12/11/2013

Un premier album de haut vol pour Fastlane Candies

Fastlane Candies4 (c) Laura Hermans.jpgRetenez bien leur nom, car vous n’avez pas fini d’en entendre parler. Longtemps considérés comme un des grands espoirs de la scène rock liégeoise, les membres de Fastlane Candies sont aujourd’hui sur le point d’exploser à l’échelon national. Leur premier album débarque ce mois-ci dans les bacs des disquaires. Baptisé « Telenovelas », c’est un petit concentré de bombes pop-rock qui donnent envie de faire des bonds dans la pièce.

« Nous considérons ce disque comme une étape importante », confie Laurent Boutefeu, le guitariste de la bande. « Le groupe existe depuis quatre ans et nous avions déjà produit un premier 6-titres en 2011. Cette fois, nous nous sommes dit qu’il était temps de publier un album complet. »

Des influences variées

Fastlane Candies2 (c) Laura Hermans.jpgFormé au départ par Laurent Boutefeu et le chanteur Alexis Alvarez, le groupe a rapidement engagé la chanteuse et claviériste Sandra Campisi. Baptiste Charles et Jérémy Goffart les ont rejoints plus récemment pour permettre au combo de prendre encore plus d’ampleur en live. « Alexis et moi sommes les deux compositeurs principaux », précise Laurent. « Nous apportons chacun nos ébauches de chansons et nous les soumettons aux autres membres du groupe pour qu’ils se les approprient. Nous avons tous des influences différentes, ce qui nous permet de ne pas nous limiter à un style musical en particulier. Cela suscite beaucoup de discussions entre nous quand on compose un nouveau morceau mais en général, nous parvenons tous à être satisfaits du résultat final. »

La variété de « Telenovelas » est en effet un de ses plus grands atouts. D’une jolie ballade comme « I Still » au plus électro « Charm » en passant par le single « Girls » et sa mélodie entêtante, l’auditeur aura l’occasion de varier les plaisirs. L’autre trouvaille du groupe, c’est l’association parfaite entre la voix grave d’Alexis et celle beaucoup plus aérienne de Sandra, notamment sur le morceau « Second-Hand Boyfriend », une des plus grandes réussites du disque. « C’est effectivement pour apporter un contrepoint vocal  que Sandra nous a rejoint », révèle Laurent. « L’engager nous a aussi permis de casser l’image un peu macho que véhiculent les groupes de rock en général. Quand il y a une fille, on fait inconsciemment un peu plus attention à soi. On picole moins après les concerts et on se brosse les dents avant d’aller en répétition. Ca ne pouvait pas nous faire de tort. » Finalement, la recette du succès est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît.

  • Fastlane Candies - « Telenovelas, JauneOrange / PIAS.
  • En concert le 13/11 au Quai 22 à  Namur et le 16/11 au Live Club de Liège.

Photos : Laura Hermans

Les commentaires sont fermés.