• Placebo s’ajoute au copieux menu des Ardentes

    Placebo1 (c) libre de droits.jpgLes organisateurs des Ardentes avaient promis un grand nom du rock pour clôturer leur journée de vendredi. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas menti. Avec Placebo, c’est une formation d’envergure internationale qui s’ajoute à une programmation déjà particulièrement riche par rapport aux éditions précédentes. Avec aussi Stromae, Massive Attack, Iam, Shaka Ponk, Selah Sue, M.I.A. et Wiz Khalifa à l’affiche, le neuvième cru du festival s’annonce tout simplement grandiose.

    « L’an dernier, nous avons connu notre tout premier recul au niveau de la fréquentation », rappelait Gaëtan Servais durant la conférence de presse tenue vendredi après-midi au Cadran. « Même si l’édition 2013 a apporté beaucoup d’autres satisfactions, nous avons été forcés d’en tirer les conclusions qui s’imposaient. Les festivaliers avaient notamment contesté la suppression de la plus petite scène et égratigné une programmation qu’ils jugeaient trop légère au niveau des têtes d’affiche. Cette année, l’Aquarium fera donc son grand retour et nous avons considérablement augmenté notre budget artistique. »

    Ardentes - entrée2 (c) .jpgA la question d’un éventuel déménagement suite au projet d’écoquartier à Coronmeuse, le patron de Meusinvest et co-directeur des Ardentes précisait qu’il n’était pas encore à l’ordre du jour, annonçant même que la dixième édition en 2015 avait elle aussi de bonnes chances de se tenir au même endroit. Pour cette année, il révélait aussi l’apparition d’une soirée d’ouverture dans le camping pour les nombreux festivaliers arrivant dès le mercredi et l’avancement de la fin de la période promotionnelle sur les billets du 30 au 15 avril, succès des préventes (et effet Stromae !) oblige.

    Une programmation plus cohérente

    Rita Ora2 (c) libre de droits.jpgReste l’élément principal : la programmation. Visiblement marqué par les critiques dont lui et son équipe ont fait l’objet l’an dernier, Fabrice Lamproye a cette fois décidé de revoir sa ligne de conduite. « Je pense que nous avons voulu proposer trop de styles différents », nous a confié l’autre boss des Ardentes au cours d’un entretien exclusif. « Ca a sans doute fini par rebuter tous ceux qui ne s’intéressent qu’à un genre musical en particulier. Nous avons donc décidé de nous recentrer sur le rock, l’électro et les musiques urbaines au sens large. La programmation de cette année sera donc plus cohérente, d’autant que nous avons soigneusement évité que des artistes du même style ne se produisent en même temps. Enfin, il faut bien avouer qu’une belle affiche passe aussi par un petit brin de chance. Jamais auparavant on ne nous avait proposé spontanément autant de groupes intéressants. »

    Quelque peu éclipsées par l’annonce de la venue de Placebo, les nouvelles confirmations du jour valent pourtant elles aussi le détour. Parmi elles, on pointera notamment la chanteuse albano-anglaise Rita Ora et ses faux airs de Rihanna, le songwriter masqué Cascadeur, le rappeur américain Schoolboy Q ou encore les petits morveux anglais de Palma Violets. Les Ardentes ne débuteront que dans trois mois et demi, mais on se réjouit déjà d’y être.

    L’édition 2014 en pratique

    - Les Ardentes 2014, du 10 au 13 juillet sur juillet sur la plaine de Coronmeuse.
    - Les nouvelles confirmations : Placebo (11/07), Rita Ora (12/07), Schoolboy Q  (10/07), Joan as Police Woman (12/07), Cascadeur (13/07), Jimmy Edgar (11/07), Palma Violets (12/07), Madensuyu (12/07), Factory Floor (12/07), The Bots (12/07), Isaiah Rashad (10/07), Elliphant (11/07), The Internet (11/07), Archie Bronson Outfit (12/07), Circa Waves (11/07), The Feather (12/07), Leaf House (13/07), The Sore Losers (12/07), Les R’tardataires (12/07), Old Jazzy Beat Mastazz (10/07), Mathilde Renault (11/07), Delv!s (13/07).
    - Tarifs hors frais de réservation (promotion jusqu’au 15 avril) : Pass pour les 4 jours : 105 euros + 10 euros pour le camping. Tickets 1 jour : 55 euros.
    - Préventes disponibles à la Fnac, au Mediamarkt, à Belle-île et sur www.sherpa.be

