25/02/2016

La belle histoire de Xamanek se poursuit

Xamanek1 (c) libre de droits.jpg

Les membres de Xamanek n’en reviennent toujours pas. Arrivés à Liège grâce à leurs parents, des opposants au régime d’Augusto Pinochet, ils ont été invités à se produire au festival de Jazz Européen de Santiago du Chili. Un retour aux sources dont ils sont revenus avec des souvenirs plein la tête, mais aussi un tout nouvel album.

« Depuis nos débuts il y a quinze ans, nous avons toujours rêvé de nous produire dans notre pays d’origine », sourit Luis Pincheira, le sémillant chanteur du groupe. « Etre invités dans un évènement aussi prestigieux que celui-là fut donc une excellente surprise. Nous n’avons donc pas hésité une seconde et nous avons directement contacté des musiciens locaux que nous avions fait venir à Liège dans le passé. Nous voulions seulement savoir s’ils pourraient nous loger pendant notre séjour mais au lieu de cela, ils nous ont carrément proposé d’en profiter pour enregistrer notre troisième album. »

Xamanek2 (c) libre de droits.jpg

En studio avec une idole de jeunesse

Pour se faire, les frères Luis et Sergio Pincheira ont pris dans leurs valises leur ravissante sœur Victoria et le batteur Karim Fresson. Sur place, ils ont aussi collaboré avec plusieurs musiciens dont l’icône Joe Vasconcellos, un chanteur méconnu en Europe mais élevé au rang de star en Amérique Latine. « C’était très intimidant pour nous de se retrouver devant un artiste de cette trempe », se souvient Luis. « Nous écoutions ses disques à la maison quand nous étions gamins, jamais nous n’aurions imaginé que nous fréquenterions un jour le même studio que lui ! Nous avions un peu peur qu’il nous reproche d’avoir mélangé des éléments de reggae, de funk et de soul avec les rythmes chiliens traditionnels mais au contraire, lui et les autres musiciens que nous avons rencontrés nous ont dit que cette démarche les intéressait. Très franchement, nous n’aurions pas pu rêver un meilleur accueil. »

Puisqu’avec eux tout est prétexte à monter sur scène, Xamanek présentera son nouvel album le 4 mars à la Caserne Fonck. Pour l’occasion, le groupe nous réserve quelques surprises, dont un concours permettant de gagner des CD’s, des t-shirts et même un concert à domicile !  Xamanek tire son nom du dieu maya de l’étoile polaire, celui qui guidait les voyageurs durant leurs périples. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il leur fait suivre un bien joli chemin.

 > Xamanek - « Y Se Fue La Bolita » - disponible chez les disquaires et sur les plateformes de téléchargement.
 > En concert le 4 mars à la Caserne Fonck (€ 7,50 en prévente, € 10 sur place).

Les commentaires sont fermés.