Rock : le Reflektor ressuscite les guitares

Le rock est mort, vive le rock. Souvent annoncée depuis quelques années, la mise en bière de la musique du diable n’aura finalement pas lieu tout de suite. C’est en tout cas ce qu’on se dit en voyant la programmation du Reflektor, qui a décidé de tout miser sur les guitares dans les semaines à venir.

Mercredi, c’est un groupe emblématique des nineties qui entamera le bal. Therapy? sera en effet en bord de Meuse, pour un show qui affiche complet depuis de nombreux mois. Notamment connu pour ses 5 passages au festival Rock Werchter, dont trois d’affilée entre 1994 et 1996, le combo irlandais s’est aussi distingué avec quelques tubes planétaires comme « Screamager », « Diane » ou encore « Nowhere ». Toujours aussi productifs malgré les années de route, Andy Cairns et sa bande seront en bord de Meuse pour défendre « Cleave », leur quinzième album fraîchement paru.

The Sore Losers1 (c) libre de droits.jpg

Une semaine plus tard, le 17, ce sont les Limbourgeois de The Sore Losers (photo) qui se produiront place Xavier Neujean. Véritables stars en Flandre, où ils remplissent les plus grandes salles, les quatre gaillards ne bénéficient pas encore du même statut du côté francophone. Leur rock racé a pourtant tout pour plaire aux fans de Black Sabbath, des White Stripes ou encore de Led Zep’. Histoire de nous mettre en jambe, les programmateurs du Reflektor ont eu la bonne idée de programmer Romano Nervoso, un groupe lui aussi réputé pour envoyer du lourd. Ça va chauffer.

Minuit2 (c) libre de droits.jpg

La rage de It It Anita, l’élégance de Theo Clark

Viendront ensuite deux rendez-vous avec des fers de lance de la scène rock liégeoise. Le jeudi 18, les membres d’It It Anita viendront présenter « Laurent », leur excellent nouvel album. Influencés par Sonic Youth, Nirvana ou encore Pixies, ils signent là un opus franchement emballant pour tous ceux qui ont grandi avec le rock indépendant des nineties. Le lendemain, c'est Theo Clark qui viendra nous enchanter avec ses mélodies pop et ses envolées plus bruitistes. 

Plus tard en octobre, le Reflektor accueillera encore Minuit (photo), le groupe formé par les enfants de Catherine Ringer et du regretté Fred Chichin de Rita Mitsouko. Ce mois décidément très rock ‘n roll s’achèvera dans le bruit et la fureur avec la venue de Life of Agony, une légende du métal alternatif. Les murs vont trembler, sur la place Xavier Neujean.

G.S.

 > Therapy?, le 10/10 à 20h (complet).
 > The Sore Losers + Romano Nervoso, le 17/10 à 20h (15 euros).
 > It It Anita + Mambo, le 18/10 à 20h (14 euros).
 > Theo Clark + Alaska Gold Rush, le 19/10 à 20 h (14 euros).
 > Minuit, le 27/10 à 20h (16 euros).
 > Life of Agony + Billybio + All Hail The Yeti le 31/10 à 20h (29 euros).
 > Préventes disponibles au Reflektor, au MediaMarkt, à la Fnac, au stand infos de Belle-Ile et sur www.reflektor.be

Les commentaires sont fermés.