Danse - Page 5

  • David Guetta mais aussi Robin Schulz le 16 octobre à Ans pour les 10 ans de Legendz

    davidguetta.jpgComme nous vous l’avions annoncé en exclusivité, le DJ star français qui affole les chiffres en matière de salaires et de records de ventes se produira devant près de 15.000 personnes le vendredi 16 octobre prochain. Un concert événement qui se déroulera sur le site de Bonne Fortune à Ans, sous le plus grand chapiteau d’Europe.

    Récemment, le célèbre magazine américain Forbes a classé David Guetta au second rang des DJ’s les mieux payés au monde en 2015. Avec un chiffre d’affaire estimé à 31 millions d’euros, David Guetta arrive cette année juste derrière le Britannique Calvin Harris. Grand habitué du Top 3 depuis plusieurs années dans ce classement, David Guetta est sans conteste le DJ star de cette décennie. Avec ses tubes mondiaux, ses nombreuses collaborations, ses méga concerts à travers le monde et un sens inné du marketing et de la publicité, David Guetta a su se construire un véritable empire autour de son image. Véritable homme d’affaires, il est aujourd’hui bien plus qu’un simple DJ producteur de titres à succès. Après un été chargé à Ibiza et une rentrée aux sources au Queen à Paris, il sera de retour en Belgique pour un show et une nouvelle production qui s’annoncent grandioses. Après deux ans à Bruxelles, il revient cette fois à Liège. Là où tout a commencé il y a dix ans.

    Un retour en Cité ardente qui s’inscrit dans le cadre du dixième anniversaire des soirées Legendz. « Nous sommes le seul pays au monde à pouvoir se targuer de l’accueillir dix années de suite avec le même promoteur », intervient l’organisateur liégeois Tony Vermiglio. « Nous avions été les premiers à le proposer à Liège il y a dix ans. Si aujourd’hui sa côte et ses émoluments sont résolument montés en flèche, au rythme de ses ventes et de sa popularité mondiale, il continue cependant à nous jurer fidélité. » Rayon salaire, le secret demeure bien gardé. Impossible de pouvoir estimer le coût de sa venue pour plus de deux heures de prestation. « Nous avons signé un contrat de confidentialité avec l’artiste et son manager. Nous n’avons ni le droit de parler de salaire, ni de citer des chiffres. » Bref, nous n’en saurons pas plus.

    IL RESTE DES PLACES

    A l’heure actuelle, toutes les loges ont trouvé acquéreur. « Nous disposions de 1.200 places en format loges », continue Tony Vermiglio. « Tout est parti très vite. Les loges sont complètes mais il reste encore la moitié des places VIP disponibles au prix de 90 euros. » En plus des 1.200 loges, c’est 2.000 VIP qui se presseront le 16 octobre à Ans. Si la place seule coûte 90 euros (NDLR : plus les frais de réservation), il existe également une formule « Table VIP » au prix de 550 euros comprenant cinq entrées, une bouteille de champagne, une table réservée ainsi qu’une place de parking. Quant aux places dites « classiques », elles sont au prix de 52 euros. « Nous avons actuellement vendu 60% de ce contingent. Mais nul doute que nous afficherons complet comme chaque année. »

    L’invité surprise

    Robin Schulz : la révélation allemande

    Robin_Schulz_02.jpgTony Vermiglio et son équipe nous avaient promis un invité surprise pour ce 10e anniversaire des soirées Legendz. Son nom est désormais connu. Outre David Guetta, les Liégeois auront droit à un vrai DJ set d’une heure trente du jeune prodige allemand qui monte : Robin Schulz. Une première à Liège pour celui à qui l’ont doit notamment les remix des tubes "Wave" de Mr Probz et "Prayer in C" du groupe français Lilly Wood and the Prick, mais également les succès « Sun Goes Down » en 2014 ou plus récemment « Headlights » et « Sugar » en 2015. « Il fait partie du TOP 10 mondial », explique Tony Vermiglio. « Il est la révélation DJ de 2015 et sortira son album fin septembre. C’est incroyable de pouvoir l’accueillir en même temps que David Guetta. » Voilà en tout cas une belle affiche.

    A NOTER Tickets disponibles sur www.ticketstar.be et dans tous les Mediamarkt de Liège.

     

  • Du 6 au 29 août à Wandre: la plage artificielle « Oh Oui Beach » est de retour !

    Oh Oui Beach 1.jpgAprès une pause d’un an, « Oh Oui Beach » vient d’annoncer son retour cet été à Liège. La plage artificielle animée par ses nombreux DJ’s établira ses quartiers cette années dans une ancienne usine de bateaux, au Centre Mercury située le long de l’eau à Wandre du 6 au 29 août.

    Pendant 24 jours et autant de soirées, vous y trouverez 600 m² couvert, 1.000 m² en plein air, 300 tonnes de sable blanc, des palmiers mexicains de 6 mètres de haut, des bars, une terrasse de 500 m² ainsi qu’une grande piscine.

