11/05/2016

Les R’Tardataires ne sont toujours pas pressés

Les R'tardataires1 (c) Martin Mailleux.jpg

Le groupe de rap préféré de tous ceux qui n’aiment pas le rap. Telle est l’étiquette qu’on a collé dès leurs débuts aux R’Tardataires. Il est vrai qu’avec leurs 4 musiciens et leurs influences très vastes, les rappeurs liégeois ont des arguments pour séduire tous les amateurs de musique. Ils n’en restent pas moins fidèles à l’esprit du hip hop des origines, comme ils le prouvent sur leur nouvel album.  

Baptisé « Rien ne sert de courir », le deuxième opus des R’Tardataires sera disponible à partir du 20 mai prochain. Deux ans après « Mieux vaut tard que jamais », Cédric Chiappe et Max Lacroix y confirment leur statut de groupe à part dans le milieu du rap en Belgique. Les deux MC’s s’entourent cette fois encore de vrais musiciens qui balancent des compositions originales teintées de soul, de rock, de reggae ou encore de country. Les textes sont quant à eux toujours aussi bien tournés, avec une pointe d’humour qui indique à quel point ces deux-là ne se prennent pas trop au sérieux. « On peut dire que ce deuxième disque est dans la continuité du premier », confirme Cédric. « Le message général véhiculé par l’album, c’est qu’il faut prendre le temps de bien faire les choses, au lieu de se précipiter comme beaucoup de gens le font de nos jours. On peut même dire qu’on a mis cette idée en pratique, puisque nous avons arrêté de tourner pendant 6 mois pour nous concentrer uniquement sur l’écriture des morceaux. Par rapport à son prédécesseur, je trouve que ce disque est plus posé. Tout le monde s’est beaucoup investi pour proposer quelque chose dont on pourrait être fiers. »

Les R'tardataires - couverture de l'album.jpg


Walid de la RTBF en invité-surprise


Habitués des collaborations qui sortent de l’ordinaire, Cédric et Max ont cette fois invité le chanteur liégeois Shana Mpunga (Old Jazzy Beat Mastazz) et l’animateur de la RTBF Walid à venir leur prêter main forte. Avec sa voix puissante et une bonne dose d’humour, ce dernier récite le texte qui sert d’introduction à l’ensemble. « C’est un ami commun qui nous a mis en contact », se souvient Max. « Nous cherchions quelqu’un pour réciter ces quelques lignes avec l’emphase d’une bande-annonce de film hollywoodien, il s’est volontiers prêté au jeu. Cette intro est plus un clin d’œil qu’autre chose, elle permet surtout de donner tout de suite le ton de l’album. Depuis nos débuts, nous avons toujours voulu permettre aux gens de passer un bon moment. »

Leurs bonnes vibrations, les R’tardataires les transmettront aussi le 21 mai prochain, à l’occasion du concert de présentation organisé au Reflektor. Cédric, Max et leurs musiciens seront secondés pour l’occasion par une section de cuivres et une série d’invités. Une chose est sûre, avec eux : on n’est jamais au bout de nos surprises.

 > Les R’Tardataires - « Rien ne sert de courir » - disponible à partir du 20/05 chez les disquaires et sur les plateformes de streaming et de téléchargement.
 > En concert le 21/05 au Reflektor (12 euros).

Crédit photo : Martin Mailleux

Les commentaires sont fermés.