Deux ans après « City Lights », Pierre Dumoulin retourne à l’Eurovision

Ce n’est pas une première mondiale, mais c’est assez rare pour être souligné. Pour la deuxième fois en l’espace de trois ans, c’est le Liégeois Pierre Dumoulin qui a écrit la chanson qui représentera la Belgique à l’Eurovision. Après le « City Light » de Blanche, qui avait décroché une jolie quatrième place en 2017, il signe cette fois le morceau « Wake Up », qui sera interprété par l’ancien candidat de The Voice Eliot Vassamillet.

« Ma première participation à l’Eurovision était un pur hasard », confie celui qui est aussi le chanteur du groupe Roscoe. « J’avais simplement flashé sur la voix de Blanche. J’ai composé ce morceau pour elle, mais pas du tout dans l’idée de prendre part à ce concours. L’initiative est venue de la RTBF, qui aimait bien la chanson et voulait la présenter à son jury de sélection. Blanche et moi n’avons accepté qu’à la dernière minute, nous étions très surpris d’avoir été choisis. »

Pierre Dumoulin1 (c) Clementine Colson.jpg

L’Eurovision, ce monde à part

Pierre a alors découvert un monde dont il ne soupçonnait même pas l’existence. Quinze jours durant, il a côtoyé un monde à part, où l’on vit jour et nuit au rythme du concours. Une aventure incroyable, qui a sans doute été pour beaucoup dans son envie d’y retourner cette année. « Je suis vraiment tombé de ma chaise en voyant tout ce que représente l’Eurovision pour certaines personnes », sourit-il. « Il y a toute une communauté de fans absolus, qui attendent cet évènement pendant toute l’année. Au départ, je dois avouer que j’en avais une image assez péjorative. Mais ce sont de vrais passionnés de musique, avec un réel esprit d’ouverture. A côté du kitsch de certains candidats, il y a d’ailleurs beaucoup d’artistes très intéressants. Je suis par exemple tombé sous le charme de Salvador Sobral, le Portugais qui a gagné cette année-là. J’ai aussi fait la connaissance d’autres compositeurs, dont l’Eurovision est le principal gagne-pain. Ils écrivent tous les ans de nouveaux morceaux pour le concours. »

Un morceau sur l’engagement de la jeunesse

Cette année, la participation de Pierre ne doit rien au hasard. Il a d’ailleurs proposé trois chansons différentes au jury de la RTBF. Le choix s’est finalement porté sur « Wake Up », un tube électro-pop rythmé qui évoque l’engagement politique de la jeunesse d’aujourd’hui. « J’ai écrit ce titre il y a plusieurs mois, bien avant le mouvement des jeunes pour le climat », précise-t-il. « J’imagine que d’une certaine manière, on le sentait déjà venir. Je trouve en tout cas que la mélodie et les paroles collent bien avec la personnalité d’Eliot. Malgré ses 18 ans, c’est quelqu’un d’assez mature et déterminé. Ce serait génial de faire aussi bien avec lui qu’avec Blanche, mais ne comptez pas sur moi pour faire des pronostics. On va surtout là-bas pour vivre une belle expérience, le reste ne serait que du bonus. »

33 ans après « J’aime la vie », Sandra Kim sera-t-elle enfin détrônée ? Réponse à Tel Aviv, le samedi 18 mai.

G.S.

Photos : Clementine Colson - Filip Van Roe

Les commentaires sont fermés.