Pale Grey nous prend par surprise

Qu’on se le dise, Pale Grey est de retour. Quatre ans après la parution de « Best Friends », leur premier album, le trio liégeois revient avec « Ghosts », un 4-titres où ils dévoilent une nouvelle facette de leur talent. Ils viendront le présenter le 16 avril prochain au Kultura, avant de partir en tournée avec le groupe américain Electric Guest.

Quatre ans, mine de rien, ça fait long. Ça peut même paraître une éternité quand on parle d’un groupe qui nous avait beaucoup charmés avec sa pop nonchalante et colorée. On se souvient notamment de leurs deux belles prestations aux Ardentes, dont une au pied levé en remplacement de Connan Mockasin. Mais la simple annonce de leur retour aux affaires n’est pas la seule bonne nouvelle qu’ils avaient en magasin. Ce laps de temps, Gilles Dewalque, Maxime Lhussier et Janjannes Montens l’ont mis à profit pour gagner en maturité et évoluer dans leur son. Souvent comparés à Phoenix et à Metronomy à leurs débuts, ils nagent aujourd’hui dans des eaux plus troubles, quelque part entre Alt-J, Son Lux et Notwist.

Travail collectif

« Ce changement de style n’était pas vraiment conscient », explique Gilles Dewalque, chanteur et bassiste au sein du trio. « Nous fonctionnons de manière collective, tous nos morceaux sont composés grâce à l’apport de chacun. Ce n’est qu’après avoir terminé plusieurs chansons que nous nous sommes rendu compte qu’elles étaient moins catchy et plus atmosphériques qu’avant. Notre état d’esprit et nos goûts musicaux ont forcément évolué au fil du temps. C’est sans doute pour ça que le style du groupe a changé. »

PaleGrey_EP_Ghosts.jpg

Une date à Liège avant de prendre la route

Au final, Pale Grey a enregistré quatorze nouveaux morceaux avec le producteur français Yann Arnaud (Air, Phoenix, Dan San…). Quatre figurent sur leur prochain EP, les dix autres étant destinés à un futur album. Ce nouveau répertoire, le groupe le présentera le 16 avril prochain au Kultura, avant de partir en tournée avec les américains d’Electric Guest. « C’est une belle opportunité pour nous », sourit Gilles Dewalque. « Nous allons pouvoir assurer leur première partie dans de très jolies salles aux Pays-Bas, en Allemagne et en Angleterre. Nous sommes contents de nous produire à Liège juste avant. Ça nous permettra de recharger nos batteries avec nos proches avant d’entamer ce projet excitant. » Une chose est sûre : Pale Grey peut compter sur le public liégeois pour lui gonfler le moral à bloc.

> Pale Grey - « Ghosts » : disponible à partir du 12 mai chez les disquaires et sur toutes les plateformes de téléchargement
 > En concert le 16/04 au Kultura

Crédit photo : BettinaGenten

Les commentaires sont fermés.