19/02/2016

Trois concerts coup sur coup pour le Reflektor

Pas de répit pour les organisateurs des Ardentes. Quelques jours après l’annonce des premières têtes d’affiche de leur grand-messe annuelle, les têtes pensantes du festival ont remis leur bleu de travail pour préparer les concerts programmés au Reflektor, la salle qu’ils gèrent dans le centre de la cité ardente. Ils y accueilleront coup sur coup Aline, La Muerte et les Pias Nites, prouvant une nouvelle fois qu’il n’est pas nécessaire de sortir de Liège pour aller voir des concerts de qualité.

Aline1 (c) libre de droits.jpg

Les premiers à se produire en cité ardente seront les marseillais d’Aline. Ceux qui se sont d’abord fait connaître en 2013 avec les singles « Elle m’oubliera » et « Je bois et puis je danse » sont revenus sur le devant de la scène fin 2015 avec « La vié électrique », leur deuxième album. Enregistré à Bruxelles et produit par le cultissime Stephen Street (New Order, Morrissey, Blur…), le disque creuse le sillon d’une pop élégante et raffinée, quelque part entre les mélodies des Smiths et les textes d’Etienne Daho.  

La Muerte1 (c) Dave Decat.jpg

La Muerte signe son grand retour

Deux jours plus tard, le vendredi 21 février, ce sont les bruxellois de La Muerte qui se produiront du côté de la place Xavier Neujean. Véritable pilier du rock noir-jaune-rouge, le groupe formé par Marc du Marais et le guitariste Dee-J fut l’une des formations les plus importantes du pays durant la fin des années ’80 et le début des nineties. Disloqué après un concert d’adieu en 1994, le combo a s’est ensuite produit quelques fois lors de concerts-évènements avant d’annoncer son grand retour l’an dernier. Vingt ans plus tard, les gaillards n’ont visiblement rien perdu de leur fougue ni de leur pertinence. Ca va saigner.

Fat White Family1 (c) libre de droits.jpg

Le jeudi 3 mars, enfin, le Reflektor accueillera pour la toute première fois les Pias Nites, un festival itinérant organisé par le label belge Play It Again Sam. Avec Young Rival, Fews et Fat White Family au menu, la soirée devrait ravir les amateurs de rock indépendant. Programmés en tête d’affiche, les anglais de Fat White Family (photo) proposent un mélange bien barré de punk, de disco et de funk qui prend tout son sens en live. On trépigne déjà d’impatience.

 > Aline + Mini Sultan, le 25/02 à 19h30 (15 euros).
 > La Muerte + Romano Nervoso, le 27/02 à 20h (20 euros).
 > Pias Nites avec Fat White Family, Fews et Young Rival, le 03/03 à 19h30 (15 euros).
 > Préventes disponibles au Reflektor, au MediaMarkt, à la Fnac, au stand infos de Belle-Ile et sur www.reflektor.be  

Les commentaires sont fermés.