25/04/2014

8e Festival International du Film Policier de Liège: rencontres et interviews avec Francis Perrin et Henry Guybet

Festival Film Guybet.jpgHier jeudi débutait la 8e édition du Festival International du Film Policier de Liège. L’occasion de partir à la rencontre des membres du jury et de leur président Francis Perrin.

Comme chaque année, il y a du beau monde dans les travées du cinéma Palace et au centre-ville de Liège à l’occasion du Festival du Film Policier. Cette fois encore, le jury est composé de valeurs sures du grand écran dont notamment d’Henry Guybet, Mylène Demongeot, Bernard Le Coq, Firmine Richard, Pierre Simenon ou encore Fabrizio Rongione. Pour présider tout ce petit monde, c’est le comédien et acteur français Francis Perrin qui a été désigné président du jury. "Je vous avoue franchement que je ne m’y attendais pas", intervient ce dernier entre deux sollicitations. "J’avais justement trois journées de libre dans mon agenda. Et comme je suis un grand passionné de cinéma et de films policiers, je n’ai pas hésité une seule seconde." Sans compter que ce festival se déroule dans une ville que Francis Perrin connait bien. "Je suis très heureux d’être de retour à Lîdje (NDLR: en Wallon dans le texte). Si être désigné président d’un jury est une grande première pour moi, débarquer en Cité ardente n’en est pas une. Car je connais très bien Liège et son centre-ville. J’y suis venu m’y produire pour la première fois il y a 30 ans. C’était pour une pièce de théâtre au Forum. J’y suis ensuite régulièrement revenu, dont plusieurs fois au 104, rue Saint-Gilles. A plusieurs reprises, j’ai eu l’occasion de visiter votre ville que j’aime beaucoup." Notez enfin que Francis Perrin sera encore présent à Liège aujourd’hui et demain samedi mais quittera le festival dimanche matin et sera absent pour la cérémonie de clôture.

Parmi les autres têtes bien connues des Liégeois, c’est sans conteste l’acteur Henry Guybet qui récoltait tous les suffrages. Connu du grand public pour ses rôles de Salomon dans "Rabbi Jacob" aux côtés de Louis de Funès ou encore de Tassin dans le triptyque de "La 7e Compagnie", Henry Guybet semble prendre cette reconnaissance avec beaucoup de détachement. "Les gens me reconnaissent souvent et je n’ai aucun soucis avec ça. La semaine dernière encore, un papa à dit à son fils au supermarché: regarde c’est Tassin de la télévision. Pour moi, ces films font partie du passé. Si ça continue de plaire aux nouvelles générations, tant mieux. Mais ça ne m’obsède pas. Je suis un des derniers acteurs en vie de cette génération. Et je vous avoue que j’ai plus de copains au cimetière aujourd’hui qu’au bistrot (rires)." Le festival se clôturera dimanche soir et sera accessible tout le week-end.

> https://www.facebook.com/events/364866990317583/?fref=ts

Les commentaires sont fermés.