Bacon Caravan Creek a l’art de prendre son temps

En musique, il y a deux sortes de groupes. Il y a d'abord ceux qui décident de battre le fer tant qu’il est chaud, en sortant régulièrement de nouveaux morceaux pour ne jamais quitter le devant de la scène. Puis il en y a qui préfèrent prendre le temps de bien faire le choses, quitte à faire saliver leur public. Bacon Caravan Creek appartient assurément à la deuxième catégorie.

Entre ses deux premiers opus, le groupe hutois avait déjà mis plus de 5 ans. Record battu, avec 7 longues années pour produire « Odd Places », leur troisième galette. « Nous ne pensions vraiment pas que ça prendrait autant de temps au départ », confie Nicolas Perat, le chanteur de la bande. « Mais chaque membre du groupe a connu des évènements heureux et d’autres plus tristes durant cette période. Cela a considérablement ralenti le processus, mais ça a aussi eu une influence sur les morceaux en tant que tel. Tous ces moments que nous avons traversés servent de fil rouge à l’album. Les paroles sont clairement autobiographiques. »

pressBCC3bassedef.jpg

Un car au départ de Liège pour aller applaudir le groupe à Bruxelles

Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, le groupe se lancera dans une série de concerts pour promouvoir la sortie de l’album. Le premier aura lieu au Botanique, qui prendra clairement des accents liégeois ce soir-là. « Les programmateurs de la salle bruxelloise nous ont demandé de venir présenter le disque chez eux », confie Nicolas Perat. « Mais comme nous ne voulions pas laisser tomber nos fans liégeois, nous avons décidé d’organiser un car. Il partira d’Outremeuse le vendredi 6 octobre à 18h15. L’aller-retour coûte 11 euros par personne et pour s’inscrire, il suffit de nous contacter via notre page Facebook. » Une virée musicale à Bruxelles sans aucun Bob à prévoir ? Mince, ce plan a tout d’une aubaine.

G.S.

 > Bacon Caravan Creek « Odd Places », disponible à partir du 6 octobre chez les disquaires et sur les plateformes de streaming et de téléchargement.
 > En concert avec Monday Penny le 06/10 au Botanique (14 euros en prévente, 17 euros sur place).

 

albumcoverODDPLACES.jpgNotre avis : un disque plein de surprises

Oscillant entre des atmosphères sombres et des passages plus euphorisants, « Odd Places » séduira les amateurs de rock raffiné et d’arrangements poétiques. Les ambiances y sont variées, avec une foule de trouvailles sonores qui permettent à l’ensemble de surprendre en permanence. Le premier single « Bloody » nous refait le coup de l’entêtant « I Wonder » de l’opus précédent, tandis que le refrain de « Into The Light » vous pénètre dans le tympan et se grave instantanément dans votre cortex auditif. Du travail d’orfèvre.

 

Les commentaires sont fermés.