• Starflam revient par la grande porte

    Starflam3 (c) libre de droits.jpgOn peut dire qu’ils nous avaient manqué, les lascars. Douze longues années après leur dernier album studio, les liégeois de Starflam sont de retour avec un Best of, quelques dates de concert et peut-être même plus si affinités. Un long silence qui n’a visiblement pas affecté le pouvoir créatif de DJ Mig-One, Kaer, Seg, Akro, L’Enfant Pavé et ALB, puisque leur best of est affublé de deux titres inédits qui devraient ravir les amateurs de rap old school.

    « Tout a recommencé pour nous quand l’Ancienne Belgique nous a demandé de nous produire chez eux à l’occasion des 40 ans du mouvement hip hop », se souvient L’Enfant Pavé, un des MC’s de la bande. « Nous avions mis un terme au projet en 2009 à cause des problèmes de santé rencontrés par Seg. Nous avons fait quelques répétitions pour voir comment chacun se sentait et la magie a directement opérée. Le concert a finalement eu lieu en novembre dernier et nous avons été fortement touchés par l’enthousiasme du public. Il y avait là plus d’un millier de personnes qui ne nous avaient visiblement pas oubliés et nous ont réservé un accueil incroyable. Ca nous a donné envie de nous remettre au travail. »

    Un concert à Liège en avril !

    Starflam2 (c) libre de droits.jpgPour l’instant, il n’est pas encore question de nouvel album, même si L’Enfant Pavé nous avoue que DJ Mig-One n’a jamais cessé de produire de nouveaux sons et de les envoyer à ses compères. Les liégeois se sont jusqu’ici contentés d’enregistrer deux inédits qui feront partie de leur best of et seront défendus sur scène à l’occasion d’une mini-tournée. « Quelques fans nous ont dit qu’ils regrettaient que notre retour sur scène ait eu lieu à Bruxelles plutôt que dans notre ville d’origine », précise celui qui a aussi publié une série d’albums solo sous le nom de King Lee. « Après un détour par Gand, que nous avons toujours considérée comme notre deuxième maison, nous nous produirons donc en cité ardente à l’occasion de l’Open Street Festival. Viendront ensuite une série de dates en été, dont les festivals Couleur Café et Esperanzah. Pour la suite, par contre, rien n’est encore confirmé. Même si nous sommes toujours restés en très bons termes, cette reformation est tellement inattendue que nous avons décidé d’y aller pas à pas. En fonction de l’intérêt du public et du plaisir que nous prendrons à rejouer ensemble, il n’est pas impossible que l’aventure se prolonge avec un nouvel album mais pour l’instant nous en sommes encore loin, nous préférons savourer ce qui nous arrive sans nous poser trop de questions. » Les mordus savent donc ce qu’il leur reste à faire. Si leurs prochains concerts font un tabac, les membres de Starflam pourraient être tentés de retourner en studio.

     > Starflam - « Best of » - disponible à partir du 6 avril chez les disquaires et sur les plateformes de téléchargement.
     > En concert le 24/04 à la Caserne Fonck dans le cadre de l’Open Street Festival. Préventes (20 euros + frais de réservation au lieu de 25 euros sur place) disponibles dans les magasins Fnac.

  • La 9e édition du "Festival International du Film Policier de Liège" est en route !

    04.pngJeudi dernier avait lieu au Pôle Image à Liège le lancement de la 9e édition du Festival International du Film Policier de Liège. Du grand chapiteau aux nombreuses activités connexes, tous les ingrédients seront une nouvelle fois réunis du 23 au 26 avril au centre-ville. Avec un budget qui atteint les 750.000 euros cette année, ce festival accueille un nouveau partenaire liégeois avec la société Mithra.

    « Cette édition n’a pas été bâclée dans l’attente du 10e anniversaire prévu en 2016 », rassure d’emblée Cédric Monnoye, le directeur du festival. « Nous avons œuvré dans la continuité en privilégiant nos trois axes fondamentaux : le contenu cinématographique, les personnalités et l’aspect festif. » Rayon personnalités, trois noms se démarquent en attendant prochainement l’officialisation du président d’honneur. La comédienne belge Alexandra Vandernoot, vue notamment dans « Le Dîner de Cons », mais aussi la comédienne française Valérie Mairesse ou encore le chanteur et comédien Enrico Macias. A ces trois noms viennent encore s’ajouter de nombreux artistes français et belges du petit et du grand écran. « Et nous vous dévoilerons bientôt le nom prestigieux de notre président d’honneur », promet Cédric Monnoye.

