06/07/2016

Ardentes 2016 : découvrez notre sélection des 10 concerts à ne pas manquer !

Indochine1 (c) libre de droits.jpg

Le grand jour est enfin arrivé. Ce mercredi aux environs de 15h, la dixième édition des Ardentes débutera. Avec plus de 100 concerts et DJ-sets répartis sur cinq jours, le festival liégeois proposera une fois de plus un menu particulièrement copieux. Histoire de vous guider dans vos choix, nous vous dévoilons notre sélection des 10 concerts à ne pas manquer.

- Les plus cultes : Indochine, le 06/07 (23h15) sur la scène Open Air
 
« L’Aventurier », « Trois nuits par semaine », « Canary Bay », « J’ai demandé à la lune », « Alice et June »… En 35 ans de carrière, le groupe français n’a pas cessé d’accumuler les tubes, créant une œuvre absolument unique dans le morne paysage du rock français. Nicola Sirkis et sa bande signent ici leur grand retour aux Ardentes, 10 ans après un premier passage qui avait permis au festival de démarrer en grande pompe.
 
- Les plus intrigants : PNL, le 07/07 (19h30) sur la scène Open Air
 
C’est le nouveau phénomène du rap français. Originaire de Tarterêts en région parisienne, ce mystérieux duo a pris tout le monde de court avec « Le Monde Chico », un album dont le single baptisé « Le Monde ou Rien » a été visionné plus de 40 millions de fois sur Youtube. On aime ou on sourit doucement à l’écoute de ces morceaux hypnotiques et bourrés d’effets sur la voix qui racontent en long, en large et en travers la vie des dealers dans les banlieues françaises. On ne peut cependant pas nier qu’il y a là quelque chose de fascinant et de profondément novateur.
 
- Le plus dérangé : Action Bronson, le 07/07 (21h30) sur la scène Open Air
 
C’est sans conteste une des attractions principales de cette onzième édition des Ardentes. Avec sa tête de gros nounours, ce personnage hors normes tout droit venu de New York propose un rap agrémenté de rock des années ’70 et d’humour potache. Régulièrement, le gaillard parle aussi sur son blog des découvertes culinaires qu’il fait tout au long de sa tournée mondiale. Qui est partant pour lui faire découvrir les boulets liégeois ?

Noémie Wolfs1 - Julien Hockers.jpg

- La plus sexy : Noémie Wolfs, le 08/07 (17h30) dans l’Aquarium
 
Son mini-short bleu avait fait forte impression lorsqu’elle s’était produite aux Ardentes avec Hooverphonic en 2013 (crédit photo : Julien Hockers). Présente en bord de Meuse pour promouvoir son premier album solo, la jolie chanteuse est l’atout-charme numéro 1 d’une onzième édition qui pour le reste, fait plutôt la part belle aux artistes masculins.
 
- Le plus dandy : Christophe, le 08/07 (19h30) dans l’Aquarium
 
Certains ont du se pincer pour le croire. Entre des rappeurs, des rockeurs, quelques groupes de soul et des DJ’s électro, le vétéran Christophe sera cette année aux Ardentes pour défendre la chanson française de qualité, accompagné d’une poignée d’autres dont notre Nicolas Michaux national. Auteur d’un dixième album absolument magistral avec « Les Vestiges du Chaos », l’auteur de tubes intemporels comme « Paradis Perdus », « La Dolce Vita » ou encore « Les Mots Bleus » viendra montrer que le poids des ans n’a décidément pas d’emprise sur lui. 

Charles Bradley1 (c) libre de droits.jpg

- Le plus touchant : Charles Bradley & His Extraordinaires, le 08/07 (21h15) sur la scène Open Air
 
C’est l’histoire d’un soulman qui a commencé sa carrière à l’âge de la retraite. Après avoir passé une bonne partie de son enfance dans la rue, Charles Bradley a vécu pendant plus de trente ans de petits boulots et de sa vague ressemblance avec James Brown. C’est lors d’un de ses concerts dans un bar de Brooklyn qu’il est repéré par le boss du prestigieux label Daptone Records. Ce dernier est stupéfait par sa voix et lui propose de monter un groupe pour l’accompagner. Tournant désormais partout dans le monde, ce jeune homme de 67 ans est désormais un artiste respecté dans le milieu de la soul, doublé d’un showman hors-pair.
 
- Les plus dansants : 2ManyDJ’s, le 08/07 (23h30) sur la scène Open Air
 
Que ce soit en formule 2ManyDJ’s ou avec leur flamboyant groupe de rock Soulwax, les frères David et Stephen Dewaele ont le chic pour transformer n’importe quelle plaine de festival en gigantesque discothèque à ciel ouvert. Ils présenteront cette fois leur show live où des pochettes de disques célèbres ou moins célèbres s’animent pour accompagner leur prestation. Amateurs de sensations fortes, vous ne risquez pas d’être déçus.

Kurt Vile1 (c) libre de droits.jpg

- Le plus imprévisible : Kurt Vile & The Violators, le 09/07 (21h50) dans l’Aquarium
 
Ca passe ou ça casse avec ce gringalet originaire de Philadelphie et dont les performances sont tantôt sublimes, tantôt franchement gênantes, en fonction de son humeur du jour. Il n’empêche qu’avec « B’lieve I’m going down », son dernier album en date, cet authentique petit génie a signé un des meilleurs albums folk-rock de 2015, rien que ça. On s’en voudrait donc de ne pas aller faire un tour du côté de l’Aquarium, ne fut-ce que pour vérifier s’il maîtrise toujours aussi prodigieusement la six-cordes. 
 
- Le plus attendu : Pharrell Williams, le 09/07 (23h30) sur la scène Open Air
 
C’est l’incontestable star de ce cru 2016. Rien qu’à l’annonce de sa venue, pas moins de 8000 internautes se sont précipités sur le site des Ardentes pour vérifier l’information. Déjà présent en 2010 avec N.E.R.D., le chanteur et producteur américain a depuis lors vu sa cote de popularité décupler, notamment grâce à ses collaborations avec Daft Punk et à son irrésistible tube « Happy ». La venue d’un artiste de son calibre fait résolument entrer le festival dans une nouvelle dimension.
 
- Le plus fidèle : Nekfeu, le 12/07 (23h30) sur la scène Open Air
 
Que de chemin parcouru par ce rappeur aussi jeune qu’hyper talentueux ! En 2011, l’équipe de programmation des Ardentes le découvrait par hasard et le contactait via… la messagerie de Facebook pour l’inviter à se produire avec son groupe 1995 en lever de rideau du festival. 5 ans et 3 passages en bord de Meuse plus tard (deux avec 1995, un en solo), Nekfeu est cette année programmé en clôture des Ardentes, pour un bouquet final qui s’annonce tout bonnement grandiose.

Les commentaires sont fermés.