• Jour J-7 pour le Reflektor

    Oscar and The Wolf2 (c) libre de droits..jpgLe jour J approche à grands pas pour le Reflektor. Le mercredi 4 mars, la nouvelle salle de concerts installée en plein centre de Liège ouvrira ses portes pour accueillir Oscar & The Wolf. Trois soirées gratuites aux accents rock, électro et urbains s'y tiendront dans la foulée. De quoi illustrer d’entrée de jeu les différents registres d’une programmation que l’on devra essentiellement à l’équipe des Ardentes.

    « Les derniers aménagements sont encore en cours, mais tout sera fin prêt pour l’inauguration », souffle Fabrice Lamproye, qui rêvait de disposer d’un tel outil depuis la fermeture de la Soundstation en 2008. « La salle sera idéalement située et disposera de tout le confort nécessaire pour recevoir les artistes et le public dans les meilleures conditions. Sa capacité maximale est de 600 personnes, mais nous pourrons aussi accueillir de plus faibles audiences grâce à la présence d’une mezzanine pouvant être fermée. Jusqu’ici nous programmions nos concerts à la Caserne Fonck, une salle qui posait quelques problèmes au niveau logistique. Elle n’était pas toujours libre et quand elle l’était, il fallait à chaque fois remonter la scène, les éclairages et la sono. Ces contraintes représentent un coût qui nous obligeait à ne mettre en place que des concerts susceptibles d’attirer un large public. Grâce au Reflektor et à sa configuration spécifique, nous pourrons aussi inviter des artistes moins connus. »

    Une trentaine de concerts déjà confirmés

    Ozark Henry2 (c) libre de droits..jpgAvec une trentaine de dates programmées avant la fin du mois de mai, l’agenda du Reflektor est d’ores et déjà bien garni. Parmi les temps forts attendus dans les prochaines semaines, on peut notamment pointer les venues de Jean-Louis Murat, d’Ozark Henry, de Sharon Van Etten, de Moriarty, de Daan, de Swans, de The Oh Sees et du liégeois Benjamin Schoos. Fabrice Lamproye affirme pourtant qu’il ne s’agit que d’un avant-goût des nombreuses réjouissances à venir : « Nous nous sommes engagés auprès de la Ville à prévoir au minimum une cinquantaine de concerts par an, mais nous aimerions en organiser plus du double. La bonne réputation des Ardentes nous a permis de convaincre de nombreux artistes de se produire au Reflektor alors qu'il n’a même pas encore ouvert ses portes. Nous sommes également prêts à accueillir d’autres organisateurs, que ce soit pour la mise en place de concerts ou d’autres formes de spectacles. Notre but est de proposer une offre complète et d’intéresser tous les amateurs de musique en Belgique. » Au vu de l’agenda des prochaines semaines, ces derniers n’ont déjà plus que l’embarras du choix.  

     > Infos et réservations via www.reflektor.be 

     

  • Buzz: 50.000 vues en 5 jours pour la vidéo « Ce que disent les Liégeois »

    Pierre Ligot.jpgEn cinq jours à peine, la vidéo « Ce que disent les Liégeois » a été vue plus de 45.000 fois sur You Tube. Une capsule imaginée et réalisée par le comédien liégeois Pierre Ligot qui met en scène les expressions liégeoises de notre quotidien. Un second épisode est en préparation et devrait sortir sur la toile le 17 mars prochain.

    C’est inspiré du phénomène américain intitulé « Shit People Say » que Pierre Ligot a imaginé cette capsule. « En fait, je connaissais plutôt les versions françaises », intervient ce comédien liégeois de 36 ans. « Je trouvais le principe de cette vidéo original. Je me suis vite rendu compte qu’il y avait de la matière à Liège. Mais aussi que la version liégeoise n’existait pas encore. Je me suis amusé un soir, lors d’un repas en famille, à répertorier toutes ces expressions de notre quotidien. » Autodidacte, Pierre Ligot a vécu six ans à Paris et a même suivi pendant trois ans le célèbre cours Florent. Aujourd’hui actif dans la troupe du Théâtre Arlequin, il a fait appel à son directeur et ami Serge Swysen ainsi qu’au comédien Renaud Rutten pour l’épauler dans cette aventure. « Nous avons tourné les scènes en une journée. En trois jours, tout était en boîte. »