  • Chickfight et Hungry Hollows se préparent pour l’été

    Chickfight2 (c) libre de droits.jpgLes groupes liégeois sont au taquet. Pour eux comme pour tous les musiciens en ce bas monde, l’arrivée du printemps est synonyme de préparation pour la saison des festivals, traditionnellement la plus chargée de l’année. Les rockeurs de Chickfight et de Hungry Hollows font partie de ces nombreuses formations qui fourbissent leurs armes avant l’été. Tous deux se produiront prochainement sur leurs terres, histoire de se gonfler le moral à bloc.

    Chickfight sera le premier à dégainer. Le quatuor se produira le 4 avril au Live Club pour promouvoir la sortie de « Acrobats », le deuxième single issu de leur dernier album du même nom. « Le clip est fort différent de celui qui accompagnait notre titre précédent », prévient Kevin Cocco, le chanteur et guitariste de la bande. « La vidéo de ‘Someway’ était scénarisée, elle racontait une histoire. Ici, nous sommes partis sur une conception plus artistique et abstraite, avec quelques jolis effets visuels. Nous sommes en tout cas très satisfaits du résultat, qui sera visible sur Youtube dès le lendemain de notre concert au Live Club. »

    Clips, concerts et cadeaux-surprises

    Outre une diffusion du clip et de son making-of, la soirée permettra d’assister à une projection du récent concert acoustique du groupe au Conservatoire Royal de Liège puis à un live en bonne et due forme sur la scène de la très jolie salle de la rue roture. Histoire de piquer encore davantage notre curiosité, le groupe a également annoncé qu’il réservait quelques surprises à ses fans, sous la forme d’un petit cadeau à l’entrée et d’invités spéciaux durant le show. On se réjouit d’y être.

    Hungry Hollows1 (c) libre de droits.jpgLe concert de Hungry Hollows en cité ardente aura quant à lui lieu une semaine plus tard, le vendredi 11 avril. Ce trio connu pour envoyer un rock à la fois puissant, racé et lancinant se produira à l’Escalier au cours d’une soirée qui permettra aussi de voir à l’œuvre les projets bruxellois Electric)Noise(Machine et Thot. Incontestable tête d’affiche de la soirée, ces derniers profiteront de l’occasion pour présenter un nouvel album qui sortira dans cinq pays trois jours plus tard. On rassure cependant les fans du seul groupe au monde à se revendiquer du mouvement Vegetal Noise : des exemplaires du disque seront bel et bien disponibles à la vente en avant-première. Les amateurs du genre peuvent d’ores et déjà se frotter les mains.

     - Chickfight, le 04/04 à 21h au Live Club (6 euros).
     - Hungry Hollows, Electric)Noise(Machine et Thot, le 11/04 à 20h à l’Escalier (6 euros).

  • Un nouveau clip classieux pour Kennedy's Bridge

    Nous vous l'annoncions récemment, Kennedy's Bridge est de retour. Deux ans après le succès fracassant de « Way to the Mist », les jeunes liégeois reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène avec un 6-titres baptisé « Basics ». Le premier single issu du disque est baptisé "Finland". Déjà abondamment diffusé en radio, il fait désormais l'objet d'un clip à la fois bucolique et angoissant, à l'image d'un groupe qui parvient habilement à concilier mélodies hyper-efficaces et ambitions artistiques. Une chose est sûre : ce combo ne s'arrêtera pas en si bon chemin.