24/01/2016

Les premières têtes d’affiche des Ardentes révélées pendant les Transardentes

Bigflo et Oli1 (c) libre de droits.jpg

Minuit pile aux Transardentes : l’ambiance monte d’un cran. Dans une salle Temple déjà chauffée à blanc par les prestations des DJ’s, le public découvre en avant-première une série d’artistes appelés à se produire aux Ardentes cet été. Après Indochine et Alice on The Roof, déjà annoncés précédemment, les noms de Son Lux, Jose Gonzalez, Action Bronson, Vince Staples, Synapson, Bigflo & Oli, AaRON et Kurt Vile défilent notamment sur l’écran géant placé à l’arrière de la scène. De tous, ce sont évidemment les trois derniers qui suscitent le plus d’engouement.

Déjà présents aux Ardentes en 2013 et en 2015, les toulousains Bigflo & Oli réaliseront la passe de trois en se produisant en bord de Meuse cet été. L’occasion de mesurer le chemin parcouru pour ce duo qui n’était encore qu’un pari sur l’avenir des programmateurs il y a trois ans. Entretemps, les deux frangins ont publié un premier album baptisé « La Cour des Grands » qui s’est directement classé parmi les meilleures ventes de l’année en France, en Belgique et en Suisse. Ce succès, ils leur doivent à leur mélange réussi de textes percutants et de mélodies imparables, qui séduit autant les jeunes que les amateurs de rap à l’ancienne.

Kurt Vile1 (c) libre de droits.jpg

Le rockeur le plus demandé du moment

Moins connu du grand public, Kurt Vile n’en est pas moins un des artistes les plus demandés par les programmateurs de festival cet été. Avec « B'lieve I'm Goin Down », son sixième album solo, ce guitariste hors pair a tout simplement signé un authentique chef d’œuvre, salué par les critiques musicaux du monde entier comme l’un des meilleurs opus de 2015, tous genres confondus. A force de talent et de créativité, cet américain à la longue chevelure et au visage de doux rêveur parvient chaque année à se retrouver un peu plus haut à l’affiche des festivals où il se produit. Sa venue aux Ardentes peut donc être considérée comme un authentique tour de force de l’équipe de programmation.

Enfin, on ne présente plus le duo français AaRON, qui s’était révélé en 2007 avec le tube « U-Turn (Lili) ». Auteurs de trois albums dans la foulée, dont l’excellent « We Cut The Night » paru en 2015, les français feront leur grand retour aux Ardentes, neuf ans après y avoir livré un concert intense qui avait fortement marqué les esprits. L’affiche du festival est encore très loin d’être complète, mais cette onzième édition s’annonce déjà fort prometteuse.

  • Les Ardentes 2016, du 6 au 10 juillet sur juillet sur la plaine du Parc Astrid.
  • Tarifs hors frais de réservation : Pass pour les 4 jours : 110 euros, tickets un jour : 55 euros.
  • Préventes à la Fnac, au MediaMarkt, à Belle-Île et sur lesardentes.be

Les commentaires sont fermés.