Chanson - Page 4

  • Liam Gallagher (Oasis) et Julien Doré à l’affiche des Ardentes !

    Liam-Gallagher1 (c) libre de droits.jpg

    Les programmateurs des Ardentes avaient annoncé une édition 2017 plus rock que celle de l’an dernier. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont entrain de tenir parole. Quelques semaines après Placebo, c’est un nouvel artiste majeur des années ’90 qui a été confirmé à l’affiche du festival. Il s’agit de Liam Gallagher, l’ancien turbulent chanteur d’Oasis. Il se produira en bord de Meuse le dimanche 9 juillet tout comme Julien Doré, qui a également été annoncé aujourd’hui.

    En compagnie de son frère Noel, Liam Gallagher fut la figure de proue d’un groupe aujourd’hui devenu culte pour tous les amateurs de pop anglaise. Des tubes planétaires tels que « Wathever », « Wonderwall » ou encore « Don’t Look Back in Anger » ont permis à Oasis d’acquérir le statut de plus grand groupe de rock au monde à la fin des années ’90. Les légendaires bisbrouilles entre les deux frères aux gros sourcils ont néanmoins eu raison du combo. Le 28 août 2009, Liam et Noel se disputent violemment quelques minutes avant de se produire au festival Rock-en-Seine à Paris. Un énième conflit qui pousse ce dernier à annuler le concert et à quitter le groupe. Orphelin de son compositeur en chef, Oasis annonce la fin de l’aventure dans la foulée.

    Son frère Noel sera au Stade Roi Baudouin cet été 

    Tous deux ont ensuite connu une carrière honorable, mais sans jamais atteindre les mêmes succès qu’à leurs débuts. Noel Gallagher enregistre et tourne encore régulièrement avec ses High Flying Birds, ils assureront d’ailleurs la première du concert de U2 au stade Roi Baudouin cet été. Liam a quant à lui relancé un projet collectif avec Beady Eye, mais c’est sous son nom propre qu’il se produira aux Ardentes. Il y viendra pour présenter un premier album solo annoncé pour le printemps prochain.

    Julien Doré1 (c) libre de droits.jpg

    Julien Doré lui aussi confirmé

    Autre confirmation d’envergure : celle de Julien Doré, lui aussi programmé le dimanche 9 juillet. L’ancien vainqueur de la Nouvelle Star a parcouru un très beau bout de chemin depuis sa première venue aux Ardentes en 2009. En octobre dernier, il publiait « & », un quatrième album qui figure aujourd’hui au sommet des ventes en France et en Belgique francophone. Jonglant avec ses carrières de chanteur, d’acteur et de réalisateur de clips, le beau gosse d’Alès dans le Gard ne s’est plus produit à Liège depuis 2012 et un concert mémorable au Forum. Ses retrouvailles avec le public de la cité ardente n’en seront que plus enflammées.

     > Les Ardentes 2017, du 6 au 9 juillet sur la plaine du Parc Astrid.
     > Des billets pour la journée du 9 juillet avec Liam Gallagher et Julien Doré sont en vente pour 55 euros. Les pass 4 jours sont disponibles pour 120 euros.
     > Préventes à la Fnac, au MediaMarkt, à Belle-Île et sur www.lesardentes.be

  • Zazie viendra enregistrer son prochain DVD live le 10 décembre au Forum de Liège

    03-zazie-720x340.jpgLa chanteuse française Zazie termine en ce moment sa tournée baptisée « L’Heureux Tour ». Une tournée organisée en marge de son dernier et neuvième album intitulé « Encore Heureux », et qui passera par Liège.

    On se souvient que Zazie était venue se produire cet été aux Francofolies de Spa. Elle est de retour en province de Liège pour un événement particulier. Car juste avant sa toute dernière date programmée le 15 décembre prochain à Paris, Zazie viendra en concert une dernière fois en Belgique, le samedi 10 décembre à 20 heures au Forum.

    Un lieu mythique que la chanteuse a choisi pour tourner les images de sa tournée qui s'achève. En effet, elle profitera de sa venue au Forum de Liège pour enregistrer son prochain DVD "live" qui sortira en 2017. Notons encore qu'il reste actuellement les quelques dernières places de catégorie 1, au prix de 65 euros.

    > Infos et tickets au 04/223.18.18 ou sur le site www.leforum.be.

  • Nicolas Michaux fait étape au Reflektor

    Nicolas Michaux2 (c) libre de droits.jpg

    Un des singles issus de l’album de Nicolas Michaux s’appelle « Croire en ma chance ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a joint le geste à la parole. Après deux disques et un joli succès avec le groupe Eté 67, le chanteur liégeois a décidé de changer d’air. Il est d’abord parti vivre un an au Danemark, avant de revenir au pays pour emménager à Bruxelles. C’est là qu’il a composé l’essentiel de « A la vie, à la mort », son premier album en solo.

    Paru en avril dernier, « A la vie, à la mort » est un petit concentré de pop élégante et classieuse, quelque part entre Paul Mc Cartney et Dominique A. Tiraillé entre ses influences anglo-saxonnes et françaises, Nicolas y alterne les morceaux dans sa langue maternelle et ceux en anglais. Le tout forme un ensemble de mélodies finement ciselées qui a recueilli un joli succès, et pas seulement chez nous. Il a aussi fait l’objet de très bonnes critiques dans toute la presse française, ce qui a permis à Nicolas et ses musiciens d’entamer une longue tournée à travers l’hexagone.

    « Après la sortie du disque, nous avons joué dans différents festivals, notamment aux Ardentes et aux Francofolies de Spa », rappelle-t-il. « Depuis septembre, nous avons entamé un long périple entre la Belgique et la France. Pour vaincre la monotonie, nous avons décidé de laisser une large place aux envies du moment. Nous pouvons puiser dans un répertoire d’une vingtaine de morceaux, parmi lesquels des inédits et des reprises. Nous modifions donc notre set-list tous les soirs, en fonction de l’atmosphère de la soirée. »

    Nicolas Michaux1 (c) libre de droits.jpg

    Sur la route vers l’Auvergne dès le lendemain du concert à Liège

    Parmi les nombreux concerts encore prévus pour Nicolas et sa bande, celui programmé ce jeudi au Reflektor est évidemment particulier. Le gaillard a beau vivre désormais à Bruxelles, il n’en reste pas moins très attaché à la cité ardente. « Ce sera effectivement une date très spéciale pour moi », sourit-il. « Il y aura beaucoup d’amis et de membres de ma famille dans la salle, je serai sans doute un peu plus nerveux que d’habitude. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller au Reflektor depuis son ouverture, je me réjouis de découvrir cette salle dont on m’a dit le plus grand bien. Ce sera d’autant plus chouette que nous jouerons avec Great Mountain Fire, un groupe avec lequel nous nous entendons bien et avec qui nous partageons le même batteur. »

    Le lendemain de leur concert à Liège, Nicolas et ses musiciens devront déjà reprendre la route pour se rendre en Auvergne, où ils joueront en première partie de Philippe Katerine. Dans leur van, on imagine que les mines seront fatiguées, mais réjouies.

     > Nicolas Michaux + Great Mountain Fire, le 1er décembre à 19h30 au Reflektor.
     > Préventes (14 euros) disponibles au Reflektor, au MediaMarkt, à la Fnac, au stand infos de Belle-Ile et sur www.reflektor.be