14/08/2015

La mystérieuse ilia s’est enfin dévoilée

ilia2 (c) libre de droits.jpgElle fut l’une des révélations de la dernière édition des Francos. Grâce à sa fort belle prestation sur la scène « Parc » du Village Francofou, l’artiste liégeoise ilia a même remporté au passage le deuxième prix Franc’Off et le prix du Festival Les Aralunaires. Elle ne proposait pourtant là que son tout premier concert ! Mais la jeune femme est tout sauf une inconnue pour les amateurs de chanson française de qualité...

Derrière le projet ilia, on retrouve en effet Géraldine Cozier, une liégeoise qui s’est pour la première fois faite remarquer en remportant la finale de l’émission « Pour la Gloire » sur la RTBF. Cet ancêtre de The Voice et autres Nouvelle Star n’offrant pas vraiment de gage de célébrité, celle qui n’avait alors que 18 ans a ensuite patiemment développé son univers propre, publiant en 2009 un premier album baptisé « La première porte ». Elle a ensuite voyagé du côté du jazz et de l’art de rue avant de revenir sur le devant de la scène avec ce nouveau projet qui a séduit Marc Pinilla, leader de Suarez et président du jury du Franc'Off.

Un nouveau répertoire pour faire peau neuve

ilia1 (c) libre de droits.jpg« J’avais décidé de ne pas révéler ma véritable identité avant ce premier concert », glisse celle qui a aussi participé aux Rencontres d’Astaffort avec Francis Cabrel. « Ce nouveau répertoire est tellement personnel et différent que j’ai l’impression qu’il s’agit d’un nouveau départ. J’avais donc envie que le jury et le public des Francos vienne me voir sans a priori. Et puis pour être franche, je dois avouer que mes musiciens et moi étions un peu surpris d’être repris pour participer au concours. Nous avons été un peu pris de court, nous n’avions encore aucune démo à leur faire écouter. Nous avons donc décidé de jouer la carte du mystère, qui présente l’avantage de ne nécessiter aucun matériel de promotion (rires). »

Après ce premier essai largement concluant, Géraldine Cozier, ou plutôt ilia, a des projets pleins la tête. Clips, EP, album, concerts… les prochains mois s’annoncent particulièrement chargés pour la liégeoise. « Notre répertoire ne compte que 8 titres en ce moment, nous y allons pas à pas. Nous aimerions en tout cas que le public puisse nous suivre dans nos projets en publiant régulièrement des photos, des vidéos et des enregistrements de nos morceaux. J’ai longtemps été cataloguée comme une chanteuse à voix, mais je cherche aujourd’hui surtout à développer un univers avec mes musiciens. Les premiers avis positifs que nous avons reçus portaient davantage sur les textes et la musicalité de nos morceaux que sur ma voix. Cela nous a beaucoup touchés et ça nous donne du courage pour la suite. »  Géraldine et sa bande feraient mieux de s’habituer aux éloges. Quelque chose nous dit qu’ils n’ont pas fini d’en entendre.

Les commentaires sont fermés.