles de bière ne seront pas admises et la sortie de la soirée sera définitive. Toute bouteille excédentaire sera confisquée et restituée au terme de la soirée. Nous fournirons les verres et les glaçons. » Le prix d’entrée avec une bouteille sous le bras sera de 20 euros. « L’entrée normale est de 10 euros. Il y a aura bien évidement un bar et des serveurs comme dans toutes autre soirée dite classique. » Autres temps, autres mœurs.

  • Sophie et Benjamin, un couple à la ville enfin réuni sur scène

    Benjmain Schoos et Sophie Galet (c) P. Schyns - SOFAM.jpgEnsemble à la ville, Benjamin Schoos et Sophie Galet n’ont pas souvent été sur la même affiche.

    Ils sont au rock liégeois ce que Jacques Dutronc et Françoise Hardy sont à la chanson française. Depuis près de dix ans, Benjamin Schoos alias Miam Monster Miam et la chanteuse Sophie Galet entretiennent une liaison qui a même débouché sur la naissance d’un petit garçon. Samedi soir, ils joueront ensemble au café Le Parc, dans le cadre des concerts d’été des Grignoux. Une affiche qui semblent évidente pour ceux qui connaissent leur histoire d’amour, mais qui a quasiment des airs de grande première.

     « Ca fait des années que je n’ai plus fait la première partie de Benjamin », nous a confié Sophie, qui proposera pour l’occasion une formule avec deux guitares et une batterie. « Il faut dire que nos styles musicaux sont assez différents. Mes influences sont plutôt folk tandis que Benjamin a récemment sorti un album de pop en français, après des détours par le rock garage et la musique électronique. Nos approches sont elles aussi fort contrastées. Benjamin est un fonceur, il se lance tête baissée dans les projets qui s’offrent à lui. Je suis généralement plus douce, plus réfléchie. Notre principal point commun, c’est le plaisir que nous prenons tous les deux à écrire des chansons. »

    « Il a une vie musicale plus active »

    Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas question que de musique dans leur jolie maison située à Seraing. Benjamin et Sophie ont beau être deux grands passionnés, ils ont aussi des sujets de conversation plus terre-à-terre. « On partage nos coups de cœur et nos découvertes, mais on parle aussi de ce qu’on va manger le soir ou de ce qu’on a prévu pour le week-end », sourit Sophie. « De nous deux, c’est clairement Benjamin qui a la vie musicale la plus active. Il est plus souvent que moi en studio ou en tournée. De mon côté, je m’occupe davantage de notre petit garçon. Nous devrons le faire garder samedi mais c’est assez rare, étant donné qu’on ne joue presque jamais aux mêmes dates. Ce concert fera donc figure d’exception. Beaucoup d’amis en profiteront d’ailleurs pour faire d’une pierre deux coups et venir nous voir tous les deux. » On en connait qui ne risquent pas d’être déçus.

     > Benjamin Schoos et Sophie Galet, le 25/08 (21h) au café Le Parc.
     > Tarif : 8 euros, pas de préventes.

  • Oh Oui Beach est de retour !

    Oh Oui Beach (2).jpg

    L’événement estival « Oh Oui Beach » aura finalement bien lieu cette année du 16 août au 2 septembre sur le site du zoning industriel des Hauts-Sarts à Herstal. Après trois éditions couronnées de succès à l’ancienne usine de torréfaction Kraft à Jupille, les soirées clubbing itinérantes liégeoises « Oh Oui ! » ont décidé de déposer cette année leurs 200 tonnes de sable fin sur le parking de l’ancien entrepôt Weerts.

     

    Mais il s’en est fallu de peu pour que l’événement n’ait pas lieu. « Un groupe hollandais a acheté l’usine de Jupille », explique Pierre Kuppens, un des trois organisateurs. « Au terme d’âpres discussions, il s’est avéré que les nouveaux propriétaires ne voulaient plus accueillir notre événement. » Il y a un mois, les organisateurs se sont donc mis à la recherche d’un nouveau site pouvant les accueillir. « Nous en avons visité plusieurs mais c’est celui des Hauts-Sarts qui était le plus approprié. Non seulement, nous n’allons pas déranger les riverains avec la musique mais le site se trouve à un endroit stratégique au niveau géographique. Nous comptons des clients flamands et hollandais à nos soirées et l’accès via l’autoroute y est très facile. » Comme les années précédentes, les organisateurs proposeront pendant 18 jours et autant de nuits une vraie plage artificielle festive digne d’Ibiza avec tous ses ingrédients. « Comme à Jupille, le site sera entièrement fermé et coupé du monde. Une fois à l’intérieur, le dépaysement est total. »

     

    « Oh Oui Beach », c’est une surface de 2.000 m² dont la moitié sera couverte sous chapiteau, 200 tonnes de sable fin blanc, une piscine de 6 mètres sur 4, des palmiers importés, un bar à cocktail, une grande scène pour y accueillir plus de 50 DJ’s et un espace restauration. « Nous serons pratiquement dans les mêmes conditions que l’année dernière mais avec un autre cadre ». Notons encore que plus de 1.000 personnes étaient déjà inscrites sur la page Facebook de l’événement 24 heures à peine après sa publication. En guise de conclusion, nous reprendrons en avant-goût la devise inscrite en haut de la porte de sortie du site l’année dernière : « Ce qui se passe à Oh Oui Beach, reste à Oh Oui Beach ». Tout un programme !
     

    18 jours et 18 nuits

     

    Oh Oui Beach (3).jpg

    Si le site est ouvert tous les jours sans exception dès 14h00 suivant les conditions météorologiques, c’est en soirée que la plage accueille le plus grand nombre de visiteurs. Chaque soir à son thème. Parmi ceux-ci, on pointera tout de même quelques événements à ne rater sous aucun prétexte. Comme chaque année, la soirée d’ouverture bat son plein. Elle aura lieu le jeudi 16 août. Les deux lundis « R&B » vaudront également le détour avec DJ Flash aux platines. On citera également la « Garden Party » proposée par Legendz, les concours pour les jeunes DJ’s, les soirées « Nunu Export » sans oublier la désormais traditionnelle soirée « Ah Ouais ! » avec le déjanté DJ Didjé le 30 août. Une soirée qui vaudra certainement le détour est le concept hollandais « At The Villa » en guise de clôture le dimanche 2 septembre. Une soirée qui a la particularité de déplacer de nombreux clubbeurs hollandais. L’entrée en journée est gratuite. En soirée, le prix varie entre la gratuité et 10 euros suivant le thème.

     

    Une soirée Projet X

     

    Parmi les thèmes proposés cette année, il y en a un qui a retenu toute notre attention. Le jeudi 23 août aura lieu à « Oh Oui Beach » une soirée baptisée « Projet X ». Un thème qui ne laisse personne indifférent. « Mais je vous rassure de suite », intervient Pierre Kuppens. « Il n’est pas question ici d’une soirée de débauche. C’est juste une allusion pour le fun au film et à son côté festif. Ce ne sera pas une soirée Skins Party déguisée. La musique sera de circonstance. Il y aura simplement un bar à téquila et les filles sont invitées à venir en bikinis si le soleil est de la partie… Comme ce sera le cas tout au long de l’événement. » Plusieurs soirées de ce type avaient été récemment interdites dans d’autres communes. « En effet, mais il s’agissait comme dans le film en question d’habitations privées dans des quartiers entourés de maisons. Ce qui n’est absolument pas le cas chez nous. L’accès est interdit aux moins de 18 ans et nous disposons d’un service de sécurité de circonstance. »