• Ardentes J-10 : Un nouveau record de fréquentation en vue

    logo_ardentes_2014.jpgLes Ardentes 2014, c’est déjà dans dix jours. Dans le cadre du décompte que nous lançons aujourd’hui avant le début de la grand-messe, nous avons rencontré Fabrice Lamproye et Gaëtan Servais, les organisateurs de l’évènement. Galvanisés par les jolis scores d’ores et déjà atteints en matière de préventes, les deux compères semblent particulièrement confiants quant au bon déroulement de la neuvième édition du festival.

    Les années passent et ne se ressemblent pas pour Fabrice Lamproye et Gaëtan Servais. L’an dernier à pareille époque, les organisateurs des Ardentes avaient dû faire face à quelques critiques au sujet de leur programmation. La météo au beau fixe et les nombreux bons concerts ont finalement permis de qualifier l’édition 2013 d’excellent cru, mais les chiffres étaient là, implacables : 60 000 visiteurs au total, alors qu’ils étaient 65 000 en 2012 et même 70 000 en 2011. Une baisse significative qui ne remettait pas encore en cause la survie du festival, mais qui devait à coup sûr être prise au sérieux.

    Le samedi déjà complet, plus qu’une centaine de pass 4 jours disponibles

    Ardentes - Les organisateurs 1 (c) Globule bleu.jpgFace à cette lente érosion, les deux boss des Ardentes ont décidé de réagir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que leurs efforts ont rapidement porté leurs fruits. « Nous sommes entrain de battre tous nos records en matière de préventes », sourit Gaëtan Servais. « Il ne reste plus qu’une centaine de pass pour les 4 jours et nous avons déjà vendu tous les billets disponibles pour la journée de samedi. Nous nous dirigeons donc vers un nouveau record, d’autant que nous avons décidé de reculer la grande scène de quelques mètres pour faire passer la capacité journalière de 17 000 à 18 000 personnes. La présence de Stromae est une des raisons de ce succès, mais le reste de l’affiche suscite également beaucoup d’intérêt. Nous avons franchi un nouveau palier au niveau de notre budget artistique. Par rapport à l’an dernier, il a augmenté de 70%. Cela nous permet désormais de proposer plusieurs têtes d’affiche tous les soirs. Stromae aurait ainsi pu remplir à lui seul le Parc Astrid samedi soir, mais nous avons décidé d’également programmer M.I.A. et IAM ce jour-là. »

    Des tarifs inchangés pour la nourriture et les boissons

    (c) Moll Jehanne-J1-6617.jpgCette augmentation du budget n’aura heureusement pas d’impact sur le portefeuille des festivaliers, les tarifs pour la nourriture et les boissons demeurant inchangés par rapport à l’an dernier. A titre d’exemple, les bières et les softs reviendront toujours à 2,50 euros, un montant que l’on qualifiera de raisonnable pour un évènement de cette envergure. Du changement, il y en aura par contre au niveau du camping, où une première soirée sera organisée dès le mercredi pour tous les festivaliers venus planter leur tente un jour avant les trois coups. « Cela répond à une demande émise par de nombreux campeurs lors des éditions précédentes », confie Fabrice Lamproye. « Nous diffuserons la demi-finale du Mondial sur un écran géant puis nous convierons une série de DJ’s de la région pour lancer les festivités. Que les festivaliers mordus de foot se rassurent, la finale sera elle aussi diffusée le dimanche soir. Comme en 2010, elle sera projetée en intégralité dans la salle Aquarium. »

    Au rayon des petits aménagements, signalons encore l’ajout d’un deuxième écran géant sur le côté droit de la grande scène et la présence de l’ASBL liégeoise Spray Can Arts, qui réalisera une fresque géante à l’arrière du Parc Astrid. Les organisateurs des Ardentes ont décidément le souci du détail.

    • Demain : 2014, l’année Stromae
  • Les Grignoux vont nous faire voyager en musique

    Jaune Toujours1 (c) Alex Vanhoo.jpgC’est reparti pour un tour. Comme chaque année depuis 2009, les Grignoux ont décidé de nous gâter pendant tout l’été. La formule proposée est désormais connue, mais on ne s’en lasse pas : deux concerts à prix doux, respectivement le vendredi à la Brasserie Sauvenière et le samedi au Café Le Parc, puis la projection gratuite d’un film en plein air dans la cour du Sauvenière. Et comme quantité rime ici avec qualité, il n’y a aucune raison de bouder son plaisir.

    Si les films projetés vaudront assurément le détour, avec notamment les excellents « Retour vers le futur », « Thelma et Louise » et « Pulp Fiction » au programme, on s’attardera encore plus volontiers sur la programmation musicale de l’équipe des « Grincheux ». N’ayons pas peur des mots : elle est exceptionnelle. Au cours des deux mois à venir, les Grignoux accueilleront des artistes issus des quatre coins de la planète et pratiquant des genres aussi variés que le jazz, le folk, le blues, le hip hop, la world music et la chanson française. 

