Dalton Telegramme présente son nouveau répertoire

La saison des festivals touche à sa fin, mais les vrais mélomanes ne sont jamais complètement rassasiés. Heureusement pour eux, c’est sans transition aucune qu’ils vont pouvoir reprendre le chemin des salles de concert. A Liège, ce sera notamment le cas le 25 août prochain, à l’occasion de la venue de Dalton Telegramme au Reflektor. Un évènement organisé dans le cadre des Rencontres Ecologiques d’été, mais qui n’est pas uniquement réservé aux sympathisants de la cause verte.

L’histoire de Dalton Telegramme commence en 2009, lorsque le chanteur et guitariste Quentin Maquet décide de monter un groupe avec ses acolytes Olivier Cox (batterie), Rémi Rotsaert (guitare) et Bernard Thoorens (basse). Après quelques mois de répétition, le groupe se distingue en remportant coup sur coup le Franc’off de Spa, le concours Musique à la française, « Les Talents Acoustic » sur TV5 Monde puis « Du F. dans le texte ». Déjà auteurs de 2 EP’s en 2013 et 2014, les liégeois publient ensuite « Sous la Fourrure », un recueil de 12 titres qui mélange allègrement le folk, la musique country et la chanson française. Deux ans plus tard, c’est avec le renfort de la choriste et claviériste Fanny Van hammée, déjà aperçue dans le duo féminin Faon Faon, qu’ils se rappellent à notre bon souvenir. Désormais transformé en quintet, le groupe débarque avec un tout nouveau répertoire.

Dalton_Telegramme1 (c) Véronique_Malmendier.jpg

Style plus varié

« L’enregistrement de notre deuxième album est à présent terminé », nous a confié Quentin Maquet. « Le disque devrait sortir en février 2019. D’ici-là, nous avons décidé de nous produire en concert une fois par mois, histoire de prendre les nouveaux morceaux en main. Nos prochains concerts seront donc un mix de nouvelles compositions et de titres plus anciens. Au niveau du style, je pense que le prochain album sera plus varié que son prédécesseur. On a composé plus librement, sans se fixer aucune limite. Du coup, on y trouve des sonorités inattendues, même si notre marque de fabrique reste reconnaissable. »

En lever de rideau de leur concert, on pourra voir à l’œuvre Chicos y Mendez, le duo formé par David Méndez Yépez et  Thibault Quinet. La soirée s’achèvera sous les coups de butoir de Christophe Danthinne, le chanteur du groupe hutois Showstar. Il prendra possession des platines, histoire de faire danser les amateurs de pop et de rock. La rentrée scolaire approche, mais on n’a pas fini de faire la fête.

 

G.S.

> Dalton Telegramme + Chicos Y Mendez + Showstar (DJ set), le 25 août (20h) au Reflektor.
 > Entrée : € 10 (pas de préventes).

Les commentaires sont fermés.