Cinéma - Page 4

  • Un jeune Sérésien dans la nouvelle série "Champion" de la RTBF

    Samuel Di Napoli (RTBF - Champion) 1.jpgEn mai prochain, juste avant la Coupe du Monde de football, la RTBF proposera « Champion », une nouvelle série originale 100% belge qui sera diffusée en prime time. Samuel Di Napoli, un jeune comédien sérésien y tiendra le rôle de Kevin aux côtés de Mourade Zeguendi des Barrons et de Dikkenek. Nous l’avons rencontré chez lui.

    A 18 ans, Samuel Di Napoli est un adolescent comme les autres. En dernière année secondaire à l’école Saint-Jacques à Liège, il partage son temps libre entre ses cours de théâtre à l’Académie Léon Deleval à Seraing et les entraînements au club de football de Seraing Athlétique. « Mais j’ai toujours été attiré par la comédie. Jusqu’à présent, ma passion se limitait à des cours de deux heures par semaine. L’année dernière, j’ai fait de la figuration pour un film. Une expérience qui m’a donné envie d’aller plus loin. »

    Samuel tombe ensuite sur une annonce pour un casting sur internet. « Tout est allé très vite. La production cherchait des jeunes garçons qui savaient jouer la comédie, mais qui étaient également capables de taper correctement dans un ballon. J’ai passé le casting en deux étapes. Une fois devant la caméra pour une scène de flirt, et ensuite sur un terrain de football. » Samuel est finalement choisi pour jouer le rôle de Kevin Rrezikshëm. Un jeune talent que le personnage principal Souli (NDLR : une ex-gloire du football international joué à l’écran par le comédien belge Mourade Zeguendi) vient dénicher dans la commune de son enfance en banlieue bruxelloise. « C’est une vraie comédie belge sur fond social où le football est omniprésent. Je me suis vraiment éclaté sur le tournage. » Un tournage qui a duré plus de quatre mois qui s’est terminé le 12 janvier dernier. « Tant Mounire Zeguendi, l’équipe et le réalisateur Thomas François, tous ont été bienveillants avec moi. Ils savaient que c’était ma première expérience devant une caméra. Ils m’ont soutenu et guidé mes premiers pas. »

    Une expérience qui a changé la vie notre jeune comédien en herbe. « J’avoue qu’avant ce tournage, j’hésitais encore quant à mon avenir professionnel. Je n’avais aucune idée du métier que je voulais exercer après l’école. Maintenant, tout est clair pour moi. Je veux devenir comédien. Mais mon objectif est d’abord de terminer ma rétho pour ensuite entamer des études de cinéma à Bruxelles. Tout en continuant le théâtre qui reste ma passion. Mais cette expérience m’a vraiment donné envie d’en faire mon métier. » Et qui sait, voilà peut-être le début d’une grande carrière. VINCENT ARENA

    Diffusion juste avant la Coupe du Monde sur La Une

    Samuel Di Napoli (RTBF - Champion) 3 - avec Mourade.jpg« Champion » est une série de dix épisodes de 52 minutes chacun qui sera diffusée en prime time sur La Une. Elle raconte l’ultime défi d’une ancienne star mondiale du football qui doit monter une équipe.

    Le tournage venant de se terminer, aucune date n’est encore arrêtée. « C’est prévu pour fin avril ou début mai », nous informe la RTBF. « Même si la série s’adresse à tout le monde, nous souhaitions rebondir sur la thématique du football et du vedettariat avant la la Coupe du Monde qui sera diffusée sur nos chaînes. »

    Le genre, annoncé comme de la « Dramédie » (entre le drame et la comédie) est une première pour la RTBF. Une série 100% belge réalisée par Thomas François avec Mounire Zeguendi, mais également l’acteur français Nicolas Van Beveren que l’on a pu voir dans la saison 6 de la série « Vikings ». V.A.

  • Kinepolis: record battu pour la sortie de 50 Nuances de Grey

    50 Nuances.jpgEn février prochain sortira sur nos écrans le troisième volet de la saga « 50 Nuances de Grey ». Le Kinepolis de Liège proposera une édition spéciale de sa « Ladies @ The Movies » dédiée à Christian Grey. En quelques jours à peine, c’est plus de 3.330 tickets qui se sont écoulés. Un véritable record qui va être largement dépassé dans les prochains jours avec un raz-de-marée féminin annoncé pendant trois jours du côté de Rocourt.

