Exposition - Page 3

  • Une expo pour découvrir les coulisses des Ardentes

    Expo-1.jpg

    Dix ans de bonne musique, ça se fête ! Inauguré en 2006 avec la venue d’Indochine en apothéose, le festival liégeois Les Ardentes célèbrera cette année son dixième anniversaire. A l’affiche, on retrouvera la même bande à Nicola Sirkis, mais aussi quelques pointures internationales telles que Pharell Williams, Suede et Mark Ronson. Histoire de déjà nous plonger dans l’atmosphère toute particulière de la grand-messe, une exposition retraçant ses 10 premières éditions a lieu en ce moment au Reflektor, la célèbre salle de concert du centre de Liège. L’occasion de se souvenir des grands moments déjà vécus sur la plaine de Coronmeuse, mais aussi de découvrir quelques aspects insoupçonnés de l’évènement.

    On doit la mise en place de cette exposition à Alexia Bemelmans et Guillian Pirotte, deux étudiants de la Haute Ecole de la Province de Liège qui ont rejoint l’équipe des Ardentes pour leur stage de fin d’études. Photos, vieilles affiches, ancien merchandising et une dizaine de vidéos, tout a été mise en place pour nous plonger dans l’atmosphère toute particulière du festival. « L’expo est divisée en plusieurs thématiques », précise Alexia Bemelmans. « Nous évoquons bien entendu les principaux artistes qui se sont produits sur la plaine de Coronmeuse, mais aussi les bénévoles et les organisateurs des Ardentes. En entrant, les visiteurs reçoivent une tablette numérique qui leur permet de visionner des petits films grâce à la réalité augmentée. On y retrouve des extraits inédits de concerts et des interviews de personnes qui gravitent autour du festival. Ma partie préférée, c’est celle où l’on découvre tous ceux qui travaillent tout au long de l’année pour organiser l’évènement. Quand on y assiste en tant que spectateur, on est loin d’imaginer tous les petits détails qui doivent être mis en place pour que tout se déroule parfaitement. »

    L’exposition sera visible gratuitement jusqu’au 27 avril au Reflektor. Si vous vous étiez toujours demandé à quoi ressemblaient les coulisses des Ardentes, c’est le moment où jamais.

    Ardentes4 - Logo.jpg

    Les groupes débutants invités à ouvrir le festival cet été !

    Ils sont nombreux, les artistes qui rêvent de se produire aux Ardentes. Et parmi eux, les liégeois sont évidemment aux premières loges. Cette année, les organisateurs du festival ont décidé d’offrir aux jeunes groupes débutants de Wallonie et de Bruxelles l’occasion de se produire en ouverture de leur grand-messe annuelle. Ils ont pour cela mis en place un concours dont la finale aura lieu le dimanche 19 juin au Reflektor. Concrètement, les artistes intéressés ont jusqu’au 10 mai pour déposer leur candidature via le site internet www.skynet.be/fr/musique/proximus-band. Trois finalistes seront choisis par les programmateurs des Ardentes et un quatrième par le vote du public. Le vainqueur sera désigné par un jury composé de professionnels. Ils éliront le groupe qui ouvrira la prochaine édition du festival le mercredi 6 juillet. Rock-stars en herbe, bonne chance !

  • TempoColor : trois jours de fête et de réflexion dans le centre de Liège

    Concerts 2014 ve crédit  Muriel Thies (32).jpgA Liège, les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas. Une semaine après les fêtes de Wallonie dont le point d'orgue est prévu ce samedi sur la Place Saint-Lambert, ce sera au tour du TempoColor de venir égayer le centre de la cité ardente. Tout aussi gratuit, mais nettement plus engagé, l’évènement se focalise cette année sur la protection sociale universelle et la garantie des droits humains fondamentaux.

    Organisé tous les quatrièmes week-ends de septembre, le TempoColor est un festival urbain rassemblant plusieurs formes d’expression contemporaines. Musique, théâtre de rue et arts plastiques y font ainsi bon ménage, pour le plus grand bonheur des jeunes et des moins jeunes. Non content de s’inviter au cœur de Liège, l’évènement s’approprie littéralement le centre-ville. Il y offre en effet généreusement une série de concerts, d’animations et de spectacles qui interpellent et fait réagir les badauds venus faire leur shopping. Outre sa propension à transformer la cité ardente en joyeux bordel à ciel ouvert, le festival permet aussi d’éveiller les consciences. En marge des festivités, des expositions et un marché  court-circuit permettront aux visiteurs de réfléchir à différents thèmes comme l’accès à l’alimentation, aux soins de santé, au travail et à un logement décent.

