08/05/2015

Le Cadran nous fait remonter le temps

Zénobe et Gaston1 (c) libre de droits.jpgLes années folles ont la cote. Longtemps cataloguée comme ringarde, l’atmosphère insouciante et follement créative qu’a connue l’Europe entre 1920 et 1929 est aujourd’hui plus en vogue que jamais. Preuve de cet engouement sans précédent, les soirées dansantes reprenant ses gimmicks connaissent un énorme succès. On ne s’étonnera donc pas de voir le Cadran s’emparer du phénomène en organisant Le Grand Entr’acte, un évènement qui ravira les amateurs d’électro-swing et d’ambiance joyeusement désuète.

Ce nouveau concept de soirées a été confié à Zénobe et Gaston, une troupe de DJ’s et de comédiens qui recrée l’atmosphère des années ’20 partout où elle se produit. Pour cela, les lascars diffusent notamment de la musique de l’époque et de l’électro-swing, un nouveau genre musical qui dépoussière le swing des origines en lui associant des sonorités plus actuelles. Décors, animations, scénettes et surprises en tout genre sont également au rendez-vous, pour le plus grand plaisir de tous ceux qui aiment se glisser dans la peau d’un autre le temps d’une soirée.

« La première édition des soirées Grand Entr’acte a eu lieu en février dernier », se souvient Dié Reumont, qui a formé Zénobe et Gaston avec les liégeois Benoît Janne, Alizée Spronck et Yannick Koch. «  Elle a réuni plus de 500 personnes, ce qui témoigne de l’engouement pour les évènements du genre dans la région. Le public était extrêmement varié, des étudiants y côtoyaient des retraités venus répéter leurs pas de danse de salon. Depuis quelques années, des soirées du genre ont aussi lieu à Paris, Londres ou encore Berlin. L’ambiance y est très particulière, à la fois festive et classieuse. »

Fuir le quotidien le temps d’une soirée

Zénobe et Gaston2 (c) libre de droits.JPGHistoire d’encourager tout le monde à jouer le jeu, les organisateurs prévoient une réduction de 2 euros pour tous ceux qui se présenteront à l’entrée costumés. Un stimulant qui n’est pas forcément nécessaire, tant le public semble prendre du plaisir y mettre du sien. « La fois dernière, la grande majorité des participants avaient fait un effort du point de vue vestimentaire », poursuit Dié Reumont. « C’est évidemment plus amusant comme ça, d’autant que les robes et les costumes de l’époque avaient un sacré cachet. On retrouve pas mal de similitudes entre cette période de l’histoire et la nôtre. Dans les deux cas, l’Europe traversait une grosse crise et les fêtes étaient vues comme un moyen de s’évader de son quotidien. C’est d’ailleurs pour cela qu’on a décidé de baptiser ces soirées Le Grand Entr’acte. Entre deux semaines de boulot, les gens peuvent venir décompresser dans une atmosphère joyeuse et bon enfant. » Avec un show burlesque, un barbier, un caricaturiste, un photographe à l’ancienne ou encore des coiffeuses et maquilleuses pour les dames, la soirée s’annonce en effet particulièrement animée.

  • Le Grand Entracte, le 16/05 dès 21h au Cadran.
  • Préventes (10 euros au lieu de 12 euros sur place) au Beer Lovers’ Café & Shop et sur www.lecadran.be

14:26 Publié dans Soirées | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.