Dans les coulisses de la saison 3 de "The Voice" et interview des coachs

VOICE_BANDEAU_COACHES_13.jpg

« The Voice », c’est reparti ! Mercredi avait lieu dans les studios Médiarives de la RTBF à Liège le 3e jour des auditions à l’aveugle de la célèbre émission. Des auditions auxquelles nous avons pu assister juste avant de rencontrer les quatre coachs de cette 3e saison. Petit nouveau dans cette grande famille, Bastian Baker était l’attraction et le sujet de tous les regards. Le beau gosse suisse remplace cette année Quentin Mosimann occupé sous d’autres horizons.

 

Sur un total de plus de 3.000 candidatures, 116 talents ont été retenus cette année pour passer les auditions à l’aveugle. Âgés de 16 à 57 ans, ils tenteront de séduire les coachs afin que les fauteuils rouges se retournent. Le tout dans une ambiance bon enfant où règne un vrai esprit de camaraderie au sein des coachs malgré la compétition. « Tout se passe très bien », intervient Bastian Baker. « Il y a beaucoup d’émotions et énormément d’adrénaline. Nous rencontrons différents univers musicaux qui s’affrontent. Le débat est très intéressant et l’ambiance est cool entre nous. Moi qui ai déjà participé à de grosses productions, je peux vous certifier que ce n’est pas toujours le cas. » Pourtant, le jeune (22 ans) natif de Lausanne a dû faire face à quelques à priori de la part des ses collègues. « Je dois vous avouer que j’étais plutôt sceptique et dubitative quant au personnage que je ne connaissais pas », lâche BJ Scott. « Mais malgré son jeune âge, c’est quelqu’un de très doué avec beaucoup de métier. C’est un vrai musicien. Mes craintes ont vite été dissipées. » Même son de cloche chez ses camarades Natasha St-Pierre et Marc Pinilla. « Il cachait bien son jeu », reprend la chanteuse québécoise entre deux fous rires. « Il y a même une petite guéguerre entre nous », reprend le leader du groupe Suarez. « C’est très marrant. »

 

Bastian Baker semble en tout cas avoir été adopté par les autres coachs. Une adaptation rapide qui conforte la production dans son choix. « Je suis quelqu’un de spontané qui va vers les gens. En très peu de temps, j’ai déjà acquis de nombreux souvenirs et de très beaux moments dans cette émission », continue Bastian Baker. « C’est de bon augure pour la suite. Quant à mon rôle, je ne me considère pas comme un jury. Mon but n’est pas de descendre les candidats. D’autres émissions l’ont déjà fait. Des émissions dans lesquelles le bêtisier est pratiquement plus attendu que les prestations des bons candidats. Ici, nous faisons partie d’une aventure positive. » Preuve s’il en est de la bonne entente des coachs, Bastian Baker et BJ Scottt ont appris à se connaître en faisant un « bœuf » jusqu’aux petites heures. « On continue de se découvrir et je suis sidéré par la culture musicale de BJ. Elle connaît toutes les chansons. Quand on commence à chanter, on ne s’arrête plus. » Un petit jeu auquel Natasha St-Pierre et Marc Pinilla n’adhère pas vraiment. « On n'en peut plus. On va lui couper les cordes de sa guitare (rires). »

 

Nouveautés: le public devient le 5e coach

 

Deux grandes nouveautés intègrent cette 3e saison de « The Voice ». La plus marquante est sans conteste la création d’un 5e coach. Un coach qui sera incarné par le public. Via une application gratuite que vous trouverez sur le site officiel de la RTBF, vous pourrez vous lancer dans des paris durant les « live » en évaluant les chances des candidats d’accéder à l’étape suivante jusqu’à la grande finale. Vous pourrez constituer votre propre équipe parmi les talents sélectionnés par les coachs et amener votre candidat préféré en finale. Le but étant d’engranger un maximum de points. Les quatre meilleurs coachs virtuels seront invités sur le plateau de l’émission lors de la grande finale. Celui qui remportera le titre suprême de 5e coach lors de cette finale partira en compagnie des quatre coachs officiels à la soirée VIP juste après l’émission et sera hébergé dans le même hôtel que Bastian Baker, Natasha St-Pierre, BJ Scott et Marc Pinilla.

 

BLIND TOTAL

 

La seconde nouveauté se nomme « Blind Total ». 7 candidats sur les 116 sélectionnés se produiront derrière un système de voiles qui permet de les cacher totalement aux yeux du public. Ainsi, avec ce nouveau système le téléspectateur se trouve plongé dans le même état d’esprit que les coachs qui se trouve le dos tourné aux candidats. Les téléspectateurs et les coachs ne découvriront le physique du candidat qu’une fois les voiles tombés au terme de la prestation. Une expérience hors du commun, non seulement pour les téléspectateurs mais également pour les talents. Signalons enfin que c’est toujours l’animatrice Maureen Louys qui présentera cette 3e saison.

Les commentaires sont fermés.