Orelsan rejoint l’affiche des Ardentes

Les quatre têtes d’affiche des Ardentes sont connues. Après Damso le jeudi, Wiz Khalifa le vendredi et Massive Attack le dimanche, c’est au tour d’Orelsan d’être confirmé pour servir le bouquet final du samedi. Une consécration somme toute logique pour celui qui s’est imposé comme l’indiscutable numéro 1 du rap français en 2017. Avec 300 000 albums vendus en 2 mois à peine, son album « La Fête est Finie » porte bien mal son nom.

Qui aurait cru que ce jeune homme originaire d’Alençon, dans l'Orne, s’imposerait en quelques années comme le nouvel homme fort du rap français ? En 2009, il faisait parler de lui pour la première fois avec deux morceaux qui l’ont mené au tribunal pour provocation à la violence à l’égard des femmes. Il a ensuite été relaxé, parce qu’il a su démontrer que les propos qu’il tenait dans ces morceaux étaient ceux d’un personnage de fiction. Une polémique dont il se serait malgré tout bien passé et qui n’est pas sans rappeler celle dont fait aujourd’hui l’objet le bruxellois Damso.

orelsan-live.jpg

Musique, TV, ciné… rien ne résiste à Orelsan
 
Son deuxième opus baptisé « Le Chant des sirènes » lui permettra de se hisser vers les sommets, avec un disque de platine et deux Victoires de la musique à la clé. Il poursuivra ensuite en duo et sur tous les terrains avec son acolyte Gringe. Que ce soit sur disque (l’album « Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters »), à la télé  (la série « Bloqués ») ou au cinéma (le film « Comment c’est loin »), le succès sera aussi insolent que retentissant.
En octobre de cette année, Orelsan publiait « La Fête est finie », un troisième album solo dans lequel on retrouve des collaborations avec Nekfeu, Maître Gims ou encore notre Stromae national. Déjà vendu à plus de 300 000 exemplaires, il est un des plus gros cartons de l’année, tous genres confondus. Ce triomphe, Orelsan le doit à son style à part dans le milieu du rap francophone. Sa plume trempée dans l’acide, son art de la formule qui fait mouche, son humour désabusé et son sens aiguisé de l’observation en font un personnage séduisant pour les ados, mais aussi pour les plus âgés. Le public liégeois peut d’ores et déjà lui réserver un triomphe.

G.S. 

 > Les Ardentes 2018, du 5 au 8 juillet 2018 sur la plaine du Parc Astrid.
 > Des pass 4 jours sont disponibles pour 110 euros jusqu’à la fin du mois de décembre. Dès le mois de janvier, ils coûteront 125 euros.
 > Préventes à la Fnac, au MediaMarkt, à Belle-Île et sur www.lesardentes.be

Les commentaires sont fermés.