• NRJ Music Awards 2013: le chorégraphe de Matt Pokora est liégeois !

    Matt Pokora (troupe NRJ).jpg

    Samedi soir avait lieu à Cannes l’édition 2013 des « NRJ Music Awards ». Une émission diffusée en direct et en prime time sur TF1 et qui consacre chaque année les meilleurs artistes internationaux de l’industrie de la musique. Lors du passage de Matt Pokora (NDLR : élu artiste francophone masculin de l’année), deux jeunes Liégeois l’accompagnaient sur scène. L’un d’eux est même devenu son chorégraphe personnel. Nous l’avons rencontré.

     

    A 26 ans, Armel Ngungunanga a réalisé son rêve. Ce Liégeois pure souche vit désormais de sa passion pour la danse et est reconnu sur la scène internationale. « J’ai débuté ma carrière il y a 6 ans », intervient celui qui est désormais le chorégraphe de Matt Pokora. « J’ai été choisi parmi plus de mille danseurs pour apparaître dans le clip Rudebox de Robbie Williams. » Très vite, tout s’enchaîne pour ce jeune Liégeois autodidacte. « Une fois introduit dans le milieu, j’ai dû faire mes preuves. Cela fait six ans maintenant que je parcoure le monde. Je suis passé par le Brésil, la France, la Russie, les Etats-Unis ou encore l’Angleterre l’année dernière. » Armel faisait partie des danseurs sélectionnés pour le concert en hommage à Michael Jackson à Cardiff. « C’est la seule fois que j’ai vraiment eu le trac. La chorégraphie a été modifiée dix minutes avant de monter sur scène. Il y avait 80.000 personnes présentes ce soir-là. »

     

    Même s’il possède désormais son propre manager, Armel dispose d’un carnet d’adresse qui lui ouvre pratiquement toutes les portes. « Je suis généralement en contact direct avec l’artiste ou sa production. » Armel a dansé aux côtés de Leona Lewis, Kesha, Alexis Jordan ou encore le top-modèle brésilien Adriana Lima. « J’ai également travaillé pour Franco Dragone qui demeure une référence dans le milieu. » Et depuis un an, c’est avec Matt Pokora qu’Armel arpente les scènes de France. « Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire d’un de ses danseurs lors d’une tournée en Italie. Le contact est passé de suite entre nous. Dernièrement, j’ai été choisi par sa production pour chorégraphier tous ses passages télé ainsi que ses concerts. »

     

    Armel déniche alors un jeune talent liégeois de 21 ans et l’emmène avec lui en France. Originaire d’Oupeye, Dominique Schmitz fait désormais partie des danseurs de Matt Pokora. Egalement mannequin, il est apparu dans de nombreuses publicités et a participé au clip « Et Alors ! » de la belle Shy’M ainsi qu’au premier clip de comédie musicale « Robin Des Bois ». Voilà en tout cas deux jeunes Liégeois qui portent haut nos couleurs à l’étranger.

     

    Une grosse fête dans la chambre d’hôtel à Cannes

     

    Armel Danseur Matt Pokora.JPG

    La production des « NRJ Music Awards » avait décidé de loger tous les danseurs dans le même hôtel durant ce long week-end à Cannes. « Une grosse erreur », nous confie Armel, le sourire aux lèvres. « Nous formons une véritable famille avec les danseurs et les artistes. Il n’est pas rare que l’on boive un coup sur les plateaux ou dans les loges tous ensemble avec Matt ou Shy’m, qui est vraiment une fille très cool. A Cannes, nous avions décidé de faire une petite fête improvisée à l’hôtel. Nous nous sommes finalement et rapidement tous retrouvés dans notre chambre avec les différents danseurs du show. Je peux vous dire que les organisateurs se souviendront de la chambre 101 (rires). Plus sérieusement, avec Dominique nous revendiquons tous les deux notre identité belge. On ne s’en cache jamais. S’ils sont souvent étonnés de notre potentiel à Paris, il y a une vraie marque de respect et de reconnaissance envers nous. Chose dont on est évidement très fiers. »

  • Les Transardentes signent un nouveau sans-faute

    Les Transardentes 2013 15.JPG

    Les Halles des foires de Coronmeuse ont rugi de plaisir. Samedi soir, la sixième édition des Transardentes a tenu toutes ses promesses.

