Atomic Spliff bat le fer tant qu’il est chaud

Pas besoin d’être jamaïcain pour faire du bon reggae. Avec leur look qui en impose et leurs morceaux qui en jettent, les deux membres d’Atomic Spliff sont la preuve qu’en cité ardente aussi, on sait y faire en la matière. Deux ans à peine après « Ras Attack », Daddy Cookiz et Stoneman reviennent avec « Robomuffin », une collection de chansons où ils dévoilent une nouvelle facette de leur talent.

« C’est vrai que nous n’avons pas traîné avant de retourner en studio », sourit Jonathan Winthagen, alias Daddy Cookiz. « Il faut dire que nous avons connu une période assez faste après avoir remporté Les Victoires du Reggae. Cela nous a permis d’enchaîner les dates de concert un peu partout en Europe. Cette belle expérience nous a motivés et nous nous sommes rapidement mis à composer de nouveaux morceaux. »

Un nouveau style

Ce nouveau disque offre aux liégeois l'occasion de se montrer sous un jour nouveau. Bien qu’immédiatement reconnaissable, le style du groupe évolue cette fois dans des eaux plus troubles. Des sonorités électroniques viennent notamment illustrer le propos du duo, qui livre un constat peu réjouissant sur le monde qui l’entoure. « Nous avons parfois l’impression que les gens évoluent comme des robots », explique Daddy Cookiz. « On leur donne une série de tâches à exécuter et ils obéissent sans se poser de questions. Ça peut paraître assez lugubre, mais nous avons choisi de jouer la carte de l’humour. Nous mettons le doigt sur les situations absurdes dans lesquelles on se met tous de temps en temps. Notre but est de faire réfléchir, mais sans plomber l’atmosphère. »

Atomic Spliff - couverture de l'album Robomuffin.png

Comme son prédécesseur, « Robomuffin » a fait l’objet d’une BD entièrement imaginée par le duo. Elle illustre deux morceaux du disque et en reprend l’intégralité des paroles. « Nous vivons dans une époque où la musique et l’image sont devenus indissociables », commente Daddy Cookiz. « Et même si nous adorons produire des clips vidéo, nous aimons l’idée de proposer quelque chose en plus. La BD et les deux morceaux qu’elle décrit sont parfaitement complémentaires. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’avoir les dessins sous les yeux pour apprécier les chansons, mais ils permettent de mieux comprendre le message que nous voulons faire passer. »

Joyeux bordel au Reflektor

Ce nouvel album, Daddy Cookiz et Stoneman viendront le présenter le 10 mars prochain au Reflektor, en compagnie des 6 musiciens qui composent l’Atomic Spliff Family. Les deux artistes français qui posent leurs voix en invités sur le disque seront eux aussi de la partie, pour une soirée qui s’annonce haute en couleur. « Ce sera un joyeux bordel », résume parfaitement Daddy Cookiz. Avec Stoneman et lui, la bonne humeur est toujours garantie.

 > Atomic Spliff - « Robomuffin », disponible à partir du 31 mars chez les disquaires et sur les plateformes de streaming et de téléchargement. Le disque sera disponible en précommande sur iTunes à partir du 10 mars.
 > En concert le 10/03 au Reflektor (10 euros).

Les commentaires sont fermés.