Le premier frigo partagé de Liège a ouvert ses portes !

On dit que les liégeois ont le cœur sur la main. Visiblement, celles et ceux qui viennent étudier en cité ardente aussi. En septembre dernier, 7 étudiants ont signé un nouveau bail dans un kot situé au numéro 332 de la rue Saint-Léonard. La condition pour pouvoir y entrer ? Mettre en place un espace avec un frigo partagé. Depuis le 25 février dernier, tous ceux qui le souhaitent peuvent accéder à ce frigo pour y déposer ou y prendre gratuitement des denrées périssables. Une initiative qui existait déjà dans d’autres villes européennes mais pas à Liège, où elle rencontre d’ores et déjà un franc succès.

« La nécessité de faire aboutir ce projet était clairement spécifiée dans l’annonce », explique Mickaël Paulet (photo), un toulousain qui étudie les sciences économiques et de gestion à HEC. « J’ai directement été séduit par l’idée, qui est à la fois très simple et super utile. Dès le mois de septembre, nous nous sommes réunis tous ensemble pour voir comment nous pourrions nous y prendre. Nous avons notamment été visiter d’autres initiatives similaires. A chaque fois, les gens qui nous ont reçus étaient un peu surpris par notre jeune âge. Nous avons aussi organisé deux évènements en octobre et en novembre pour faire connaître notre projet dans le quartier. »

Friskot1 (c) Gilles Syenave.jpg

Du jus de fruit et des céréales pour le petit déjeuner des enfants

Le 25 février dernier, le grand jour est enfin arrivé. Inauguré en toute simplicité, le Friskot a directement rencontré un grand succès. « La soirée d’inauguration a vraiment décuplé notre popularité », sourit Sabine Tamyamba (photo), une infirmière en herbe qui s’occupe du volet Communication du projet. « Du jour au lendemain, nous sommes passés de 150 à plus de 800 abonnés sur Facebook. Nous assurons des permanences du lundi au vendredi, de 17h à 19h. Et nous voyons déjà venir quelques habitués, tant au niveau des donateurs que des bénéficiaires. Généralement, ces derniers sont des gens fort précarisés. Certains d’entre eux ont des enfants et sont heureux de pouvoir leur apporter un jus de fruit ou des céréales pour le petit déjeuner du lendemain. On sent déjà qu’on est utiles, ce qui est très motivant pour la suite. »

Le 15 mars prochain, le Friskot organisera un atelier expliquant de manière ludique comment réduire le gaspillage alimentaire. L’occasion d’échanger ses bons plans et de découvrir cette petite équipe à la fois enthousiaste et motivée.
 
G.S. 

 > Le Friskot, 332 rue Saint-Léonard à 4000 Liège.
 > Ouvert du lundi au vendredi inclus de 17h à 19h.

Un lieu où l’on vient chercher à manger, mais aussi se confier

La vocation sociale d’un projet comme le Friskot est évidente. Pourtant, il ne faut pas négliger l’autre objectif du projet, qui est de lutter contre la solitude. « Tous les gens qui viennent ici prennent le temps de discuter avec nous », remarque Sabine Tamyamba « C’est d’ailleurs pour ça que je fais autant de permanences depuis l’inauguration : j’adore le contact humain ! Ils se confient souvent sur leur situation ou nous demandent si nous ne connaissons pas des recettes pour préparer tel ou tel ingrédient. Des projets comme le Friskot sont d’excellents moyens pour briser la glace et entamer le dialogue. »

Les commentaires sont fermés.