Le premier livre d’Eric Simon: « Les pelotons d’éclaireurs régimentaires »

Eric Simon (livre 7 Dimanche).JPG

Un premier livre, c’est toujours un événement marquant dans la vie d’un auteur. A 49 ans, le Liégeois Eric Simon nous présente son premier opus intitulé « Les pelotons d’éclaireurs régimentaires » dans lequel il met en lumière un fait historique oublié dont on ne parle que très peu dans les récits historiques : les petites unités oubliées de la seconde guerre mondiale.

 

Né à Verviers mais Liégeois d’adoption, Eric Simon est un historien de formation qui a bourlingué. Ce premier ouvrage est le résultat d’une réflexion de plus de dix ans. « Tout a démarré comme dans une histoire de Tintin », nous explique l’auteur. « Il y a une dizaine d’années, je suis tombé sur des revues militaires dans un marché aux puces à Bruxelles. Ces revues de 1938 parlaient de minuscules unités de combat dont personne n’avait jamais entendu parler. Je me suis passionné pour ce fait historique très peu connu du grand public. Ce fut un véritable coup de cœur pour ces hommes oubliés qui se sont sacrifiés pour le bien de tous. » Commence alors pour notre homme de longues années de recherches minutieuses. « Je suis tombé sur l’histoire d’un Ostendais de 94 ans qui est toujours en vie et qui avait participé à ces unités un peu spéciales. C’est d’ailleurs lui qui est en couverture de mon livre. Je l’ai eu plusieurs fois au téléphone, mais nous nous sommes jamais rencontrés. C’est prévu dans les prochaines semaines. Je me réjouis de lui montrer mon livre. » Eric Simon s’est également appuyé sur le témoignage d’enfants et de petits-enfants de membres de ces unités oubliées. « C’était des personnes comme vous et moi, des anonymes, des résistants ou encore des militaires. Leurs rôles était très discret mais très important dans le déroulement des opérations. » Un point qui interpelle dans le livre d’Eric Simon est celui posé sur les motos. « En effet, j’ai remarqué que plusieurs passionnés de motos avaient été interpellés par mes descriptions des véhicules de ces unités. Nombreux étaient ceux qui se déplaçaient en motos FN, Sarolea ou encore Gillet. Elles son représentées en photos dans mon livre et je sais que cela passionne de nombreux lecteurs. » Un premier ouvrage qui comporte 608 pages et qui est remarquablement illustré. « La premier quart du livre s’atèle à la présentation générale des faits. Les trois quarts restants parlent de l’historique des 54 pelotons avec de nombreuses anecdotes, des petites histoires et des flashs historiques. » Ce premier livre est unique en son genre. « C’est le premier qui parle de ce sujet. Il vient combler un vide historique. C’est ce qui m’a motivé en premier lieu. Et je peux déjà vous dire qu’il y a de la matière car il existe d’autres unités oubliées. » Peut-être une piste pour un second ouvrage. « En effet, j’ai d’ailleurs déjà ma petite idée. »

 

> Éditions Memogrames : Villa Voltaire 65, Chaussée de Nivelles à 7181 Arquennes. 067/63.71.10 et memogrames@yahoo.fr

 

> Les éditions de la MéMoire. Prix TTC : 66,00 €. Parution : octobre 2013.

Les commentaires sont fermés.