30/09/2014

Philippe Laumont : son fils Fabian lui consacre un livre vérité

Philippe Laumont 2.jpgCette semaine sortira en librairie le premier livre consacré à la vie du chanteur liégeois Philippe Laumont, décédé d’une crise cardiaque en 2008. C’est à son fils Fabian, aidé de l’auteur Raphaël Umka qui a écrit quelques-unes de ses chansons, que l’on doit cette biographie intitulé « Les Enchaînés : la vie d’un père ». Nous l’avons rencontré.

Chanteur à succès dans les années 90, Philippe Laumont a connu ses années de gloire avec l’émission « 10 qu’on aime » sur RTL-TVI. On se souvient de sa reprise en français des Righteous Brothers « Les Enchaînés », de son duo avec sa dernière compagne Nathalie Lavigne ou encore de son passage à l’Olympia de Paris accompagné d’un orchestre symphonique. Mais Philippe Laumont, c’est aussi des heures plus sombres. De ses démêlés avec la justice en passant par ses problèmes de drogues, l’histoire retiendra également ses six mois de préventive passés à l’ombre de la prison de Lantin. Aujourd’hui, son fils Fabian a décidé de sortir de l’ombre avec ce livre qui retrace la vie et la carrière d’un père disparu. « C’est un livre illustré en noir et blanc et commenté à la 3e personne. Une sorte d’album de vie, de sa naissance jusqu’à sa mort. Nous sommes revenus en détails sur toutes les grandes étapes de sa vie. Sans jugement ni tabou, nous parlons également de ses bêtises et de ses erreurs. Rien n’a été éludé pour édulcorer le personnage. C’est mon père tel qu’il était vraiment. Nous sommes revenus sur son passage en prison et sur la genèse de ses excès. Sans pour autant les condamner ni les excuser. » Âgé de 37 ans, père de famille et lui aussi auteur-compositeur, Fabian Laumont nous livre dans ce livre ses souvenirs et son regard d’enfant. « Raphaël et moi avons passé de nombreuses années à ses côtés. Notre témoignage commun à pour but de remettre les pendules à l’heure. Beaucoup de choses ont été dites et écrites. Dans ce livre, c’est la vraie histoire de mon père que nous livrons. » Un chapitre y est consacré à la mort de Philippe Laumont. « Nous sommes revenus sur ces derniers jours à la fin du livre. Et nous nous sommes attardés sur les vraies raisons de son décès. Là aussi, notre but était de rétablir la vérité. » En marge de la sortie de ce livre, Fabian Laumont a enregistré un duo virtuel sur « Les Enchaînés » avec son père. « C’est symbolique. C’est aussi ma façon à moi de lui rendre hommage. La chanson a été enregistrée grâce au concours de Tony Lex, l’ancien chanteur des Serpents Noirs, qui a collaboré avec mon père. ».

> A NOTER: Le livre « Les Enchaînés : la vie d’un père » est disponible dans les librairies et sur le site www.amazon.com au prix de 20 euros.

Félicité par Gilbert Becaud

Philippe Laumont et Gilbert Becaud.jpgLe livre est également truffé d’anecdotes croustillantes sur le personnage à double face qu’était Philippe Laumont. En voici quelques-unes.

> Gilbert Becaud est venu le féliciter dans sa loge après son concert à l’Olympia de Paris. Il avait repris les tubes « Et maintenant » et « Je t’appartiens » avec son orchestre symphonique.

> Philippe Laumont a remporté le Festival des Sopot, sorte d’Eurovision des pays de l’est, devant plus de 25.000 personnes dans un grand stade en Pologne.

> Le chanteur a donné, dans le plus grand secret, un concert privé dans la prison de Lantin durant son séjour.

> La veille de la sortie du titre « Les Enchaînés », il se rend dans une taverne chez un ami du côté des Guillemins. Au régime, il refuse de toucher le moindre verre pour se concentrer sur sa carrière. Il sortira finalement complètement éméché de la taverne vers 20h00. Il monte alors sur sa voiture et interprète « acapella » le titre qui allait ensuite devenir un tube devant des passants médusés.

2 questions à Fabian Laumont 

> Quand est né ce projet ?

« Mon père avait commencé à écrire ses mémoires en prison. C’était sa volonté à lui. Il voulait parler de sa vie et expliquer les raisons de ses mauvais choix. Avec ce livre, je termine un peu son œuvre et je réalise un projet qui lui tenait à cœur. A sa mort en 2008, j’ai de suite voulu écrire ce livre. Il m’aura finalement fallut 6 ans et le concours de Raphaël Umka pour le réaliser. »

> Pourquoi ce livre ?

« J’avais besoin de faire le bilan mais aussi de me reconstruire. Ce livre sur mon père, c’est un peu ma thérapie à moi. C’est aussi le moyen de rétablir une certaine vérité. Oui, il avait des problèmes avec la drogue. Oui, il a fait de la prison. Mais ça s’arrête là. Tout a été exagéré dans la presse à sa mort. Ce livre, c’est ma vérité. »

Les commentaires sont fermés.