    Les clubbers n’étaient pas les seuls à avoir passé un très bon moment. Les organisateurs avaient eux aussi le sourire aux lèvres. Avec près de 12 000 personnes, une ambiance de feu et aucun incident grave à déplorer, Fabrice Lamproye et Gaëtan Servais pouvaient se féliciter d’un nouveau sans faute. Même si une centaine de billets n’ont finalement pas trouvé preneur, personne dans l’assistance ne regrettait d’avoir fait le déplacement.

    Les Transardentes 2013 30.JPGDe 19h à 6h du matin, les artistes se sont succédés sans temps mort, pour le plus grand plaisir d’un public toujours aussi chaleureux. Charlotte et Nina, deux étudiantes en communication, étaient littéralement aux anges. « C’est vraiment génial que cette soirée ait lieu dès la fin des examens », s’exclamaient-elles en cœur. « Nous venons de terminer notre session et nous attendions cet évènement avec impatience. Nous ne sommes pas venues pour un artiste en particulier, notre objectif est surtout de décompresser et de faire la fête entre copines. Les Ardentes en été, les Transardentes en hiver... Il ne leur reste plus qu’à nous trouver quelque chose à faire à Pâques et ce sera parfait ! »

    La passe de deux pour The Magician

    Les Transardentes 2013 18.JPGA l’applaudimètre, Disclosure et The Magician ont rallié la plupart des suffrages. Déjà présent aux Ardentes l’été dernier, celui qui s’est fait connaître grâce à ses remix du ‘I Follow Rivers’ de Lykke Li et du ‘Happiness’ de Sam Sparro peut une nouvelle fois se targuer d’une excellente prestation. Mais que dire de la performance de Noisia dans la Pyramid Room ? Supportés par un beau contingent de compatriotes, les trois hollandais ont littéralement enflammé la plus grande des quatre salles aménagées dans les Halles. Il n’a manqué qu’une seule chose samedi soir aux Transardentes : un temps mort.

    Photos : Thomas Van Ass

  • Ardentes 2013 : Mika encore une fois de la partie !

    Mika1 (c) libre de droits.jpgLes Ardentes aiment les vieilles connaissances. Après Cypress Hill, Nada Surf ou encore JoeyStarr, tous invités à se produire plusieurs fois sur la plaine du Parc Astrid, c’est au tour de Mika de faire son grand retour à Coronmeuse.

    Deux ans après une prestation qui avait marqué les esprits, Mika reviendra donc aux Ardentes cet été, un troisième album et un tout nouveau show sous le bras. Une info qui réjouira certainement les nombreux fans liégeois du chanteur, mais aussi le trésorier du festival. « On a vraiment senti l’engouement du public après l’annonce de sa venue en 2011 », sourit Fabrice Lamproye, le responsable de la programmation. « Du jour au lendemain, les retombées ont été très positives. Mika a lui aussi beaucoup apprécié son passage chez nous. Il s’est dit enchanté par l’accueil qui lui a été réservé et nous a même envoyé un e-mail de remerciement le lendemain de son concert. Ce genre de geste est assez rare, surtout venant d’un artiste aussi renommé. »

    Eiffel également confirmé… en attendant BB Brunes ?

    Programmé le dimanche il y a deux ans, l’interprète de « Relax, Take it Easy » et de « Big Girls » sera cette fois la grosse attraction du vendredi. Un choix dicté par l’envie de donner une orientation plus grand public à la deuxième journée du festival, mais aussi par la présence probable d’un autre gros poisson le dimanche. « Nous travaillons effectivement sur une tête d’affiche inédite pour le concert de clôture », révèle Fabrice Lamproye. « J’attends que les derniers détails soient réglés pour la dévoiler. Grâce à la présence de Mika, la journée de vendredi sera plus éclectique que lors des éditions précédentes. Il y aura évidemment du hip hop et de l’électro, mais aussi des artistes plus populaires. »

    Dans la foulée de Mika, l’équipe des Ardentes a également confirmé la venue des reggaemen français de Danakil pour la journée de jeudi et celle du groupe de rock Eiffel deux jours plus tard. Une présence à Liège le samedi 13 juillet a également été annoncée sur le site officiel de BB Brunes il y a quelques jours, avant d’être rapidement effacée. On parie que l’info sera officialisée après leur concert à Bruxelles en mai prochain ?