27/01/2015

Les DJ's, ces divas du dancing

David Guetta1 (c) libre de droits.jpgAviez-vous remarqué que sur l’affiche des Transardentes, les noms des DJ’s programmés étaient classés par ordre alphabétique ? Comme bon nombre d’évènements du genre, la grand-messe électro liégeoise a procédé de la sorte pour éviter de froisser la susceptibilité des différents artistes qui se considèrent comme LA tête d’affiche de la soirée. Car en quelques années à peine, le rôle du DJ est passé du simple animateur anonyme à véritable star, au point de monter à la tête de certains.

Ils s’appellent David Guetta, Tiësto, Avicci ou encore Steve Aoki. Ce sont les papes de l’EDM (pour Electronic Dance Music), le genre musical le plus populaire du moment. A eux seuls, ils génèrent des revenus colossaux. En 2013, l'économie de l’EDM était ainsi estimée à 6,3 milliards d’euros. De quoi intéresser les casinos de Las Vegas, qui gagnent aujourd’hui plus d’argent en organisant des soirées du genre qu’avec les machines à sous. Considéré comme le DJ le mieux payé au monde, l’écossais Calvin Harris a parfaitement tiré profit de ce business juteux. Il a carrément déménagé dans la ville de tous les excès et y a empoché en un an plus de 66 millions d’euros, laissant derrière lui des stars de la pop comme Coldplay, Beyoncé ou encore Justin Bieber.

Aussi cher qu’un grand groupe de rock

Steve Aoki1 (c) libre de droits.jpg« Nous avons effectivement constaté une nette évolution au niveau des exigences financières des DJ’s », reconnaît Jean-Yves Reumont, l’attaché de presse des Ardentes et des Transardentes. « Faire venir une star des platines nous coûtait auparavant beaucoup moins cher qu’un grand groupe de rock, mais ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Même si Calvin Harris est venu aux Ardentes à ses débuts et si nous sommes parvenus à attirer Steve Aoki à Coronmeuse en 2013, nous ne privilégions pas cette catégorie d’artistes aux Transardentes. Nous préférons y miser sur la diversité en invitant une quarantaine de noms moins ronflants, mais plus représentatifs des différents styles proposés sur la scène électro internationale. »

Des prestations à 250 000 euros

Avicii1 (c) libre de droits.jpgAvec ses DJ-sets facturés plus de 250 000 euros, un artiste comme David Guetta plomberait en effet solidement le budget des Transardentes. Le parti-pris plus pointu du festival liégeois n’en est pas moins rentable pour autant, la soirée attirant chaque année près de 12 000 fêtards. Moins accessible et moins présente dans les médias que l’EDM, la musique Techno, House et Drum & Bass qu’on pourra y entendre est elle aussi très prisée d’une jeunesse qui délaisse de plus en plus le rock pour se tourner vers les musiques électroniques et le hip hop. Mais les premiers fans de ces DJ’s plus pointus qu'on pourra voir aux Transardentes sont justement les Tiësto, Avicci et consorts, qui suivent de près les dernières tendances underground pour les populariser avec leurs propres tubes.

 - Les Transardentes, le 31/01 (18h – 6h) aux Halles des Foires de Coronmeuse.
 - Préventes (42 euros au lieu de 50 euros sur place) disponibles au Media Markt, à la Fnac, au Stand info de Belle-île et sur www.sherpa.be. Des formules VIP à partir de 60 euros sont également proposées.
 - Navettes TEC gratuites entre le centre-ville, les Guillemins et Coronmeuse. La ligne 1 sera gratuite pour les détenteurs d'un billet d’entrée.

Les commentaires sont fermés.