• Le DJ liégeois Furax à l’affiche ce samedi soir de Tomorrowland!

    FURAX.jpgLe plus grand festival de musique électronique au monde a lieu ce week-end à Anvers. « Tomorrowland » est la référence internationale. Et pour la première fois, le DJ liégeois Furax s’y produira ce samedi soir sur le coupe de 19h30. Une véritable consécration pour le plus connu des DJ’s liégeois.

    Liégeois pure souche, Alexandre Schippers alias DJ Furax réside désormais depuis quelques années du côté de Huy. Marié et papa depuis peu, il connait à 42 ans une seconde jeunesse. « Après quelques écarts musicaux, je suis revenu à la source », intervient Furax. « Mon style revient à la mode. C’était le bon moment pour un retour en force. »

    DJ depuis près de 25 ans, on lui doit notamment le tube planétaire « Big Orgus ». Un titre vendu à plus de 220.000 exemplaires dans le monde fin des années 90, classé numéro 1 en Belgique et qui est resté durant trois mois dans le Top 10 en France. Plus d’une centaine de compilations et trois albums plus tard, DJ Furax va enfin connaître la consécration ultime pour un DJ : se produire sur la scène de « Tomorrowland ».

    SUR LA SCÈNE BONZAÏ

    « Je vais y jouer une heure ce samedi soir à 19h30 sur la scène Bonzaï. C’est la seconde scène du festival. Une scène placée sous le signe de la retro house. » Mais une scène qui porte également le nom du mythique label belge des années 90. « Quand je pense que j'achetais ces compilations à l'époque", enchaîne "Fufu". « Je considère vraiment cette invitation comme une belle récompense. J’ai retrouvé le plaisir de sauter derrière mes platines. »

    Pas de doute, voilà une date qui marquera un tournant et un second souffle dans la carrière d’un DJ liégeois indémodable qui aura su traverser les générations.

  • Le Micro Festival continue à faire recette

    Micro Festival 3 (c) libre de droits.jpgDe tous les festivals d’été, c’est le préféré des puristes. Le plus ‘old school’ aussi. Au Micro Festival, on oublie les sponsors omniprésents, les groupes à la mode et la démesure des grands-messes musicales telles qu’on les connaît aujourd’hui. Une seule scène, un cadre intimiste et un maximum de découvertes, tels sont les ingrédients du festival concocté par le collectif JauneOrange.

    Cette formule à l’ancienne n’empêche pourtant pas l’évènement de cartonner chaque année. Les cinq éditions précédentes affichaient ainsi toutes systématiquement complet, et ce malgré l’ajout d’une deuxième journée depuis l’édition 2012. Un succès qui se confirme encore cette année, puisque les dernières places seront probablement elles aussi vendues dans les derniers jours précédant l’évènement. La preuve qu’avec une atmosphère conviviale et quelques curiosités bien senties, on parvient encore à faire recette.

    Cette année comme lors des trois éditions précédentes, le festival débutera dès le vendredi. On pourra voir à l’œuvre 4 formations entrecoupées d’autant de DJ-sets. Dans ce programme qui fera la part belle aux guitares, on pointera notamment la venue du duo guitare-batterie La Jungle et celle de Buffalo Daughter, un trio de japonaises évoluant dans la sphère rock depuis plus de vingt ans. Cette journée d’ouverture s’achèvera au son d’Awesome Tapes from Africa, un DJ new-yorkais que l’on pourrait qualifier d’Indiana Jones de la musique africaine, lui qui a passé des mois à traquer les trésors de cette culture incroyablement riche et variée.

    Foire du disque vinyle et chaises musicales le dimanche

    Jacco Gardner1 (c) libre de droits.jpgLe lendemain, les concerts et les DJ’s se succèderont sans temps mort entre 13h et 3h du matin. Parmi les quelques 17 shows proposés, notons celui des liégeois de Mambo, celui de l’excellent Reverend Beat Man, un vieux rockeur suisse dont le blues-rock primitif en ravira plus d’un, ou encore celui du poète psyché Jacco Gardner (photo), sans doute la plus belle attraction de cette sixième édition du « Micro ».

    Le dimanche 9 août, enfin, le week-end s’achèvera avec une foire du disque vinyle puis un tournoi international de chaise musicale qui verra les enfants et les adultes s’affronter dans des concours séparés. Avec un week-end pareil dans les pattes, on ne serait pas étonnés de voir les aînés ridiculisés par les plus jeunes.

     > Micro Festival, du 07 au 09/08 à l’Espace 251 Nord (251, rue Vivegnis à 4000 Liège).
     > Tarifs des préventes : 10 euros pour le 07/08, 12 euros pour le 08/08, 15 euros pour les deux. Entrée gratuite pour les moins de 12 ans. L’accès à la Foire du vinyle et au tournoi de chaise musicale est gratuit.
     > Préventes disponibles jusqu’au 06/08 à la Fnac, à La Carotte, chez Livre aux trésors et via www.microfestival.be

  • Vidéo « Ce que disent les Liégeois 3 »: Willy Demeyer en invité surprise!

    Mercredi est sorti sur You Tube le troisième et certainement dernier épisode des capsules humoristiques intitulées « Ce que disent les Liégeois ».

    Un format vidéo de deux minutes imaginé et réalisé par le comédien liégeois Pierre Ligot et qui met en scène les expressions et bon mots communément utilisés par les Liégeois. Le premier épisode compte à ce jour plus de 156.000 vues sur You Tube et le second volet 106.000.

    Après Renaud Rutten (qui joue dans les trois épisodes), Patrick Alen et Guy Lemaire, place cette fois aux frères Taloche en guise d’invités d’honneur. Mais la petite surprise du chef, c’est l’apparition surprise de Willy Demeyer à la fin de ce troisième épisode. Comédien improvisé d’un jour, le Bourgmestre de Liège s’est gentiment prêté au jeu des expressions liégeoises.