    Oh Oui Beach 2.jpgC’est la sixième édition pour cet événement plus que jamais clubbing. Les trois premières éditions avaient eu lieu dans l’ancienne usine Kraft de torréfaction à Jupille pour ensuite déménager successivement au zoning industriel de Herstal et sur l’Île Monsin. « L’année dernière, nous avons reçu les autorisations trop tard », explique Pierre Kuppens. « Cette année, nous avons trouvé un lieu magnifique et unique qui se prête à merveille à ce genre d’événement. Nous sommes de retour dans une usine désaffectée sans voisin aux alentours. »

    Cet événement a été mis sur pied par deux jeunes sociétés d’événements liégeoises : Scotch Agency et B4 Events. « Nous répondons à une réelle demande du public », enchaîne Pierre Kuppens. « L’année dernière, nous avons reçu de nombreux messages de clients déçus. Certains n’ont pas l’occasion de partir en vacance. C’est parfois leur seul moyen d’évasion. » « Oh Oui Beach » ouvrira ses portes tous les jours à partir de 14 heures avec des soirées à thèmes chaque soir dès 19 heures.

    Oh Oui Beach 4.jpg

  • Nouveau: "Acropole.me", le premier club de « pole dance » ouvre à Liège

    Alexandra Weber veut démocratiser cette nouvelle discipline sportive

    Acropole.jpgCe dimanche ouvrira à Liège le premier club sportif entièrement dédié à l’acropole, plus communément connu du grand public sous le terme de pole dance acrobatique. « Acropole.me », c’est son nom, veut faire la guerre aux clichés et rendre cette nouvelle discipline sportive populaire et accessible à toutes et à tous.

    Avec l’avènement ces dernières années d’émissions télévisées comme « Incroyables Talents », « X-Factor » ou encore « Le Plus Grand Cabaret », le pole dance est entré dans les mœurs. Autrefois rangé dans les clivages érotiques et sensuels, il est aujourd’hui reconnu comme une vraie discipline sportive. L’acropole est, comme son nom l’indique, une discipline sportive qui allie l’acrobatie à une barre fixe et verticale. Âgée de 30 ans, la Liégeoise Alexandra Weber a décidé d’ouvrir un club entièrement consacré à cette discipline qu’elle pratique depuis plusieurs années. « Je suis coach sportif et chorégraphe à la base », intervient la gérante du nouveau club « Acropole.me ». « Grâce à la télévision, le pole dance est entré dans les mœurs. Même si cela demeure une performance artistique, nous en revendiquons la pratique sportive. Il n’est en aucun cas question de former des personnes pour aller se dévêtir en clubs privés et autres cabarets. Il ne faut pas confondre le pole dance et le table dance. Si l’acropole s’ouvre également vers le monde artistique et l’événementiel, comme c’est le cas avec le tissu aérien, il n’y a aucun caractère sexuel ou sensuel dans notre démarche. Notre volonté est d’être reconnue comme discipline à part entière au même titre que la gymnastique. » Il existe déjà par ailleurs à Liège des écoles privées qui distillent à raison d’une à deux fois par semaine des cours proprement liés à la version sensuelle du pole dance et du table dance ainsi qu’à l’effeuillage. Le tout destiné à un public adulte et averti. « Notre club sera ouvert sept jours sur sept et destiné aux hommes comme aux femmes ainsi qu’aux enfants », enchaîne Alexandra Weber. « Peu importe l’âge, notre école est ouverte à toutes et à tous. Et comme toute discipline sportive, l’acropole s’apprend à force d’entraînement. » Alexandra Weber compte déjà une centaine de membres dans son club et sera épaulé dans sa tâche par deux autres professeurs. « Nous collaborons également étroitement avec l’Université de Liège depuis deux ans où nous comptons à ce jour sept sessions hebdomadaires. Soit 14h/semaine avec plus de 400 adhérents chez les étudiants. Notre mission est que le pole dance acrobatique soit reconnue comme une discipline sportive tout en la rendant populaire et accessible à tous. » A découvrir ce dimanche à l’occasion des portes ouvertes.

    Le 29 mars prochain

    Des championnats de Belgique à Anvers

    Acropole 2.jpgL’acropole est une vraie discipline sportive reconnue et qui possède ses propres championnats de Belgique. Ils se dérouleront le 29 mars prochain à Anvers. Alexandra et son club liégeois participeront à ces championnats. « Notre école y sera présente avec une dizaine d’élèves. C’est également dans cette optique que j’ai décidé de créer ce club. » Acropole.me se situe à Rocourt, rue François Lefebvre au numéro 154, à proximité de l’hôpital Saint-Vincent. Le club vous ouvre gratuitement ses portes ce dimanche de 10 à 18h avec le verre de bienvenue et quelques démonstrations au programme de la journée. Les cours débuteront dès lundi avec des tarifs préférentiels pour les jeunes mamans, les étudiants et les seniors.

    > Vous pouvez retrouver toutes les infos pratiques sur le site www.acropole.me.