    En février 2015, le premier épisode avait déjà été sujet à une « Ladies » spéciale au Kinepolis. Une séance exclusivement réservée aux filles qui a lieu depuis plus de 10 tous les premiers mercredis du mois au complexe cinématographique de Rocourt avec une foule d’animations et de cadeaux. En 2015, le Kinepolis avait ouvert 6 salles en l’espace de 3 jours et accueilli au total 3.300 demoiselles. Cette année, c’est 9 salles pendant 3 jours, les 6, 7 et 8 février prochains, qui ont été réquisitionnées. « Nous avons déjà écoulé 3.338 places sur les 4.200 disponibles », nous explique Bertrand Michel, le directeur du Kinepolis de Liège. « Nous avons tous été très surpris par la rapidité à laquelle les ventes se sont déroulées. Les trois premières salles ont affiché complet en trois jours à peine. C’est assez exceptionnel. Il y a des films, comme le dernier Star Wars, qui suscitent un engouement populaire lors des premiers jours de sortie. Mais le phénomène 50 Nuances de Grey est unique. Ce film, couplé à un événement qui fonctionne déjà comme notre Ladies @ The Movies, est une recette qui cartonne. »

    1061496-a.jpgLors de la sortie du second épisode, aucun accord n’avait été trouvé avec le distributeur du film afin de pouvoir proposer une Ladies de ce genre. Au grand damne de ces dames. « C’était complétement indépendant de notre volonté. Nous savions qu’il y avait une réelle demande et nous sommes très heureux de pouvoir cette fois proposer ce film lors de la Ladies. » Actuellement, 8 salles ont été programmées. Une 9e sera ouverte prochainement si nécessaire. « Nous nous adaptons au jour le jour suivant la demande. Mais il reste actuellement des places. Nous allons tout mettre en œuvre afin de proposer un événement qualitatif avec tous les ingrédients qui font le succès de notre Ladies depuis plus de dix ans maintenant. » Comme de coutume, les Ladies seront accueillies dans un espace privatif dans le complexe avec la présence de nombreux exposants. Le film, diffusé en avant-première, sera précédé de plusieurs animations, de jeux et de cadeaux comme à l’accoutumé avec un véritable spectacle dédié à la gent féminine et qui leur est exclusivement réservé. « Nous allons adapter notre fonctionnement durant ces trois jours à cet événement hors du commun », enchaîne Bertrand Michel. « Tout sera mis en place afin de proposer une belle et grande fête au tour du film. » Plus qu’un mois avant de retrouver Christian Grey. VINCENT ARENA

    A NOTER La place est au prix de 16,95 euros et comprend l’accueil, les animations, les cadeaux et le film en avant-première. Tickets sur le site www.kinepolis.be.

  • Les stars du cinéma débarquent au Festival du Film de Comédie

    conference de presse FIFCL 2017-20_MG_7455.jpgLa seconde édition du Festival International du Film de Comédie de Liège est en route et aura lieu du 7 au 10 décembre prochains au centre-ville. Une flopée de stars sont attendues en Cité ardente durant ces quatre jours. Gérard Darmon, Julien Lepers, Edouard Montoute et Antoine Dulery seront rejoints par Frédéric Diefenthal, Michèle Laroque, Kad Merad, Lucien Jean-Baptiste, Catherine Jacob et quelques invités surprise de dernière minute.

    Mardi dernier avait lieu au Pôle Image de Liège la conférence de presse en présence de Gérard Darmon, Julien Lepers, Edouard Montoute, Willy Demeyer et Paul-Emile Mottard. Une joyeuse assemblée qui avait déjà passé la soirée de lundi autour d’un repas animé au Palais Provincial. A la tête de ce festival, le jeune réalisateur liégeois Adrien François, mais aussi l’acteur belge Jean-Luc Couchard. Ensemble, ils nourrissent de grandes ambitions pour ce festival. « Notre but est de le faire grandir chaque année. Nous travaillons déjà sur la troisième édition. Grâce au succès de la première mouture, les acteurs et réalisateurs reconnaissent désormais ce festival. Notre envie est également de mettre en lumière la ville de Liège et la province grâce à ce coup de projecteur. » Fort de son expérience dans le cinéma en France, Jean-Luc Couchard garde un œil attentif sur ce festival. « Il prend cette année une nouvelle dimension. Nous avons appris des enseignements de la première édition. En tant que parrain, mon rôle était de mettre le pied à l’étrier. Aujourd’hui, quand je parle de ce festival en France, l’écho auprès des professionnels est positif. »

    Pour assoir la notoriété du festival et lui apporter une valeur ajoutée, Adrien François et son équipe ont misé cette année sur des grands noms du grand écran. Si les comédiens Gérard Darmon et Edouard Montoute assureront la charge de président du jury longs et courts métrages, à ces deux noms viendront encore s’ajouter ceux de Frédéric Diefenthal (la série Taxi), Antoine Dulery (la trilogie Camping), Michel Laroque (qui viendra présenter son film « Brillantissime », Kad Merad, Lucien Jean-Baptiste (qui viendra présenter la suite de « La Première Etoile ») et Catherine Jacob. Cerise sur le gâteau, après Kamini l’année dernière, la présentation de la cérémonie de gala sera confiée cette année à l’infatigable animateur de jeux télévisés Julien Lepers. « Julien rassemble à lui seul toutes les générations », continue Adrien François. « Il va nous apporter son petit grain de folie. » Une cérémonie qui aura de nouveau lieu à l’Opéra Royal de Wallonie le jeudi 7 décembre en ouverture du festival.

