15/10/2015

Ulysse poursuit sa belle Odyssée

Ulysse 1 (c) libre de droits.jpgC’est un des plus beaux espoirs de la scène électro-pop en Belgique. Après seulement deux années d’existence, le trio Ulysse a déjà bénéficié d’une belle exposition médiatique et s’est produit sur quelques scènes importantes, dont celle des Ardentes et du festival de Dour. Le groupe originaire de Liège et de Bruxelles revient aujourd’hui avec ‘Cashmere Guns’, un nouveau 5-titres où il affirme encore plus son style et ses ambitions artistiques.

« Nous n’aimons pas tellement le terme électro-pop », précises d’emblée Benoit Do Quang, qui a rencontré ses complices Arnaud Duynstee et Julien Gathy sur les bancs de l’école. « Il a un côté péjoratif et peut laisser entendre que notre musique a une dimension commerciale. Ceci dit, je peux comprendre qu’on l’utilise pour qualifier notre style car quand on parle d’électro ou de musique électronique, les gens ont tendance à s’imaginer un DJ derrière ses platines. Pour notre part, nous utilisons des sonorités électroniques pour créer des chansons, à l’instar d’artistes comme The XX, Metronomy ou encore James Blake. »

Trois producteurs en solo devenus un trio

Ulysse - couverture de 'Cashmere Guns' (c) libre de droits.jpgQuoi qu’il en soit, le trio est rapidement parvenu à s’installer dans le paysage en Belgique francophone. Dès la parution de son premier EP intitulé ‘U as in Ulysse’ l’an dernier, il a pu bénéficier de nombreux passages en radio et se produire dans les plus grands festivals d’été. Une ascension que l’on peut qualifier de fulgurante pour ceux qui ont vécu leur toute première répétition il y a deux ans à peine. « Au départ, nous jouions tous les trois seuls dans notre coin », se souvient Benoit Do Quang. « Aucun de nous n’avait joué dans un groupe auparavant, mais nous partagions une passion commune pour la musique et pour la production de morceaux. Nous avons donc essayé de composer tous les trois et nous avons directement pris du plaisir à monter ce projet commun. L’approche est complètement différente par rapport à la production en solo. Ici, chacun a son mot à dire et apporte ses propres ses idées. Cette nouvelle dynamique nous a fait progresser, elle permet de retirer le meilleur de chaque membre du groupe. »

Sur ce deuxième opus, Ulysse affirme en tout cas encore davantage son style, tout comme sa capacité à créer des morceaux qui suscitent l’émotion et vous restent dans la caboche. Un mélange de sonorités dans l’air du temps et de mélodies intemporelles présenté en live le samedi 17 octobre au Reflektor puis à l’Ancienne Belgique le jeudi 22, comme pour affirmer encore un peu plus l’identité d’un groupe qui se partage entre Liège la cool et Bruxelles la moderne.

 > Ulysse - « Cashmere Guns » - disponible chez les disquaires et sur les plateformes de téléchargement.
 > En concert le 17/10 au Reflektor (€ 8) et le 22/10 à l’Ancienne Belgique (€ 15).
 > www.facebook.com/ulyssemusic 

Les commentaires sont fermés.