Intergalactic Lovers part à la conquête du public liégeois

En Belgique, la frontière entre le Nord et le Sud n’est pas que linguistique. Elle est aussi culturelle. Prenez Intergalactic Lovers, par exemple. Cette formation originaire d’Alost cartonne en Flandre. Diffusion massive de leurs singles en radio, présences répétées dans les plus grands festivals, concerts complets à l’Ancienne Belgique… rien ne leur résiste. En Wallonie, pourtant, il semble qu’ils ont plus de mal à se faire une place au soleil. 

Intergalactic Lovers3 (c) EllieVdB.jpg« J’avoue que je ne comprends pas bien pourquoi nous n’arrivons pas à nous faire connaître au Sud du pays », confie Lara Chedraoui, la pétillante chanteuse du combo. « C’est d’autant plus dingue que nous avons aussi du succès à l’étranger, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas. Mais je suis consciente que le problème est le même pour de nombreux groupes francophones. A part quelques exceptions comme Hollywood Porn Stars et Girls in Hawaii, peu de groupes wallons ont du succès en Flandre. Il y a pourtant beaucoup de talent dans notre pays. » 

Des chansons qui vous font lâcher prise

Bien décidés à réparer cette injustice, Lara et les siens ont lancé une nouvelle opération-charme envers le public francophone. Elle passera notamment par un concert prévu le 7 février prochain au Reflektor. Ils seront là pour défendre « Exhale », un troisième opus publié en septembre dernier. Privilégiant une écriture hyper-efficace, le quatuor propose là un petit concentré de pop-rock de haut vol. « Le titre de l’album signifie ’souffle’ », précise Lara Chedraoui. « De nos jours, la vie est tellement stressante qu’on oublie parfois de lâcher prise et de relativiser. C’est le thème principal des chansons que l’on retrouve sur le disque. Nous vivons tous avec nos angoisses, notamment à cause de la pression sociale qui fait qu’on se sent parfois différents des autres. Avec nos morceaux, nous voulons donner envie aux gens de passer un bon moment, sans se soucier du regard que l’on porte sur eux. »

C’est le genre de programme que tout le monde apprécie, quelle que soit notre langue maternelle.

 

G.S. 

 > Intergalactic Lovers + Tin Fingers, le 07/02 (20h) au Reflektor.
 > Préventes (16 euros) disponibles au Reflektor, au MediaMarkt, à la Fnac, au stand infos de Belle-Ile et sur www.reflektor.be  

Les commentaires sont fermés.