Barcella, un magicien des mots de passage en cité ardente

La saison des festivals touche à sa fin, mais les vrais mélomanes ne sont jamais entièrement rassasiés. Heureusement pour eux, c’est sans transition aucune qu’ils vont pouvoir reprendre le chemin des salles de concert. A Liège, ce sera notamment le cas le 26 août prochain, à l’occasion de la venue de Barcella au Reflektor. Un évènement organisé dans le cadre des Rencontres Ecologiques d’été, mais qui n’est pas uniquement réservé aux sympathisants de la cause verte.

Barcella, c’est l’histoire d’un artiste qui a su réconcilier les univers de Bourvil et d’Oxmo Puccino, de Boby Lapointe et d’Arthur H. Originaire de Reims, il prend le nom de jeune fille de sa maman comme nom de scène et forme son premier groupe dès l’âge de 13 ans. Secrètement, il nourrit déjà l'ambition de pouvoir vivre un jour de ses chansons. Un rêve qu’il a mis à exécution dix ans plus tard,  en se lançant dans une carrière marquée par trois albums et de nombreuses distinctions.

 Virtuose de l’écriture, Barcella manie les mots aussi bien que les styles. Le sien est complètement inclassable, lui qui prend un malin plaisir à explorer les époques et les courants musicaux. Seule la magie des mots sert de fil rouge à ses chansons, sans souci pour les convenances et les modes passagères. Ballades, slam, moments plus graves et passages plus festifs… il aime la langue française et la met au service de toutes les émotions. Ses textes sont bourrés de jeux de mots, mais jamais vides de sens. Il y parle des relations humaines, du temps qui passe ou encore de nos petites manies, avec une justesse de ton qui fait sourire autant que réfléchir.

Barcella2 (c) Davide Gostoli.jpg

A la fois libre et varié, le répertoire du chanteur rémois prend une dimension supplémentaire en concert. Accompagné de ses brillants musiciens, ce véritable forçat la scène y impose ses talents de show-man hors pair, tout en générosité et en humour. Le garçon ne se contente pas de nous raconter ses histoires. Il bouge sans cesse, rempli la scène et adopte une gestuelle inventive.

Après la tournée à rallonge qui a suivi la parution de « Puzzle » en 2014, Barcella a décidé de préparer un quatrième album qui verra le jour l’an prochain. Il se produira donc à Liège avec ses anciennes chansons, mais aussi de nouvelles compositions qu’il testera sur scène avant leur mise en boîte. En lever de rideau, on pourra voir à l’œuvre le groupe liégeois « ici », une nouvelle formation qui oscille entre rock et chanson française. L’occasion de voir qu’entre Reims et la cité ardente, l’amour de la langue de Molière ne connaît pas de frontière. 

GS

 > Barcella + Ici, le 26 août 2017 (20h) au Reflektor.
 > Prix libre.

Les commentaires sont fermés.