Quand le jazz s’invite dans la cité ardente

Il n’y a pas que le rock et l’électro dans la vie. Régnant en maître sur la programmation des festivals musicaux, ces deux genres ultra-populaires laissent heureusement de temps en temps la place à d’autres styles que l’on a moins souvent l’occasion d’entendre. Ce sera notamment le cas du 11 au 13 mai avec le festival Jazz à Liège, une référence internationale dans son domaine de prédilection.

On ne présente évidemment plus cet évènement prestigieux, qui connaîtra cette année sa 27ème édition. Véritable référence pour tous les amateurs du genre, Jazz à Liège reste pourtant tout aussi moderne et dynamique que le style musical qu’il met en valeur. L’an dernier, le festival a ainsi complètement délaissé sa formule traditionnelle pour faire peau neuve. Il ne nous fixe désormais plus rendez-vous au Palais des Congrès, mais dans six salles différentes disséminées aux quatre coins de la cité ardente.

Un village couvert sur la Place Xavier Neujean

Le quartier général de l’évènement sera cette fois encore fixé sur la Place Xavier Neujean, le nouveau point central de la culture à Liège depuis les ouvertures successives du cinéma Sauvenière, de la Cité Miroir et du Reflektor. Tous les jours dès 17h, un village couvert y prendra vie en permettant aux spectateurs de prendre l’apéro ou de casser la croûte en musique avant de se rendre à l’un ou l’autre concert. Parmi ceux-ci, ce sont évidemment ceux organisés au Forum qui retiendront le plus l’attention. Avec la chanteuse américaine Dee Dee Bridgewater (photo) le 12 mai puis l’illustre accordéoniste Richard Galliano le lendemain, Jazz à Liège s’est à nouveau doté de deux têtes d’affiche absolument incontournables.

Kurt Rosenwinkel1 (c) libre de droits.jpg

C’est pourtant du côté de la place Xavier Neujean que le cœur du festival battra le plus fort, avec des soirées-concerts organisées conjointement au Reflektor, à la Cité Miroir, au Théâtre de la Halte et à la Brasserie Sauvenière. Et s’il est impossible de détailler ici tout le programme, on s’en voudrait de ne pas pointer la venue du guitariste surdoué Kurt Rosenwinkel (photo) le 11 mai au Théâtre de Liège et celle du Howe Gelb Piano Trio le même jour au Reflektor. Avec une affiche aussi riche et variés, les fans de jazz vont en prendre plein les oreilles.

 > Festival Jazz à Liège, du 11 au 13/05 au Forum, à la Cité Miroir, à la Brasserie Sauvenière, au Théâtre de la Halte, au Théâtre de Liège et au Reflektor.
 > Préventes notamment disponibles à la Maison du Jazz, au Forum et sur www.jazzaliege.be

Les commentaires sont fermés.