    Notons encore que le festival se déroulera dans plusieurs grands lieux culturels du centre-ville ainsi qu’au cinéma Palace. Un grand chapiteau sera une nouvelle fois monté sur la Place Saint-Paul. Véritable QG du festival et ouvert au public, il sera le cadre de nombreuses animations pour les festivaliers durant les quatre jours. VINCENT ARENA

    A NOTER Infos et programme sur le site www.fifcl.be

    La compétition:  6 longs et 18 courts métrages

    Deux grandes compétitions se verront s’affronter en tout 24 films. 6 longs métrages et 18 courts métrages qui seront présentés au public durant ces quatre jours dédiés au cinéma et à la comédie. Parmi la sélection, on pointera le film « Garde alternée » avec Didier Bourdon et Josiane Balasko, « Je vais mieux » avec Éric Elmosnino et Ary Abittan, ou encore les courts métrages « Timing » de Marie Gillain et « Qui ne dit mot » de Stéphane De Groodt. En marge de ces deux compétitions officielles, deux films seront présentés en avant-première. Michèle Laroque viendra présenter son film intitulé « Brillantissime » le jeudi 7 décembre à l'Opéra Royal de Wallonie. Une comédie qui sortira ensuite dans les salles le 17 janvier prochain. Michèle Laroque qui sera présente en compagnie de l’équipe du film, dont Kad Merad. Lucien Jean-Baptiste viendra quant à lui présenter "La deuxième étoile" le dimanche 10 décembre en guise de clôture au cinéma Palace. Une comédie qui sortira dans les salles le 13 décembre prochain. V.A.

    INTERVIEW

    Gérard Darmon: « J’ai envie de tourner mon film en Belgique »

    conference de presse FIFCL 2017-4_MG_7357.jpgPrésident du jury du long métrage, on ne présente plus Gérard Darmon. L’invité d’honneur et la vraie vedette du festival, c’est lui. Du « Grand Pardon » à « 37°2 », en passant par « La Cité de la Peur » ou encore « Astérix : mission Cléopâtre », il possède une filmographie éclectique parsemée de grands noms du cinéma français et de nombreux succès au Box Office.

    Pourquoi avoir accepté ce rôle ?

    J’ai de suite été charmé par l’enthousiasme d’Adrien François. Il m’a convaincu en quelques minutes à peine. Je me suis débrouillé pour dégager trois jours de mon agenda.

    Êtes-vous un habitué du genre ?

    J’ai déjà fait partie de jurys à de nombreux festival, comme à Deauville. C’est un exercice que j’apprécie. Il est parfois très douloureux de devoir débattre autour d’un film. Mais le débat et l’échange sont toujours très enrichissants.

    Connaissez-vous la Belgique ?

    Oui ! Il m’arrive parfois de prendre le train uniquement pour venir manger à midi à Bruxelles. Je connais moins bien Liège, mais je me réjouis de la découvrir. Par contre, je me connais. Il règne ici une vraie chaleur humaine. J’appréhende ces trois jours en Cité ardente.

    Est-ce une déclaration d’amour ?

    Je suis un grand fan de la Belgique et de son cinéma. Les Belges sont de gentils fous qui font éclater les limites du cinéma. Il y a une vraie vie artistique au sens large du terme chez vous. J’adore ça ! Et je peux même vous avouer que cela me donne envie de tourner mon prochain film en Belgique. J’y pense sérieusement depuis quelques jours. V.A.

    INTERVIEW

    Julien Lepers: « Le Forum est la plus belle salle d’Europe ! »

    conference de presse FIFCL 2017-2_MG_7327.jpgAnimateur vedette de « Question pour un champion » pendant près de 28 ans sur France 3, mais également compositeur pour Michel Delpech ou Herbert Léonard, Julien Lepers est un artiste atypique aux multiples facettes. C’est à lui qu’a été confiée la présentation de la soirée de gala du festival qui aura lieu à l’Opéra Royal de Wallonie.

    Avez-vous tourné la page de votre ancienne émission ?

    Il faut la tourner cette page. Même si c’est une page qui est lourde à tourner, je n’ai pas le choix. On continue de m’en parler tous les jours. Mais c’est aussi une nouvelle vie qui s’offre à moi.

    Vous connaissez bien Liège et la Belgique…

    J’y viens régulièrement. Je suis venu à trois reprises me produire au Forum de Liège. C’est à mes yeux la plus belle salle d’Europe.

    Qu’allez-vous apporter à cette soirée de gala ?

    On y travaille. On en parle avec Adrien. C’est un rôle qui me tient à cœur. Si j’ai accepté de le faire, c’est pour le faire bien.

    Quel regard portez-vous sur ce genre d’exercice ?

    Chaque année, je regarde la cérémonie du Festival de Cannes. En tant que professionnel de l’animation, je trouve ça d’un ennui mortel ! Cette cérémonie a une vraie carence en termes de présentation.

    Aujourd’hui, quelle est votre actualité ?

    Je prépare mon retour à la télévision avec une nouvelle émission sur une chaîne de la TNT. Elle va s’appeler « Bethewone » et sera révolutionnaire. Grâce à une application gratuite du même nom, les téléspectateurs pourront jouer en direct et défier les candidats sur le plateau. V.A.