    UNE SECONDE VIDÉO

    En tout, Pierre Ligot a répertorié plus de 200 expressions liégeoises. « Je pourrais même écrire un livre tellement notre langage recèle d’expressions amusantes. Nous en avons placé une cinquantaine dans cette première vidéo. Et je peux déjà vous annoncer qu’il y en aura une seconde. Elle est actuellement en préparation. Si tout va bien, elle devrait sortir le 17 mars à l’occasion de mon anniversaire. Et je peux également vous annoncer qu’il y aura quelques invités surprise. Par contre, ce concept est éphémère. Je ne tiens pas à lasser les gens. » Ce ne sera donc pas une « web-série » ? « Non, mais il pourrait y avoir un bêtisier à la fin de l’aventure. Car nous nous sommes vraiment bien amusés durant le tournage. » Pierre Ligot ne manque pas d’idées et planche actuellement sur d’autres projets. « Je vais réaliser mon premier court-métrage. Mon rêve ultime serait de tourner avec Bouli Lanners. » L’appel est lancé.

    Une vidéo à voir sur son site www.pierreligot.com.

  • Le Cadran s’offre de grosses pointures

    Carl Cox1 (c) libre de droits.jpgLe Cadran se porte bien, merci pour lui. Après avoir célébré en grandes pompes ses deux ans en décembre dernier, l’équipe de programmation de l’espace le plus branché de Liège ne se repose pas sur ses lauriers. Dans les semaines à venir, elle a prévu quelques soirées qui risquent bien d’attirer la grande foule du côté de la gare Palais.

    Une programmation variée, des tarifs abordables et une situation exceptionnelle en plein centre de la cité ardente : voici les ingrédients qui permettent au Cadran d’attirer une clientèle à la fois chique et bon enfant à chacun de ses évènements. Et cette success-story ne semble pas prête à s’essouffler. La fine équipe qui gère les lieux a en effet décidé de passer à la vitesse supérieure en invitant tour à tour Crookers, Brodinski, Carl Cox et Etienne de Crécy à s’y produire en tête d’affiche. Quatre évènements qui s’annoncent chauds-bouillants, tout comme les soirées consacrées aux années 2000 et aux nineties qui s’y dérouleront prochainement.

    Des visiteurs flamands, allemands et hollandais

    Brodinski1 (c) libre de droits.jpg« Après deux ans d’existence, on sent que les DJ’s et leurs agents nous font de plus en plus confiance », sourit Bastien Braconnier, l’attaché de presse de l’établissement. « Attirer au Cadran une légende de la Techno comme Carl Cox aurait encore été impensable il y a quelques mois, mais nous avons eu la chance de faire venir son ami Marco Bailey qui lui a recommandé notre club. Ils seront d’ailleurs tous les deux là le 13 mai prochain, pour une soirée qui s’annonce d’ores et déjà historique. Nous avons déjà fait venir quelques grosses pointures dans le passé, mais jamais un DJ du calibre de Carl Cox. »

    Ce crédit grandissant ne se ressent pas qu’au niveau des artistes. Le public de l’endroit s’est lui aussi diversifié, faisant petit à petit du Cadran un des lieux-clé du clubbing à l’échelle européenne. « C’est vrai qu’on entend de plus en plus de langues étrangères dans notre salle », note Bastien Braconnier. « Certains de nos concepts intéressent avant tout les liégeois, mais nos programmations plus pointues attirent aussi des visiteurs venus de Flandre, d’Allemagne et des Pays-Bas. Carl Cox ne se produit par exemple presque jamais en salle, ses prochaines dates en Europe sont prévues pour les festivals d’été. On peut donc s’attendre à voir des mordus venant des quatre coins de l’Europe débarquer à Liège pour l’applaudir. » Plus que jamais, l’équipe du Cadran peut voir les choses en grand.


     > Crookers, Attar!, Yves Bash vs The G et Johnson : le 28/02 (12 euros en prévente / 15 euros sur place)
     > Brodinski, Myd et Guillaume Berg : le 07/03 (12 euros en prévente / 15 euros sur place)
     > Le Bug de l’an 2000 fait son carnaval : le 27/02 (10 euros en prévente)
     > God Save the 90's, le 13/03 (12 euros en prévente)
     > Carl Cox, Marco Bailey, Jon Rundell et Dany Rodriguez : le 13/05 (25 euros en prévente, 30 euros sur place)
     
    > Etienne De Crécy : le 26/06 (15 euros en prévente / 20 euros sur place)
     > Préventes au Media Markt, au Beer Lovers’ Café & Shop et sur www.lecadran.be