- Page 2

  • D6bels Music Awards : quels artistes liégeois seront primés ?

    Joëlle Scoriels2 (c) libre de droits.jpg

    Saviez-vous que le terme « nominé » ne fait pas partie de la langue française ? Dérivé du mot anglais « nominee » que l’on entend à longueur de cérémonie des Oscars et des Grammy Awards, cet anglicisme a fait son apparition en France lorsque sont nés d’autres galas du genre comme les Césars et les Victoires de la musique. On devrait à nouveau l’entendre régulièrement à l’occasion de la soirée des D6bels Music Awards, une petite sauterie où les liégeois seront fort bien représentés.

    Créée à l’initiative de la RTBF, la cérémonie des D6bels Music Awards se tiendra le 26 janvier prochain dans les studios de Médias Rives à Liège. Elle sera présentée par la belle Joëlle Scoriels et diffusée en direct sur La Deux. Parmi les artistes en lice pour décrocher la timbale, on retrouve un bon nombre de liégeois : Nicolas Michaux dans les catégories de l’album de l’année, du meilleur artiste masculin, de la révélation et de l’artiste La Première, Kennedy’s Bridge pour le meilleur groupe et l’artiste Pure FM, Gaëtan Streel parmi les artistes La Première, Dan San pour le meilleur groupe, le meilleur visuel et l’artiste La Première et enfin Baloji pour le meilleur clip vidéo et l’auteur/compositeur de l’année.

    Nicolas Michaux1 (c) libre de droits.jpg

    Stromae Alice on The Roof et Loïc Nottet avaient triomphé l’an dernier

    Avec 3 représentants liégeois parmi les quatre gagnants potentiels, la catégorie des artistes La Première est indiscutablement celle où la cité ardente a le plus de chances de triompher. Seul le bruxellois Témé Tan pourrait empêcher Nicolas Michaux, Dan San ou Gaëtan Streel de repartir avec les lauriers du vainqueur. Ce serait une victoire inédite puisque l’an dernier, aucun des artistes liégeois présents n’avait été primé lors d’une cérémonie largement dominée par Stromae, Alice on the Roof et Loïc Nottet. Cette année, ce sont avant tout Mustii (6 citations), Puggy (6), Kid Noize (4) et Nicolas Michaux (4) qui font office de grands favoris.

    Si vous souhaitez soutenir l’ancien chanteur d’Eté 67 ou un autre de vos petits chouchous, sachez qu’il est encore possible de commander vos billets pour la grand-messe. Ne manquez pas l’occasion de vous y rendre et de vous manifester, les artistes liégeois comptent sur votre soutien !

     > Les D6bels Music Awards, le 26 janvier (18h30) dans les studios de Médias Rives à Liège.
     > Billets (15 euros) disponibles à la Fnac et via www.rtbf.be/d6belsawards.

  • Le chanteur jamaïcain Sean Paul sera aux Ardentes cet été

    Sean Paul2 (c) libre de droits.jpeg

    Aux Ardentes, les têtes d’affiches se suivent mais ne se ressemblent pas. Deux jours à peine après l’annonce de la venue de Liam Gallagher et de Julien Doré, c’est le chanteur jamaïcain Sean Paul qui vient de s’ajouter à l’affiche du festival. Une confirmation qui ravira à coup sûr les amateurs de reggae-dancehall et de grand show à l’américaine.

    Auteur de 6 albums studios qu’il a vendus à plus de 10 millions d’exemplaires à travers le monde, Sean Paul Ryan Francis Henriques viendra à Liège le vendredi 7 juillet pour présenter sa nouvelle livraison. Auteur de plusieurs tubes interplanétaires sous son nom propre, il est aussi connu pour ses nombreuses collaborations, notamment avec Beyoncé sur « Baby Boy » et avec Rihanna sur « Break It Off ». Marié à la jolie présentatrice TV Jodi Stewart, le chanteur à la crête a annoncé récemment qu’il deviendra l’heureux papa d’un petit garçon en février prochain. Une naissance qu’il viendra célébrer quelques mois plus tard en bord de Meuse, devant un public réputé pour son accueil chaleureux.

    > Les Ardentes 2017, du 6 au 9 juillet sur la plaine du Parc Astrid.
    > Des billets pour la journée du 7 juillet avec Sean Paul sont en vente pour 55 euros. Les pass 4 jours sont disponibles pour 120 euros.
    > Préventes à la Fnac, au MediaMarkt, à Belle-Île et sur www.lesardentes.be

  • Un nouveau lieu culturel ouvre ses portes en Roture

    KulturA1 (c) libre de droits.jpg

    Ce n’est pas tous les jours que Liège accueille une nouvelle salle de concert. Le 20 janvier, un espace entièrement dédié à la culture ouvrira ses portes au 13 rue roture, là où se trouvait jadis le Cirque Divers, plus tard rebaptisé le Tipi puis le Live Club. On y trouvera deux salles de spectacle, un snack, des bureaux, des logements pour les artistes, une salle d’exposition et une autre dédiée aux arts de la scène. Concerts, soirées, expos, bonne bouffe… ce nouveau lieu a d’ores et déjà tout pour toucher les liégeois en plein cœur.

    KulturA2 (c) libre de droits.jpgAu total, près de 380 coopérateurs ont permis à cet ambitieux projet de voir le jour. Ils font partie des 30 associations qui se sont réunies pour acquérir l’ancien Live Club et le rénover de fond en comble. « En 2015, nous avons lancé le projet Dynamo Coop », se souvient Alex Stevens, qui fait partie de l’aventure depuis le départ. « C’est une initiative privée qui vise à venir en aide aux artistes et aux programmateurs d’évènements  Nous avons lancé une première levée de fonds qui nous a permis d’acquérir un hangar dans le quartier Saint-Léonard. Il permet aujourd’hui à une trentaine de personnes de travailler dans des ateliers de lutherie, de scénographie, de construction de décors ou encore de design. Quand nous avons appris que le Live Club était à vendre, nous nous sommes dit que c’était une belle opportunité de faire revivre un lieu qui a toujours eu une place à part dans la vie culturelle liégeoise. Après avoir acquis le lieu, nous l’avons rénové pour le transformer en un vaste espace multifonctionnel que nous avons baptisé KulturA. Certains jours, plus de 25 personnes venaient nous aider gratuitement pour avancer dans les travaux. »

    Trente associations et un nombre infini de possibilités

    KulturA3 (c) libre de droits.jpgConcrètement, 30 associations se partageront le lieu, ses infrastructures et son agenda. Un véritable cadeau du ciel pour tous ces bénévoles qui devaient parfois remuer ciel et terre pour organiser les évènements qui leur tenaient à cœur. Grâce à la multitude de personnes impliquées dans le projet, la programmation s’annonce incroyablement riche et variée. Concerts rock avec les collectifs Honest House et JauneOrange, exposition de peintures de Jacques Flechemuller, soirées électros avec La Superette et Liege Electronic Archives… le programme des premiers jours annonce d’ailleurs bien la couleur. « Les Jeunesses musicales font également partie du projet », souligne Alex Stevens. « Il y aura donc aussi des spectacles pour le jeune public. On ne se limitera d’ailleurs pas à la musique puisque le collectif de vidéastes Sauvage Sauvage est de la partie. Le lieu sera aussi disponible à la location, mais les associations qui sont impliquées depuis le début auront la priorité dans l’agenda. » En même temps que ce nouvel espace, c’est tout un monde de possibilités qui s’ouvre pour les amateurs de culture.

     > KulturA., ouvert à partir du 20 janvier 2017 au 13 rue Roture
     > Infos et agenda sur www.kulturaliege.be