18/03/2015

Un groupe hors du commun de passage au Hangar

Slow Joe3 (c) Magali F.  Fouquet.jpgCertaines rencontres ont le pouvoir de bouleverser votre existence. Lorsqu’il croisa la route de Joseph Rocha alias Slow Joe lors d’un voyage en Inde, le musicien lyonnais Cédric De La Chapelle ne se doutait sans doute pas qu’ils feraient un aussi long bout de chemin ensemble. Les deux amis font aujourd’hui partie de Slow Joe & The Ginger Accident, une formation hors du commun qui sera de passage à Liège le 26 mars prochain.

« Tout a commencé en 2007, lorsque je suis parti pour un voyage d’un mois en Inde avec ma copine », se souvient Cédric de La Chapelle, qui ne se lasse visiblement de raconter cette histoire bouleversante. « J’ai fait la connaissance de Slow Joe sur une plage de Goa et nous avons commencé à parler de musique, de poésie et de son parcours assez tumultueux de junkie. Nous avons chanté quelques chansons ensemble et j’étais stupéfait par sa voix. J’ai donc décidé d’enregistrer quelques titres a capella en sa compagnie avant de rentrer en France pour les arranger à ma manière. »

Un triomphe aux Transmusicales en guise de déclic

Slow Joe2 (c) Magali F.  Fouquet.JPGAprès plusieurs mois de travail, Cédric monte un groupe de toutes pièces et met en musique les chansons de Slow Joe, un mélange de compositions personnelles de leur ami indien et de standards du jazz que les musiciens ne connaissaient pas. Leur projet commun était né, d’autant que la bande restera toujours en contact malgré les milliers kilomètres et les dizaines d’années qui les séparent. Leur bien joli mélange de rock vintage, de blues crasseux et de swing flamboyant leur vaut une participation aux Transmusicales de Rennes, où ils subjuguent un auditoire de 3000 personnes qui n’avaient jusque là encore jamais entendu parler d’eux.

Depuis lors, le groupe a fait pas de chemin, publiant un premier album en 2011 et un suivant l’an dernier. Outre l’histoire particulière qui la caractérise, la formation se distingue par sa capacité à délivrer des morceaux hors du temps et au groove imparable, quelque part entre les Doors, Frank Sinatra et Ray Charles. Un cocktail détonnant que l’on pourra apprécier prochainement en Live, puisque Slow Joe & The Ginger Accident se produira le 26 mars prochain au Hangar. « Nous y sommes déjà venus en 2013 et ça reste un excellent souvenir », sourit Cédric. « En tant que fan de rock indépendant, j’ai toujours été admiratif de la scène belge. Des groupes comme dEUS ou Zita Swoon n’ont pas d’équivalent en France, où on donne plutôt dans la variété de bas étage. C’est donc toujours un plaisir de venir jouer chez vous parce qu’on sait qu’on aura affaire à un public de connaisseurs. » Avec des compliments aussi beaux et sincères dans ses valises, on comprend pourquoi Cédric a l’art de faire de belles rencontres.
 
 > Slow Joe & The Ginger Accident + Alaska Gold Rush, le 26/03 (20h) au Hangar.
 > Préventes (12,99 euros) disponibles sur

 https://www.weezevent.com/slow-joe-the-ginger-accident-tournee-lost-for-love

Les commentaires sont fermés.