    UN BUDGET EN HAUSSE

    Si ce festival a connu ses années de vache maigre, il semble désormais retrouver cette année un regain financier. « Nous pouvons dire aujourd’hui que nous avons recouvré nos budgets d’antan. Les difficultés financières sont désormais derrière nous. » De 600.000 euros en 2014, le budget passe à 750.000 euros cette année grâce, notamment, à l’arrivée de la société pharmaceutique liégeoise Mithra en tant que sponsor principal au même titre que Voo. « Une double valeur symbolique et financière avec des partenaires issus du tissu économique liégeois » se félicite Cédric Monnoye.

  • Une affiche de dingue pour le tout premier Link Festival

    Sven Vath1 (c) libre de droits.jpgLe grand jour approche pour les fans de Techno. Le samedi 4 avril aura lieu la toute première édition du Link Festival, une nouvelle grand-messe qui se tiendra aux Halles des Foires de Coronmeuse. Plus de 10 000 fêtards sont attendus pour vibrer au son de pointures internationales telles que Sven Väth, Dave Clarke, Len Faki ou encore The Advent.

    Derrière ce nouveau festival qui entend bien s’installer dans la durée, on retrouve le DJ liégeois Dany Rodriguez et l’organisatrice d’évènements Soledad Tosin. Tous deux pimentent les nuits liégeoises depuis une quinzaine d’années. Ils possèdent donc l’expérience et les réseaux de connaissances nécessaires pour développer un projet aussi ambitieux. « Il est clair que notre passé nous a grandement aidé à attirer un aussi beau plateau dès la première édition du festival », sourit Soledad Tosin, qui était notamment à l’origine des premières soirées Legendz à La Fabrik. « Dany et moi avons noué des liens étroits avec une série d’artistes, d’agents et de responsables de clubs. C’est ce carnet d’adresse bien fourni qui nous a permis de mener ce projet à son terme. Cette soirée nous tient particulièrement à cœur, elle est dans les cartons depuis plusieurs années. Et même si elle aura lieu en partenariat avec des organisateurs bruxellois et étrangers, nous voulions absolument qu’elle se déroule à Liège. »

    Soirées Cocoon1 (c) libre de droits.jpgRépartis en quatre salles à l’atmosphère et à la déco radicalement différentes, les DJ’s se succèderont sans temps mort de 21h à 5h30 du matin. Les différents espaces ont été confiés à Cocoon Ibiza, au Fuse, aux soirées 100 % Pure Electronic et au label électro Recode Musik Records. Connus pour leurs soirées absolument délirantes, les premiers promettent par exemple une ambiance digne des folles nuits d’Ibiza, avec danseuses et écrans géants sur la scène !

    « Les Transardentes ? Nous ne touchons pas le même public »

    Les Halles des foires (c) libre de droits.jpgVu le lieu où la soirée se déroulera et le genre de musique proposé, le lien avec les Transardentes est vite établi. Soledad Tosin estime cependant ne pas marcher sur les plates-bandes du petit frère électro des Ardentes. « Le style de musique qu’on peut y entendre est plus éclectique que chez nous, où nous nous concentrons avant tout sur la techno. Nous visons également un public plus âgé, même si les nombreux ados que l’on retrouve aux Transardentes sont évidemment les bienvenus. Je pense qu’il y a bien assez d’amateurs de musique électronique dans la région pour que les deux festivals cohabitent. Et puis ils sont suffisamment espacés dans le temps pour ne pas entrer en concurrence. » Voilà qui devrait rassurer ceux qui craignaient que les deux évènements ne puissent un jour se faire mutuellement de l'ombre, il n’en est visiblement pas question. Que la fête commence !

     > Link Festival, le 04/04 aux Halles des Foires de Coronmeuse.
     > Préventes (45 euros) disponibles dans les magasins Night&Day et Media Markt et sur www.sherpa.be