25/12/2015

Les soirées du Nouvel An n’ont plus la cote en Cité ardente

NEW.jpgLe réveillon du 31 décembre approche et avec lui ses traditionnelles soirées. Mais force est de constater que le nouvel an n’a plus la cote en Cité ardente. Les grands lieux événementiels liégeois n’affichent aucune soirée d’envergure. Une constatation qui traduit une crise réelle que traverse le monde de la nuit.

Si certains vont heureusement à l’encontre de ce constat (voir par ailleurs), le Palais des Congrès, les Halles des Foires et le Country Hall n’affichent aucun événement majeur à leur agenda du 31 décembre. « La période est compliquée pour tout le monde », intervient Tony Vermiglio à qui l’on doit les venues successives de David Guetta à Liège. « La crise est réelle, et les attentats de Paris n’ont rien arrangé. Les soirées en général connaissent une baisse de fréquentation. C’est de plus en plus compliqué de faire bouger les gens. Tout devient trop cher. En tant que promoteur, ça fait peur. Malheureusement, la formule magique n’existe plus. Même au nouvel an. » Même son de cloche du côté de Pierre Kuppens, gérant du Naked Klub à Liège. « Il faut avouer que tout est plus cher au nouvel an : les artistes, le personnel, la sécurité, etc. Les gens préfèrent désormais rester chez eux en petit comité. Avec la multiplication des soirées, festivals et autres événements durant l’année, je pense que le client est un peu blasé. Le réveillon n’est plus la soirée que l’on attend toute l’année. » Le Naked Klub ne sera ouvert le 31 décembre qu’à partir de 3 heures du matin avec une formule « after ».

Un temps réputé pour son originalité lors du réveillon, même le Carré semble lui aussi subir la crise. Si le Mad Murphy’s ou encore le Notger joueront tout de même le jeu, le Bar Carlsberg sera quant à lui carrément fermé ! « Ce fut un flop les deux dernières années », explique Jonathan Servais. « Nous perdons de l’argent au nouvel an. C’est devenu beaucoup trop risqué. Je crois que le thème n’est plus attractif. » Habitué à organiser des réveillons dans de grandes salles comme le Country Hall ces dernières années, le DJ liégeois Daniel Frère a décidé de passer son tour cette année. « Le réveillon n’est plus un événement que les gens attendent. Tous les coûts liés au personnel ont augmenté. Le client ne veut plus dépenser des sommes folles pour cette soirée. D’autant plus que les soirées se sont multipliées au fil du temps. Les gens sont trop souvent sollicités et se réservent pour d’autres priorités. » Un constat qui ne devrait cependant pas refroidir l’ardeur des Liégeois à faire la fête

Où sortir le 31 à Liège?

Cadran (Bastien Braconier & Samuel Hertay).JPGPlusieurs lieux proposent tout de même des soirées à thème cette année. Le Cadran affiche presque complet et proposera une soirée en trois temps dans ses trois salles. Le Manège de la Caserne Fonck sera le cadre d’une grande soirée « God Bless Hip-Hop » qui soufflera par la même occasion sa 2e bougie. Au Palais des Congrès, la petite salle des Congressistes accueillera la soirée « Fresh Party » dédiée elle aussi au Hip-Hop. L’habituelle soirée « Back To the Best Of » prendra place cette année à l’Hôtel Radesky, sur le boulevard d’Avroy.

Enfin, notons encore que les différentes discothèques de la région vous ouvriront également leurs portes. « Nous affichons chaque année complet le 31 ainsi que le lendemain pour la choucroute », intervient Jean-Marc Rodolfs le patron de l’Alhambra située sur la route de Tongres. « Je constate même une augmentation de la fréquentation depuis 3 ou 4 ans. »

Les commentaires sont fermés.