    Folk celtique et blues d’entrée de jeu

    Yves Teicher3 (c) libre de droits.jpgÇa démarrera très fort dès le week-end d’ouverture avec la venue de Perry Rose le vendredi 4 juillet à la Brasserie Sauvenière, suivie du concert de Little Hook le lendemain au Café Le Parc. Mis sur pied par le bluesman liégeois Renaud Lesire, ce combo propose une série de compositions propres et de reprises dans le style Mississippi Hill Country Blues, un genre musical né sur les collines du Nord du Mississipi et qui se caractérise par son côté joyeux et dansant. Dans l’avalanche de spectacles de qualité qui seront proposés par la suite, on pointera notamment ceux du groupe bruxellois Jaune Toujours, du chanteur folk tunisien Jawhar ou encore des excellents Anavantou!, un combo réunissant des musiciens belges et brésiliens. La venue en cité ardente de ces nombreux artistes réputés ne nous fera cependant pas oublier qu’à Liège aussi, le talent se conjugue au pluriel. Le Gypsy Swing Quintet, Igor Gehenot, Jacques Stotzem et Yves Teicher viendront ainsi montrer de quel bois ils se chauffent. Une chose est sûre : on ne va pas s’ennuyer.

    • Les concerts d’été des Grignoux, pendant tout le mois de juillet et août à 21h
    • Tous les vendredis à la brasserie Sauvenière
    • Tous les samedis au café le Parc
    • Entrée : de 7 à 10 euros en fonction des concerts  - pas de prévente
    • Des abonnements non nominatifs à 55 euros pour 9 concerts sont en vente aux caisses des cinémas des Grignoux
  • La saison du Cadran s’achève en beauté

    Partyharders3 (c) Rob Walbers.jpgL’équipe du Cadran a décidément l’art de créer l’évènement. Alors que leur établissement s’apprête à fermer ses portes jusqu’à la rentrée de septembre, elle nous offrira un joli baroud d’honneur le vendredi 27 juin. Au menu : concerts, DJ-sets et invités prestigieux, pour une soirée qui s’annonce d’autant plus festive qu’elle célèbrera les 40 ans de Mon Colonel, la figure de proue des Party Harders.

    De manière générale, la saison 2013-2014 du Cadran peut être qualifiée de grand succès. Inauguré le 12 décembre 2012, le nouveau lieu-phare du clubbing en cité ardente a rapidement trouvé son public, attirant plus de 70 000 visiteurs entre septembre 2013 et aujourd’hui. Un chiffre qui sera évidemment revu à la hausse à la fin du mois, quand on y aura ajouté la fréquentation de sa dernière soirée avant l’été. C’est qu’en attirant à la fois The Subs et les cadres du label français Ed Banger, l’équipe de programmation du Cadran a réussi un nouveau coup fumant. Pour y parvenir, elle a pu compter sur le charisme et la réputation de Mon Colonel, le leader des Party Harders.

    The Subs1 (c) libre de droits.jpgCelui qui s’est notamment fait remarquer en posant sa voix sur l’hymne « The Pope of Dope » des Subs a su jouer sur la corde sensible pour attirer tout ce beau monde en cité ardente. « La soirée s’inscrit dans le cadre de l’Open Street Festival », précise le plus beau moustachu de Liège. « C’est un évènement qui réunit plusieurs formes d’art urbain, dont la réalisation de fresques et la musique. Mais pour convaincre les Subs et les membres d’Ed Banger de venir, je leur ai expliqué que ce serait aussi l’occasion de célébrer mon anniversaire, puisque je franchirai le cap des 40 ans le lendemain. Ce sont des amis de longue date, ils ont donc volontiers accepté de venir faire la fête avec moi. »

    Plateau royal

    De fête, il en sera effectivement question, comme toujours avec les Party Harders. La soirée débutera sur le coup de 22h30 avec un concert des Subs, qui seront bien entendu rejoints sur scène par Mon Colonel pour reprendre leur tube potache et rigolard. Viendront ensuite les cadres du label Ed Banger dont le boss Pedro Winter en personne ainsi que ses acolytes Boston Bun, Riton et So_Me. La nuit s’annonce longue et bien agitée.

    • The Subs Live + Ed Banger Night, le 27/06 au Cadran.
    • Préventes (12 euros au lieu de 15 euros sur place) disponibles au Media Markt, chez Upside à La Parra et sur www.lecadran.be.
    • Soirée Superfly avec The Reflex, le 03/05 (7 euros en prévente – 9 euros sur place). Préventes disponibles à La Parra et sur www.lecadran.be.

    On vous invite à la soirée !

    Nous avons 5x2 places à offrir pour cette soirée qui risque de marquer les esprits pour longtemps. Pour participer, il suffit d’envoyer vos coordonnées complètes et la réponse à la question ci-dessous à info@lecadran.be : « Quel est le titre du morceau des Subs sur lequel chante Mon Colonel ? » Les gagnants seront avertis personnellement par e-mail. Bonne chance à tous !