    Demandez l’programme !

    Marché des producteurs.JPGVendredi, les réjouissances démarreront sur les chapeaux de roue avec une série de concerts sur la place des Carmes. Parmi eux, on soulignera notamment la présence du groupe de ska liégeois Rocket Ship, de la Fanfare du Belgistan ou encore de La Gallera Social Club, un trio vénézuélien qui mixe la musique traditionnelle des Caraïbes avec des influences plus contemporaines.

    Le lendemain, c’est tout le centre-ville qui sera pris d’un vent de folie. Les places Saint-Lambert, Opéra, Saint-Paul, Cathédrale et Vinâve serviront en effet toutes de scène à ciel ouvert pour des spectacles de rue, des ateliers, des concerts et des animations pour les petits et les grands. Un marché des producteurs sera quant à lui installé sur la Place Cathédrale. Des artisans boulangers, des producteurs de miel, de jus et de sirop, des maraichers et même des fabricants de pâtes à la farine d’insecte, tous issus de la région, pourront ainsi directement présenter leurs produits aux liégeois.

    Dimanche matin, enfin, le Musée de la Vie Wallonne accueillera un petit déjeuner solidaire gratuit et un débat consacré au logement pour tous. L’idéal pour entamer le copieux programme du dimanche où l’on retrouve notamment un spectacle de Tchantchès pour les petits et les grands, le show pétaradant des deux bikers de Los Heroes Del Viento et un Repair Café sur la place Sainte-Barbe qui vous permettra de faire réparer gratuitement tous ces petits objets du quotidien que vous pensiez bons pour la poubelle. C'est ce qu'on appelle joindre l'utile à l'agréable.

     > TempoColor, du 26 au 28/09 dans le centre-ville et sur la place des Carmes de Liège.
     > Toutes les animations sont gratuites. Programme et horaires complets sur www.tempocolor.be 

  • Daniel Van Buyten sera ce samedi au Hall Omnisport de Bressoux

    Bourse cyclisme et football - Daniel Van Buyten.jpgLes fans de foot et de cyclisme se frottent les mains. C’est en effet ce samedi qu’aura lieu la sixième édition de la Bourse de Liège, un rendez-vous incontournable pour tous les collectionneurs d’objets liés aux deux sports les plus populaires du pays. L’occasion aussi de croiser quelques personnalités, dont l’ancien Diable Rouge Daniel Van Buyten !

    Réunissant plus de 50 exposants venus des quatre coins du pays et même de l’étranger, la Bourse de Liège a été créée par William Waseige, le fils de l’ancien coach des Diables Rouges. C’est donc par amitié pour son ancien mentor que celui qui a disputé 83 rencontres sous le maillot des Diables a accepté d’y participer. Outre les séances de photos et de dédicaces avec Big Dan et d’autres personnalités du foot liégeois telles que Léon Semmeling, Henri Bourse de Liège4 (c) libre de droits.JPGDepireux, Raphaël Quaranta ou encore Frédéric Waseige et bien entendu son papa Robert, la Bourse sera l’occasion de dénicher quelques pièces de collection. Comme chaque année, les amateurs pourront ainsi mettre la main sur de vieux albums Panini, des biographies de sportifs légendaires, des articles ayant appartenu à de grands coureurs cyclistes, des gadgets distribués par la caravane du Tour ou encore de vieux maillots. Qu’ils soient là pour dénicher la perle rare ou simplement se souvenir des héros de leur enfance, les amoureux de sport risquent d’être nombreux ce samedi au Hall Omnisport de Bressoux.

     > Bourse de Liège Cyclisme et Football, le 12 septembre (9h – 12h) au Hall Omnisport de Bressoux (rue Ernest Malvoz 2 à 4020 Liège-Bressoux).
     >
    Prix d’entrée : 3 euros - gratuit pour les moins de 12 ans.