Pièces de collection et anciennes gloires réunies samedi au Hall Omnisport de Bressoux

Les fans de foot et de cyclisme se frottent les mains. C’est en effet ce samedi qu’aura lieu la huitième édition de la Bourse de Liège, un rendez-vous incontournable pour tous les collectionneurs d’objets liés aux deux sports les plus populaires du pays. Si vous souhaitez acquérir une photo dédicacée du roi Eddy ou un vieil album Panini, c’est le moment ou jamais.

Réunissant près de 50 exposants venus des quatre coins du pays et même de l’étranger, la Bourse de Liège est organisée par William Waseige, le fils de l’ancien coach des Diables Rouges. Il est évidemment le premier à se réjouir de la dimension internationale acquise par l’évènement : « Cette année, nous aurons notamment des exposants originaires de France, d’Allemagne, des Pays-Bas, du Luxembourg et d’Italie. », explique celui qui fut l’assistant de son père lorsqu’il était à la tête de l’équipe nationale algérienne. « C’est intéressant pour les collectionneurs, puisqu’ils auront accès à des pièces qu’ils ne trouveront peut-être pas ailleurs. Au niveau des visiteurs, nous espérons attirer entre plusieurs centaines de personnes. Parmi eux, il y a toujours un noyau dur de passionnés qui passent leurs week-ends à essayer de mettre la main sur les objets les plus rares. On les retrouve dans toutes les bourses du pays, notamment celle de Wanze, une des plus grandes d’Europe. Les autres badauds sont davantage des gens du coin qui viennent par curiosité, mais repartent souvent avec des objets qui leur rappellent les exploits de leurs héros d’enfance. Certains se déplacent aussi pour rencontrer les anciennes gloires du Standard et du FC Liège qui me font chaque année le plaisir de passer. Des personnalités comme Léon Semmeling, Henri Depireux, Luc Ernes, Didier Quain et Raphaël Quaranta ont d’ores et déjà confirmé leur présence, tout comme mon père et mon frère Frédéric. »

Bourse de Liège3 (c) libre de droits.jpg

Un album Panini à 1000 euros

Qui dit Bourse d’échange dit inévitablement pièces de collection. A ce niveau, William Waseige se souvient d’avoir déjà vu passer quelques objets particulièrement prisés lors des éditions précédentes. « Il y a quatre ans, un album Panini de la coupe du monde 1970 au Mexique s’est vendu pour 1000 euros. Il faut dire que c’est le tout premier à avoir été édité, c’est le plus rare et le mieux côté de toute la collection. Chaque année, on retrouve aussi de nombreux articles ayant appartenu à de grands coureurs cyclistes, des gadgets distribués par la caravane du Tour ou encore des vieux maillots. Les biographies de sportifs légendaires et les vieux magazines rencontrent eux aussi un franc succès. » Que ce soit pour dénicher la perle rare ou simplement se souvenir des héros de leur enfance, on conseille vivement aux amateurs de faire un détour par le Hall Omnisport de Bressoux.

G.S.

> Bourse de Liège Cyclisme et Football, le 9 septembre (9h – 12h) au Hall Omnisport de Bressoux (rue Ernest Malvoz 2 à 4020 Liège-Bressoux).
> Prix d’entrée : 3 euros - gratuit pour les moins de 12 ans.

Les commentaires sont fermés.