Yew nous convie à l’enregistrement de son nouvel album

Le meilleur moyen de réussir, c’est de se reposer sur ses points forts. Cet adage que l’on peut appliquer au quotidien, Yew l’a parfaitement assimilé. Dès ses débuts il y a une dizaine d’années, la formation liégeoise s’est taillé une réputation d’excellent groupe de scène. Deux albums et des centaines de concerts plus tard, ce label est plus que jamais mérité. C’est donc tout naturellement que le combo a décidé d’enregistrer son prochain disque en public. Cette session exceptionnelle aura lieu le 13 août prochain au studio Koko à Sprimont.

« Cette idée nous démange déjà depuis quelques années », sourit Damien Chierici, le violoniste du groupe. « Elle vient du groupe américain Snarky Puppy, qui a relevé le même défi pour son album ‘We Like It Here’ il y a trois ans. A notre connaissance, ce sera une première en Belgique. »

« On va tous travailler sans filet »

Concrètement, le groupe a prévu deux sessions consécutives pour enregistrer « Bam Bam Bam », leur troisième album studio. Une cinquantaine de spectateurs y seront conviés à chaque fois. Ils ne se contenteront pas d’assister aux captations. Ils y prendront part activement et apporteront une touche qui sera présente sur le disque. « Nous allons profiter de la présence du public pour enregistrer des chœurs », évoque Damien Chierici. « En fonction du feeling du moment, on leur demandera peut-être aussi de claquer des doigts ou de siffler une mélodie. Tous les morceaux sont déjà composés, nous travaillons sur le disque depuis une dizaine de mois. Mais nous comptons aussi sur la magie du live pour leur apporter un brin de folie supplémentaire. C’est un projet très excitant pour nous tous, on va tous travailler sans filet en essayant de capter l’énergie du moment présent. Il n’y aura pas de triche, tout ce qu’on entendra sur le disque sera joué en live et enregistré le jour-même. »

Yew3 (c) KMERON.jpg

Un documentaire et des clips tournés dans la foulée

Pour y parvenir, Yew pourra compter sur le talent des 7 musiciens expérimentés qui le composent. Savant mélange de rock, de folk et de musique celtique, leur style énergique colle parfaitement avec ce genre de défi. Le groupe profitera aussi de l’occasion pour tourner un documentaire sur ce projet hors du commun et pour mettre en boîte les clips-vidéos destinés à illustrer les chansons. Cette tâche a été confiée au réalisateur liégeois Simon Médard, qui a déjà mis en boîte avec brio les derniers clips de Cocoon et de Dan San. Là aussi, on se réjouit de découvrir le résultat.

GS

25 euros pour prendre part à la fête

Vous rêvez d’assister à l’enregistrement de « Bam Bam Bam », le nouvel album de Yew ? Il n’est pas trop tard, mais il est temps. Jusqu’au mardi 8 août, vous pouvez vous inscrire via le site internet www.yew.be. Plusieurs formules sont proposées pour prendre part au projet et le financer partiellement. Pour 25 euros, vous aurez droit à 1 place pour l’enregistrement et à un remerciement sur la pochette du disque. En fonction de votre budget, il vous sera aussi possible de précommander le disque, de souper avec les membres de Yew après la session ou encore de suivre le groupe lors d’un prochain concert. « La formule qui rencontre le plus de succès est celle qui permet de nous accompagner en backstage sur une de nos prochaines dates », se marre Damien Chierici. S’ils sont aussi généreux en coulisses que sur scène, on comprend pourquoi.

Crédit photos : Gaëtan Streel et KMERON

Les commentaires sont fermés.