Le concert de clôture des Ardentes révélé pendant les Transardentes

Samedi soir aux Transardentes. Dès l’ouverture des portes du Palais 12, les clubbers découvrent en avant-première le nom du groupe qui clôturera les Ardentes cet été. Le nom de Massive Attack s’affiche en grand sur les écrans, suscitant une jolie vague d’enthousiasme dans la foule.

L’opération-charme orchestrée par les organisateurs des Ardentes a marché comme sur des roulettes. Les responsables du festival pouvaient légitimement se montrer satisfaits des réactions suscitées par cette annonce, d’autant qu’ils sont parvenus à préserver le secret jusqu’au bout.

Massive Attack1 (c) libre de droits.jpg

Des millions d’albums vendus pendant les nineties

Programmés en tête d’affiche du dimanche, le groupe de Bristol a marqué les années ’90 en publiant coup sur coup « Blue Lines », « Protection » et « Mezzanine », trois albums vendus à des millions d’exemplaires de par le monde. S’ils ont connu moins de succès par la suite, ils n’en restent pas moins une figure majeure de la scène musicale anglaise. Des hymnes comme « Unfinished Sympathy », « Protection », « Teardrop » ou encore « Angel » feront à coup sûr des ravages sur la plaine de Coronmeuse. En 2014, le groupe avait d’ailleurs déjà clôturé les Ardentes avec un show époustouflant. L’annonce de leur retour permet également aux fans d’espérer la parution d’un nouvel album, sept ans après le fort réussi « Heligoland ».

Il s’agit là de la troisième confirmation pour le festival liégeois, après le rappeur bruxellois Damso et la légende du grime anglais Skepta. Les organisateurs nous ont néanmoins promis que de nouvelles confirmations tomberaient dans les prochaines semaines. Quelque chose nous dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

G.S. 

 > Les Ardentes 2018, du 5 au 8 juillet 2018 sur la plaine du Parc Astrid.
 > Des pass 4 jours sont disponibles pour 110 euros jusqu’à la fin du mois de décembre. Dès le mois de janvier, ils coûteront 120 euros.
 > Préventes à la Fnac, au MediaMarkt, à Belle-Île et sur www.lesardentes.be

Les commentaires sont fermés.