Thot nous offre un visa pour l’Europe

On dit que celui qui ne change pas de cap meurt lentement. Sur son quatrième album, le groupe de rock industriel Thot délaisse les machines pour développer un nouveau son plus organique et plus chaud. Baptisée « Fleuve », cette nouvelle collection de chansons est une ode au voyage et au continent européen.

« Notre tournée précédente nous a permis de visiter de nombreux pays », confie Grégoire Fray, le leader du groupe. « Nous avons joué en Belgique et en France, mais aussi en Allemagne, en Pologne, en Hongrie ou encore en Slovénie. Mon projet solo The Hills Mover m’a lui aussi donné l’occasion de parcourir l’Europe, un territoire que ses habitants connaissent finalement assez mal. Cela m’a donné envie de raconter mon expérience en musique. C’est le fil conducteur du disque, tant au niveau des textes que des ambiances sonores. »

Pour crier son amour au vieux continent, Thot a littéralement pris l’eau. De « Rhein » à « Volga » en passant par « Rhone » ou « Bosphore », chaque titre de l’album est le nom d’un fleuve emblématique. « Nous sommes partis des cours d’eau car la plupart d’entre eux traversent plusieurs pays », explique Grégoire Fray. « Ils contiennent donc en eux la notion de voyage. Le morceau d’ouverture s’appelle ‘Icauna’, le nom latin de l’Yonne. C’est un clin d’œil à mes origines, puisque j’ai grandi en France avant de venir m’installer en Belgique. »

Thot - pochette de l'album.jpg

Un disque enregistré dans les conditions du live

Le résultat final est un disque à la fois riche et intense, un conte poétique où Thot est parvenu à se réinventer complètement. Pour façonner son nouveau son, le groupe a dû sortir de sa zone de confort. Les nappes électroniques qui caractérisaient les productions précédentes du combo sont passées à la trappe. Cette fois, Grégoire Fray et ses complices ont privilégié une approche plus directe, en enregistrant l'album dans les conditions du live. Tous les musiciens ont joué les morceaux en même temps, quitte à commettre de petites erreurs qui finissent par devenir des accidents heureux.

Histoire de promouvoir la sortie du disque, le quatuor s’est lancé dans une série de concerts qui passera le 18 novembre à La Zone. « Ce sera une date toute particulière pour notre bassiste Dimitri Iannello et le notre batteur Gil Chevigné », sourit grégoire Fray. « Ils sont tous les deux liégeois et se réjouissent de se produire en cité ardente. Arielle Moens et moi vivons à Bruxelles, mais nos répétitions ont lieu à Ans. D’une certaine manière, on peut donc dire que Thot jouera à domicile ce soir-là. » Quand on aime voyager, les retours à la maison ont toujours une saveur particulière.

G.S.

 > Thot - « Fleuve » - disponible chez les disquaires et sur les plateformes de streaming et de téléchargement.
 > En concert le 18/11 à La Zone avec Minor/Minor et Billions of Comrades (7 euros).
 
2 places à gagner pour leur concert à La Zone !
 
Vous aimeriez assister au concert de Thot à La Zone ? C’est votre jour de chance, on vous y invite ! Pour participer, rien de plus simple. Il suffit d’envoyer vos coordonnées complètes avant le 16 novembre à l’adresse e-mail thot@thotweb.net avec la mention "concours Meuse04". Le gagnant sera averti par e-mail et pourra entrer gratuitement à la soirée en compagnie de la personne de son choix.

Écrire un commentaire

Optionnel