11/11/2015

Alerte rock : Evil Superstars reprend du service et ça se passe à Liège !

Evil Superstars1.jpg (c) libre de droits.jpg

C’est l’un des plus gros coups que JauneOrange ait réussi depuis longtemps. Mercredi soir, la clique bicolore fera débarquer le groupe flamand Evil Superstars en cité ardente. Emmené par Tim Vanhamel et Mauro Pawlowski, que l’on retrouvera ensuite aux côtés de Tom Barman au sein de dEUS, le quintet a marqué de son empreinte le rock belge des années ’90. Le temps d’une soirée qui s’annonce explosive, le combo viendra brièvement combler le vide qu’il a laissé derrière lui lorsqu’il s’est séparé en 1998.

Il n’est pas toujours nécessaire de faire une longue carrière pour marquer les esprits. A l’instar des Sex Pistols ou de Nirvana, Evil Superstars n’a eu besoin que de quelques années pour chambouler complètement la face du rock. Contrairement aux deux exemples précités, l’impact du combo flandrien n’aura certes été que national. Il n’empêche que sans leurs morceaux puissants et incroyablement précurseurs, des formations comme dEUS ou Ghinzu n’auraient sans doute pas connu la même trajectoire. Même les anglais de Muse les ont cités dans le passé parmi leurs principales influences. On a connu pire, comme CV.

Retour-surprise pour les 30 ans du Pukkelpop

Après deux albums fort différents mais tout aussi aboutis l’un que l’autre, le groupe se sépara en 1998, permettant ainsi à Mauro Pawlowski de rejoindre dEUS et à Tim Vanhamel de se lancer dans divers projets, notamment Eagles of Death Metal aux côtés de Josh Homme. En août dernier, 17 ans après un concert d’adieu mémorable au Botanique, Evil Superstars remonta sur scène à la surprise générale pour les 30 ans du Pukkelpop à Hasselt. Tous ceux qui ont manqué ce retour pleinement réussi se voient donc offrir ici une belle cession de rattrapage.

Evil Superstars2.jpg (c) libre de droits.jpg

« Je ne pense pas qu’ils aient réellement décidé de se reformer », précise le liégeois Alex Stevens, qui se charge de la programmation du festival de Dour et qui a tuyauté JauneOrange sur la possibilité de faire venir le groupe à Liège. « Après leur succès au Pukkelpop, ils ont simplement reçu deux autres propositions pour un concert en Flandre et un autre aux Pays-Bas. Leur agent m’a donc contacté pour savoir si je pouvais leur trouver une date de chauffe en Wallonie. J’ai immédiatement pensé à JauneOrange, qui avait déjà une option sur une date le 18/11 avec Kim and The Created. »

Avec le punk-rock incandescent de ces derniers, on obtient en effet tous les ingrédients d’une soirée que les amateurs de rock crade et venimeux ne voudront pas manquer. Une présence d’autant plus indispensable qu’elle permettra de voir à l’œuvre un groupe culte qui ne se produira peut-être plus jamais à Liège, et en tout cas plus jamais dans un cadre aussi intime. Ne dit-on pas que ce qui est rare est encore plus précieux ?

  • Evil Superstar et Kim and The Created, le 18/11 à la Cafétaria du Trianon.
  • Dernières préventes (18 euros au lieu de 20 euros sur place) disponibles via facebook.com/CUfestival.be

Les commentaires sont fermés.