Michel Drucker : « J’ai joué sur le terrain du Standard avec Pelé »

Michel Drucker (en scène) - Copie.jpgLe célèbre animateur et journaliste français Michel Drucker était de passage chez nous à Liège samedi dernier. Nous l’avons rencontré dans sa loge du Trocadero, quelques minutes avant sa montée sur scène pour son premier one man show intitulé « Seul… Avec vous ». Avant de conter ses souvenirs au public liégeois, il nous a livré en toute intimité ses quelques souvenirs… sur Liège !

Pourquoi cette envie de monter sur scène à 74 ans ?

Je me suis toujours mis en danger durant ma carrière. J’aime prendre des risques, remettre tout sur la table. Je n’aime pas demeurer dans ma zone de confort.

Quel fut le déclic ?

Ce sont mes amis, Jean-Claude Brialy en tête, qui m’ont encouragé ces dernières années à aller à la rencontre du public pour lui livrer mes anecdotes. Car c’est l’envers du décor de 50 années de télévision que je raconte sur scène.

Quelle place occupe la Belgique dans ces souvenirs ?

J’ai toujours eu un rapport particulier et très fort avec les Belges et la Belgique. D’ailleurs, c’est la première fois que je présente ce spectacle en dehors de la France. Et c’est pour plusieurs dates en Belgique.

Vous adaptez-vous au public ?

Absolument. Ce spectacle est évolutif. En Belgique, j’évoque mes souvenirs de Brel à Stromae. Une de mes premières interviews en tant que journaliste sportif était celle de Salvatore Adamo réalisée dans le stade d’Anderlecht en 1964. Ce fut le jour où il m’a présenté Paul Van Himst.

Vous connaissez bien Liège également.

Durant ma carrière de commentateur sportif, j’ai suivi plusieurs rencontres du Standard en coupe d’Europe. Roger Laboureur et Arsène Vaillant étaient mes amis. Nous passions souvent du temps ensemble lors de ces rendez-vous. Je suis même venu jouer un match de gala et de charité dans le stade du Standard à Sclessin. J’étais sur la pelouse aux côtés de Pelé et de Raymond Copa. Je me souviens même qu’une jeune princesse prénommée Paola était dans les tribunes ce jour-là.

Quels sont les Liégeois qui vous ont marqué ?

J’ai reçu de nombreuses fois sur mon plateau Frédéric François que je connais très bien. Et j’ai une affection toute particulière pour les frères Taloche. Le 7 avril prochain à Spa, j’évoquerai également le souvenir de mon ami Jean Vallée. Son épouse sera présente dans la salle.

Les commentaires sont fermés.