The Voice France: interview et rencontre exclusive avec Nuno Resende

Nuno Resende (journal).JPG

On aurait presque tendance à l’oublier, mais nous comptons un représentant belge dans l’émission « The Voice » actuellement diffusée sur TF1. Originaire de Bruxelles, Nuno Resende s’est qualifié samedi dernier en remportant sa « battle » dans l’équipe de Florent Pagny. A bientôt 40 ans, celui qui est un routinier des comédies musicales espère donner un élan médiatique à sa carrière solo. Nous l’avons rencontré au lendemain de sa victoire.

 

Salut Nuno, comment te sens-tu quelques heures après cette qualification ?

 

Je suis très content mais également soulagé d’être passé. Mon objectif initial dans cette émission est de faire partie de la tournée. Gagner cette « battle » était une étape impérative. Mais la vraie victoire sera pour plus tard si j’arrive à me hisser dans l’équipe qui fera la tournée.

 

Comment s’est déroulé le travail avec ton coach Florent Pagny ?

 

Nous avons pris le temps de travailler la chanson « The Show Must Go On » de Queen avec Florent mais également avec Chimène Badi. Il y a une réelle équipe qui nous entoure. J’ai déjà beaucoup appris en quelques jours. Mais le stress est réel car l’enjeu est de taille.

 

Justement, quel est l’enjeu pour un artiste confirmé comme toi ?

 

J’ai entendu quelques critiques qui disaient que je n’avais pas ma place dans une telle émission car j’étais déjà un professionnel de la chanson. Je sais que je ne suis pas le seul dans le cas. Mais pour ma part, j’estime qu’en tant que chanteur j’ai le droit de m’exprimer. A partir du moment où je chante, j’ai ma place dans « The Voice ». C’est surtout ça que je voulais prouver lors des épreuves à l’aveugle. Surtout que je suis passé dans les derniers, au moment où les équipes des coachs étaient déjà pratiquement complètes. Ce qui est un énorme désavantage.

 

Tu connaissais certains coachs ?

 

J’avais en effet déjà croisé Jennifer, Garou et Florent Pagny lors de mes différentes prestations. Heureusement, Florent s’est retourné. Ce n’est qu’une fois retourné qu’il m’a reconnu. Il était venu assister à une représentation d’Adam et Eve.

 

Comment as-tu atterri dans cette aventure ?

 

Certains sont contactés directement par la production. Bruno Berberes, le directeur de casting de l’émission, est celui qui m’a fait le plus travailler ces dernières années. Je l’ai contacté suite à l’annulation de la tournée de la comédie musicale « Adam et Eve ». C’est lui qui m’a proposé de participer au casting. J’avais également quelques amis qui y participaient. Ils m’ont encouragé à les suivre.

 

Comment se sont déroulées les différentes étapes avant d’en arriver là ?

 

Il y a trois étapes avant les auditions à l’aveugle. Nous devons tout d’abord fournir un CV et une candidature. Ensuite, nous passons une première audition filmée dans les locaux de TF1. Et enfin, une dernière audition devant la production de l’émission. Quand nous arrivons aux auditions à l’aveugle, les membres du jury ne nous connaissent pas.

 

Qu’attends-tu de « The Voice » ?

 

Quand je chante dans une comédie musicale, je défends un projet global en équipe. Ici, c’est ma personnalité que je mets en avant. Même si ce n’était pas le but à la base, je remarque que les gens me reconnaissent maintenant que je passe à la télévision. Je ne me rendais pas compte de l’importance de cette exposition médiatique. J’ai fais de nombreuses apparitions en groupe à la télévision et sur les scènes de France et de Belgique, mais on me reconnaît enfin pour trois petites minutes passées à « The Voice ». Je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas droit à cette exposition. 

 

Star des comédies musicales

 

Né au Portugal le 25 juin 1973, Nuno Resende est arrivé en Belgique à l’âge de 12 ans. C’est à Bruxelles, où il réside encore actuellement, qu’il a vécu toute son adolescence. « Je me sens Belge et je ne m’en cache pas. Sur l’émission, ce n’est pas un secret. Je fais des allers-retours entre Paris et Bruxelles mais mes attaches sont en Belgique. » L’aventure débute pour lui en 1997 quand il participe à l’émission « Pour La Gloire » sur la RTBF. Un petit avant-goût de « The Voice ». L’année suivant, il intègre un groupe créé par Alec Mansion. Mais c’est en 1999, avec la comédie musicale « La Belle et la Bête » que sa carrière va prendre un réel élan. Au fil des années, ce sont les comédies musicales qui vont rythmer sa vie artistique. Nuno Resende se fait un nom à Paris et devient une valeur sure des comédies musicales en plein essor après le succès de « Notre Dame de Paris » fin des années 90. Notre Bruxellois fera ensuite partie de nombreux castings. Après « La Belle et la Bête », Nuno intègre la troupe de « Roméo et Juliette » de Gérard Presgurvic, le compère de Patrick Bruel. Il enchaîne ensuite avec « Les Demoiselles de Rochefort » de Michel Legrand. De 2007 à 2009, il tient même le rôle principal dans « Aladin ». La même année, il est le remplaçant attitré d’un autre Belge Mikelangelo Loconte dans l’opéra-rock « Mozart ». Nuno devient Mozart en personne quand Mikelangelo est absent. Son dernier rôle marquant dans une comédie musicale est celui du serpent « The Snake » dans le spectacle « Adam et Eve : La Seconde Chance », coécrit par Pascal Obispo. C’est là que Florent Pagny le remarque. Une fois retourné lors des auditions à l’aveugle, Florent Pagny s’est même fendu d’un « Je me souviens très bien de toi, tu étais le meilleur lors de ce spectacle ». Par contre, ce que le grand public ne sait pas c’est que Nuno Resende a également participé au concours Eurovision de la chanson en 2005. Avec la chanson « Le Grand Soir », composée par Alec Mansion et Frédéric Zeitoun, il y avait défendu les couleurs de la Belgique. Sans succès car il ne se qualifie pas pour la finale. Ce qui explique certainement que l’on ne se souvienne pas de lui. En marge de l’émission « The Voice », sortira le 15 avril prochain le nouvel album de Lara Fabian intitulé « Le Secret ». Un album auquel Nuno Resende a participé. Voilà qui devrait également contribuer à faire parler de lui. En attendant de peut-être de décrocher le titre suprême de « The Voice » France.

 

> Propos reccueillis par Vincent Arena

Commentaires

  • Un tout grand merci à La Meuse et Vincent Arena, pour ce recueil et cette mise en valeur de cet artiste belge qui nous est très cher. Enjoy

    Club102 -Fan club de Nuno Resende

  • Bonjour,
    Je voudrais ajouter que, hormis ses incontestables qualités de voix / technique / professionnalisme et maîtrise, Nuno Resende dégage, en sus d'un charme naturel, une telle aménité, et, plus encore, une générosité, dont bon nombre d'artistes devrait s'inspirer. Ceci est un "plus" notable que je tenais à souligner. C'est bien d'être un excellent pro, mais y ajouter l'esprit d'humanité et d’empathie, quel bel exemple pour tous !
    Je croise les doigts pour lui.
    Marie-Paule.

Les commentaires sont fermés.