Idées-cadeaux : des artistes liégeois sous le sapin

Le père Noël est à court d’idées, cette année ? Rassurez-vous, nous sommes là pour l’aider. Quels que soient les goûts musicaux de la personne à qui vous aimeriez faire plaisir, il y a fort à parier qu’un artiste liégeois a publié cette année un disque qui pourrait lui convenir. De la chanson française au hip hop en passant par le rock pur et dur, petit tour d’horizon des albums « Made in Liège » qui feront fureur sous le sapin.

C’est du côté des artistes qui chantent en français que la moisson a été la plus prolifique cette année. On doit ainsi l’un des plus beaux crus de 2018 à Mademoiselle Nineteen (photo). Même s’il a été enregistré dans la ville des Beatles et de Steven Gerrard, son album « Liverpool » fait bel et bien la part belle à la langue de Voltaire. Toujours en français, le duo Mandaye, a dévoilé « Kaleidoscopique Epoque », une œuvre magistrale qui s’adresse avant tout aux fans de Serge Gainsbourg et d’Arthur H. On s’en voudrait aussi d’oublier Jeronimo, qui a publié un nouvel opus sous le nom de Jérôme Mardaga. Avec ses nappes électroniques répétitives et ses textes hypnotiques, son « Raid Aérien » marque une véritable rupture avec les productions précédentes du bonhomme.

King Lee1 (c) libre de droits.jpg

Du rap, du folk et du rock’n’ roll made in Liège

Rayon hip hop, c’est avant tout l’ancienne garde qui s’est distinguée cette année. L’excellent King Lee (photo) a en effet marqué les esprits avec « The Shine & The Elementz », un recueil de 13 titres où l’ancien membre de Starflam s’est visiblement fait plaisir. La plume toujours trempée dans l’acide, il y évoque des thèmes comme la nostalgie, le capitalisme ou encore son autre grande passion en-dehors de la musique : le Standard de liège !

Vous préférez du folk ? Pas de problème, on en a ! Jamais à court d’idées, les membres de Yew ont publié cette année un album entièrement enregistré en public. Le résultat se nomme « Bam Bam Bam », un disque contemplatif et puissant où le groupe délaisse les influences celtiques de ses débuts. 2018 fut aussi l’année du premier opus d’Everyone is Guilty, un groupe formé par Mirco Gasparrini (Blue Velvet), Pierre Mulder (Lieutenant) et Jérôme Mardaga (Jeronimo, oui, encore lui). Enregistré à Denver en compagnie du légendaire Slim Cessna, « A Wolf & A Lamb » est le disque parfait pour les amateurs de sonorités roots et de grands espaces.

It It Anita4 (c) Jan Rijk.jpg

Notre coup de cœur numéro 1 de l’année revient cependant à It It Anita (photo : Jan Rijk), qui a franchi un nouveau palier en 2018. Leur deuxième opus baptisé « Laurent » est un petit condensé de rock intense et percutant, quelque part entre Nirvana, Pixies et Sonic Youth. Sans doute pas la bande-son idéale pour le repas de famille, ceci dit. Sauf si vous voulez un Noël qui décoiffe.

G.S.

Les commentaires sont fermés.